Se reconnaître citoyen du monde est propice à l'accomplissement des ODD

globe.jpg

 Blue similar world map blank. World clean flat map. Vector illustration. EPS 10.
© Nikelser/Shutterstock.com
07 Juillet 2017

De plus en plus de personnes se reconnaissent citoyens du monde plutôt que citoyens nationaux, selon un sondage du BBC World Service réalisé par GlobeScan

De plus en plus de personnes se reconnaissent citoyens du monde plutôt que citoyens nationaux, selon un sondage du BBC World Service réalisé par GlobeScan

La marche vers la réalisation des ODD s’intensifie. Un réseau toujours plus large de parties prenantes est disposé à unir ses forces pour s'attaquer aux 17 défis sociétaux. Étant donné que les Objectifs se rapportent à des problèmes mondiaux ayant un réel impact, direct ou indirect, sur chacun d'entre nous en tant qu’êtres humains, il est significatif de réfléchir à l'idée de la citoyenneté mondiale et de voir comment celle-ci progresse auprès du public.

Un sondage d'opinion international réalisé ces 15 dernières années par GlobeScan suit la mesure dans laquelle les individus se sentent faire partie d’une société mondiale, en leur demandant s'ils sont d'accord ou en désaccord avec cette affirmation : « Je me sens plus citoyen du monde que citoyen de mon pays. » Les dernières conclusions, publiées conjointement avec le BBC World Service l’an dernier, sont particulièrement intéressantes. En 2016, pour la première fois depuis que ce sondage est réalisé, les résultats ont fait apparaître qu'une majorité de 51 pour cent des personnes dans 18 pays se sentait davantage citoyens du monde, contre 43 pour cent qui s’identifiaient comme citoyens de leur pays.

Avec le recul, il semble que le mouvement vers la citoyenneté mondiale, au fil du temps, a été largement le fait des populations des économies émergentes. Par exemple, dans sept grands pays non membres de l’OCDE, le sentiment de citoyenneté mondiale a connu une croissance rapide, passant de son point le plus bas en 2002 (38 %) au point le plus haut de 56 pour cent en 2016.

Dans des contextes culturels fondés sur des valeurs sociétales différentes, la grille des tendances qui entraînent ce changement d’identification vers la citoyenneté mondiale chez les répondants des économies émergentes doit forcément s’analyser à plusieurs niveaux. Certains arguments semblent cependant tenir bon et coïncident bien avec le narratif des Objectifs.

D’après le premier argument, il est probable que cette évolution indique une prise de conscience croissante du fait que les problèmes mondiaux pressants – tels que le changement climatique (Objectif 13 Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques), dont on sait qu’il impacte davantage les populations des pays émergents – nécessite une réponse collective et une solidarité à l’échelle de la planète, confirmant ainsi les concepts d’unité et de société mondiale avec lesquels résonnent particulièrement les ODD.

Dans une certaine mesure, le mouvement vers des identités tournées vers l’extérieur et ouvertes à l’international reflète aussi une projection de l’importance économique croissante du pays dans le monde et de son influence diplomatique accrue dans les affaires du monde, ce qui alimente les Objectifs 1 (Pas de pauvreté), 10 (Inégalités réduites) et 16 (Paix, justice et institutions efficaces).

L’évolution vers une citoyenneté mondiale traduit aussi une mobilité internationale de plus en plus réelle, tant physique que numérique avec les internautes. Elle donne lieu à des opportunités d’échange et à une plus grande proximité entre les populations, ce qui renforce la compréhension mutuelle, un aspect qui sera essentiel dans les actions en faveur de la réalisation de l'Objectif 4 (Éducation de qualité) et de sa cible 4.7, pour apprendre à vivre ensemble durablement.

 

Ce sentiment croissant d'être des citoyens du monde ne devrait pas être vu comme un affaiblissement des identités nationales, qui doivent rester et qui resteront fortes. Mais puisque nous cherchons à mobiliser une génération afin qu’elle agisse sur les questions internationales urgentes, cette évolution est bienvenue. De ce point de vue, le suivi des perceptions en matière de citoyenneté mondiale pourrait s'avérer une métrique pertinente, même si elle est informelle, pour suivre les progrès de la réalisation des cibles des Objectifs de développement durable.

Pour plus d'informations

Avertissement

Cet article a été préparé à la demande de l’UNESCO par Lionel Bellier, Directeur associé de GlobeScan, afin de fournir des données sur la cible ODD 4.7. Les vues et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne sauraient être attribuées à l’UNESCO. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Internet GlobeScan :