La révision des manuels scolaires, l’exemple marocain : entretien avec un expert désigné de l’UNESCO

27 Septembre 2017

Cherki El Hamdani, ancien chef de division à la direction des curricula du ministère de l’éducation du Maroc, a participé à la réalisation du kit d’outils de l’UNESCO pour la révision/adaptation des programmes d’enseignement qui a pour objet de contribuer à la réalisation de l’ODD 4.

Dans un monde dans lequel domine le numérique, quelle est l'importance de la révision des manuels scolaires ?

Les multimédias ont envahi notre vie. Les innovations scientifiques et technologiques touchent tous les domaines, l'éducation et l’enseignement ne sont donc pas épargnés. Les manuels, un outil essentiel pour l'enseignant et l'apprenant, sont amenés à se développer, tant dans leur forme que dans leur contenu. 

Je pense que la révision permanente, sur des supports digitaux, permet une correction simplifiée, et une augmentation de contenus nouveaux et pertinents, tout en développant une approche pédagogique qui stimule l’apprentissage actif. Les manuels seront dotés en plus des textes bien présentés avec des images, supports audio ou vidéo…suscitant certainement plus d’envie chez l’apprenant.

Comment la révision des manuels scolaires peut-elle être en ligne avec l’objectif de développement durable 4 – cible 4.7 ?

Le Kit d’outils développé par l’UNESCO, et sur lequel j’ai apporté mon expertise, montre comment créer des interactions entre un enseignement et un apprentissage sans préjugés ni stéréotypes. Cela est possible par l’évaluation critique des manuels scolaires, par l’éducation inclusive, et à l’avenir par une diffusion large de l’ensemble de ces guides, accompagnée par des séminaires de formation.

Le Kit d’outils est destiné à ceux qui s’intéressent à l’éducation et au développement. Il est particulièrement utile pour tous les acteurs de l’éducation, que je me permets de rappeler ici.

Il y a d’une part les décideurs qui élaborent les politiques éducatives et les concepteurs de programmes scolaires qui peuvent mettre en place les politiques nécessaires afin de promouvoir la paix, l’égalité et la cohésion sociale à travers le développement et l’éducation.

Ils pourront en outre utiliser le guide pour définir les critères de conception des manuels de base ainsi que des matériels didactiques supplémentaires. Quant aux enseignants, ils pourront utiliser le guide afin d’analyser les textes existants et recommander des révisions pour les futures éditions. Enfin les éditeurs pourront l’utiliser à chaque étape de l’élaboration des manuels, de la conception à la réalisation, ou pour actualiser des éditions déjà établies.

Comment le Kit d’outils de l’UNESCO peut-il aider les décideurs et les enseignants ?

Le conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique du Maroc a élaboré une vision stratégique « pour une école de l’équité, de la qualité et de la promotion 2015-2030 ». Certains points de la cible 4.7 de l’objectif de développement durable 4, figurent dans les piliers de cette vision dont une recommandation consiste, je cite, à « l’intégration de l’approche « valeurs et droits » dans les curricula, programmes et les ressources didactiques [...] le renforcement de l’éducation à l’égalité des genres et à la lutte contre la discrimination, les stéréotypes et les représentations négatives des femmes dans les programmes et manuels scolaires ».

 Je tiens à rappeler que le ministère de l’éducation a mis en place des instances chargées du suivi des aspects relatifs aux valeurs et à la promotion de l’éducation inclusive, et des droits de l’homme. Je peux citer parmi ces structures : le comité permanent des programmes, le comité des valeurs ou encore la cellule centrale de l’éducation aux droits de l’homme. C’est d’ailleurs dans ce sens que la direction des curricula a organisé un atelier le 12 avril 2017 dernier dans lequel le Kit d’outils de l’UNESCO, notamment le guide intitulé, « Pour des manuels scolaires aux contenu inclusif : religion, genre et culture » ont été présentés, testés et évalués par les acteurs dans le domaine des programmes et manuels scolaires. Cette rencontre a permis d’informer, de sensibiliser et de former les différents acteurs aux questions des contenus inclusifs relatifs à la culture, la religion et le genre dans la production de nouveaux manuels.

À ce sujet, une révision de plusieurs manuels scolaires est en cours pour supprimer tout message jugé radical, discriminatoire, sexiste ou encore violent. Les nouveaux manuels concernés par cette opération seront opérationnels pour l’année 2017-2018. 

Cet entretien a été tenu au mois d’avril dernier à Rabat lors d’un atelier intitulé « Pour des manuels scolaires au contenu inclusif: religion, genre et culture » tenu par le Ministère marocain d’éducation.

La version audio de cette interview est disponible par podcast en français et en arabe.

Le Kit d’outils est composé des guides suivants :