Réunion annuelle du Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à Port-Louis

20 Novembre 2018

intangible_mauritius.jpg

Nipon Medhi © National Heritage Fund

La réunion annuelle du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel se tiendra du 26 novembre au 1er décembre à Port-Louis (République de Maurice), sous la présidence de Prithvirajsing Roopun, Ministre des arts et de la culture de la République de Maurice. Elle sera ouverte en présence de la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.

Le Comité, composé des représentants de 24 États parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003), se réunit une fois par an. Il assure le suivi de la mise en œuvre de cet instrument juridique ratifié par 178 États.

Parmi les sujets abordés pendant cette session figurent notamment le patrimoine culturel immatériel dans les situations d’urgence, le suivi des éléments déjà inscrits sur les listes du patrimoine immatériel, ou l’utilisation des ressources du Fonds du patrimoine culturel immatériel. Ainsi, plusieurs pays exposeront leurs expériences dans la mise en œuvre de projets financés par ce mécanisme d’assistance internationale de la Convention. 

 Le Comité devra aussi se prononcer sur sept demandes d’inscription sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente ainsi que 40 demandes d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Par ailleurs, deux projets sont proposés pour intégration au Registre de bonnes pratiques de sauvegarde, qui regroupe les projets, programmes et activités reflétant les objectifs de la Convention de 2003. Ce Registre compte à ce jour 19 projets.

La Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente recense les éléments du patrimoine vivant dont la pérennité est menacée. Elle compte à ce jour 52 éléments inscrits et permet aux États parties à la Convention de mobiliser la coopération et l’assistance internationales nécessaires pour renforcer la transmission de ces pratiques culturelles en accord avec les communautés concernées.

La Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité compte à ce jour 399 éléments inscrits. Elle vise à assurer une plus grande visibilité aux traditions et aux savoir-faire portés par les communautés sans pour autant leur reconnaître de critère d’excellence ou d’exclusivité.

Le Comité examinera également une demande d’assistance internationale déposée par l’Albanie pour financer un inventaire de son patrimoine, à réaliser avec la participation des communautés.

La Convention promeut la sauvegarde des traditions ou des expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel.

 

****

La réunion du Comité aura lieu au Centre International des Congrès Swami Vivenkananda (SVICC).

Un point presse se tiendra le lundi 26 novembre à 12h30 au Centre International des Congrès Swami Vivenkananda (SVICC).

Les journalistes souhaitant s’accréditer doivent s’enregistrer à l’adresse suivante : https://ich.unesco.org/fr/enregistrement-01006

 

Dossier de presse : https://ich.unesco.org/fr/13com-press

Plus d’information et retransmission en ligne : https://ich.unesco.org/fr/13com

 

Contact médias :

Lucía Iglesias Kuntz, Service de presse de l’UNESCO, l.iglesias@unesco.org

Tél : +33 (0) 145 68 17 02 ; A partir du 26 novembre à Port-Louis : +33 (0) 6 80 24 07 29.

 

Suivez la réunion sur Twitter : @unesco_fr , #Patrimoineimmatériel #Patrimoinevivant

 

 

 

Annexes

Les sept éléments proposés cette année pour inscription sur cette Liste sont :

  • Algérie – Les savoirs et savoir-faire des mesureurs d'eau des foggaras ou aiguadiers du Touat-Tidikelt
  • Azerbaïdjan – Le yalli (kochari, tenzere), danses collectives traditionnelles du Nakhitchevan
  • Cambodge – Le lkhon khol de Wat Svay Andet
  • Égypte – Les marionnettes à gaine traditionnelles
  • Kenya – L’Enkipaata, l’Eunoto et l’Olng'esherr, trois rites de passage masculins de la communauté masaï
  • Pakistan – Le Suri Jagek (observation du soleil), pratique météorologique et astronomique traditionnelle fondée sur l'observation du soleil, de la lune et des étoiles par rapport à la topographie locale
  • République arabe syrienne – Le théâtre d’ombres

 

Les 40 candidatures 2018 à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité sont :

  • Allemagne, Autriche, Hongrie, Slovaquie, Tchéquie - Le Blaudruck / Modrotisk / Kékfestés / Modrotlač, impression de réserves à la planche et teinture à l'indigo en Europe
  • Argentine - Le chamamé
  • Autriche, Suisse - La gestion du danger d'avalanches
  • Azerbaïdjan, Kazakhstan, Turquie - Héritage de Dede Qorqud/Korkyt Ata/Dede Korkut : la culture, les légendes populaires et la musique liées à cette épopée
  • Bahamas  - La vannerie artisanale aux Bahamas
  • Bangladesh - Les rickshaws et les peintures des rickshaws à Dacca
  • Bélarus - La célébration en l’honneur de l’icône de Notre-Dame de Budslau (Fête de Budslau)
  • Bosnie-Herzégovine - La cueillette de la germandrée sur le mont Ozren
  • Chine - Les bains médicinaux Lum de la Sowa Rigpa, connaissances et pratiques du peuple tibétain en Chine concernant la vie, la santé et la prévention et le traitement des maladies
  • Chypre, Croatie, Espagne, France, Grèce, Italie, Slovénie, Suisse - L'art de la construction en pierre sèche : savoir-faire et techniques
  • Croatie - La međimurska popevka, chanson populaire traditionnelle de Međimurje
  • Cuba - Les parrandas, fêtes du centre de Cuba
  • Émirats arabes unis - Al aflaj, système traditionnel d’irrigation aux EAU, traditions orales, connaissances et savoir-faire liés à sa construction, à son entretien et à la distribution équitable de l’eau
  • Espagne- Les tamboradas, rituels de battements de tambour
  • France - Les savoir-faire liés au parfum en Pays de Grasse : la culture de la plante à parfum, la connaissance des matières premières naturelles et leur transformation, l'art de composer le parfum
  • Géorgie - Le chidaoba, lutte en Géorgie
  • Indonésie, Malaisie - Le pantun, tradition orale malaise
  • Irlande  - Le hurling
  • Jamaïque - Le reggae de Jamaïque
  • Japon - Les Raiho-shin, visites rituelles de divinités masquées et costumées  
  • Jordanie - L’As-Samer en Jordanie
  • Kazakhstan - Les rites festifs traditionnels printaniers des éleveurs de chevaux kazakhs
  • Malawi - Le mwinoghe, danse joyeuse
  • Malawi, Zimbabwe - L’art de fabriquer et de jouer la mbira/sanza, lamellophone traditionnel au Malawi et au Zimbabwe
  • Malaisie - Le Dondang Sayang
  • Mexique - La romería, cycle rituel de pèlerinage de la Vierge de Zapopan portée en procession
  • Oman - L’Alardhah du cheval et du chameau
  • Panama - Les expressions rituelles et festives de la culture congo
  • Pologne  - La tradition de la crèche (szopka) à Cracovie
  • République populaire démocratique de Corée - Le ssirum, lutte dans la République populaire démocratique de Corée
  • République démocratique populaire lao - L’art traditionnel du tissage naga
  • République de Corée - Le ssireum, lutte traditionnelle en République de Corée
  • Serbie - Le chant accompagné au gusle
  • Slovénie - La dentellerie aux fuseaux en Slovénie
  • Sri Lanka  - Le rūkada nātya, théâtre traditionnel de marionnettes à fils au Sri Lanka
  • Tadjikistan - Le chakan, art de la broderie en République du Tadjikistan
  • Tchéquie - La fabrication artisanale de décorations de Noël en perles de verre soufflé  
  • Thaïlande - Le khon, théâtre masqué et dansé en Thaïlande  
  • Tunisie - Les savoir-faire liés à la poterie des femmes de Sejnane
  • Zambie - La danse mooba du groupe ethnique lenje dans la province Centrale de Zambie

Les deux propositions présentées cette année pour le Registre de bonnes pratiques de sauvegarde sont :

  • Arabie saoudite – Le festival national du patrimoine et de la culture Al-Janadria
  • Suède – Le programme « Terre des légendes » pour promouvoir et redynamiser l’art du conte dans le comté de Kronoberg (sud de la Suède)