Le Réseau des villes créatives de l’UNESCO réaffirme son engagement pour une mise en œuvre axée sur la culture des ODD

21 Juin 2018

uccn.jpg

Les maires du Réseau échangent sur le rôle de la culture pour les ODD
©A. Wróblewska, Black Shadow studio for Krakow Festival Office

La XIIe Réunion annuelle du Réseau des villes créatives de l’UNESCO (RVCU), qui s’est tenue à Cracovie et à Katowice (Pologne) du 12 au 15 juin, a marqué l’adoption d’une « Déclaration des maires », appuyant les progrès d’une mise en œuvre axée sur la culture du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030 dans leurs villes respectives – ce point est aujourd’hui un objectif clef du Réseau. Plus de 350 participants, dont une cinquantaine de maires et adjoints venus du monde entier, ont réaffirmé leur engagement à soutenir la réalisation des ODD, de l’ODD 11 en particulier, au moyen de politiques et stratégies ciblées.

Le RVCU réunit aujourd’hui de 180 villes membres réparties dans 72 pays. Ensemble, elles œuvrent pour placer la créativité et les industries culturelles au cœur de leurs plans de développement à l’échelle locale et elles coopèrent de manière active à l’échelle internationale, par le biais de sept domaines créatifs que sont l’artisanat et les arts populaires, les arts numériques, le design, le film, la gastronomie, la littérature et la musique.

« À Medellín, nous savons que les industries culturelles et créatives peuvent générer des emplois décents et une croissance économique pouvant créer un impact sur toute la ville, et contribuant ainsi à réduire la pauvreté et à améliorer la qualité de vie. C’est grâce à l'art que les messages peuvent être transmis aux communautés et que des changements peuvent être réalisés, » a déclaré Lina Botero Villa, Secrétaire à la Culture de Medellin (Colombie).

Des collaborations créatives en faveur du développement durable

Sous le thème « Carrefours créatifs », choisi pour l’édition de cette année, les Villes créatives ont exploré de nouvelles perspectives de coopération. Par exemple, Joao Pessoa (Brésil), Ouagadougou (Burkina Faso) et Porto-Novo (Bénin) envisagent de relier leurs secteurs de l'artisanat pour élargir les opportunités pour leurs artisans au niveau international. « Notre rôle est de promouvoir, encadrer et permettre l’éclosion des forces créatives. Cette rencontre représente une opportunité unique pour ma ville d'élargir son rayonnement international et d'échanger avec mes pairs, » a déclaré Nathanaël Ouedraogo, adjoint au maire de Ouagadougou (Burkina Faso).

C’est particulièrement à travers cinq ateliers thématiques et des sessions de networking que les villes ont partagé des réflexions sur le rôle de la culture, en particulier de la créativité, en tant que moteur du développement durable. Parmi les sujets abordés figuraient la nécessité de disposer de processus fiables de collecte de données, de mesure et de suivi pour la culture, l'impact des technologies numériques sur la ville de demain, la régénération urbaine et la jeunesse comme objectif prioritaire. Comme l'a souligné Marco Ciari, point focal pour Turin (Italie), « Favoriser la participation de la jeunesse est la clef pour construire l'avenir de nos sociétés [...] ce n'est pas tant une question de contenus mais d'outils : quels sont les leviers pour les jeunes ? »


XII Annual Meeting of the UNESCO Creative Cities Network
© A. Wróblewska, Black Shadow studio for Krakow Festival Office

LAB.2030 – Faire émerger des idées innovantes

La Réunion annuelle a donné l'occasion de présenter l'initiative LAB.2030 du RVCU, qui illustre les diverses façons dont les Villes créatives parviennent à intégrer l'innovation et la culture dans leurs politiques locales. Cela passe, par exemple, par une stratégie sur la créativité mis en place à <>Saint-Étienne (France) pour explorer de nouvelles voies pour le développement économique, à celle de <>Santos (Brésil) pour stimuler les connaissances et l’emploi. Parmi d’autres exemples, on retrouve <>Le Caire (Égypte), où de nouvelles façons de lier le patrimoine aux économies locales se développent, comprenant la sauvegarde du patrimoine culturel et naturel ; ou encore <>Sydney (Australie), où les industries créatives sont essentielles à la promotion de l'inclusion sociale, à l'égalité des genres et à une gouvernance participative de la politique urbaine.

Cette année, le Réseau des villes créatives de l'UNESCO a renforcé la coopération internationale axée sur la créativité et le patrimoine en tant que fondements pour construire des villes plus inclusives, résilientes et durables. La <>Réunion annuelle en 2019 aura pour thème « La ville idéale » et sera accueillie par la ville de Fabriano (Italie).