Article

Sénégal : En wolof, un Guide pratique pour mieux informer en période de pandémie

21/10/2021
03 - Good Health & Well Being
11 - Sustainable Cities and Communities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

Elaboré par l’UNESCO dans le cadre du projet « #CoronavirusFacts : Addressing the ‘Disinfodemic’ on COVID-19 in conflict-prone environments », financé par l’Union Européenne, le « Guide pratique pour les médias en période d’épidémie » a été traduit en wolof grâce à l’appui de la mairie de Boissy St-Léger et de la Commission nationale française pour l’UNESCO.

Le guide a été édité en deux cent cinquante (250) exemplaires distribués aux acteurs des médias et aux responsables des organisations des médias, notamment le Synpics, le Cored, l’Anps, la CJRS, l’Appel. Avec ce support, 218 émissions radiophoniques ont été produites en six langues locales, au profit de plus 21 800 personnes, pour mieux informer sur la COVID-19. Le guide traduit en Wolof a été reproduit sur 150 clés USB qui seront distribués aux différents acteurs des médias ; il sera également disponible sur le site de l’URAC.

Avec l’appui de la Mairie de Boissy Saint-Léger et de la Commission nationale française pour l’UNESCO, le document - qui met l’accent sur la couverture de l’information et la sécurité des journalistes en période de crise sanitaire - a pu être traduit en wolof, langue nationale la plus parlée au Sénégal, afin de permettre une meilleure appropriation et exploitation par les acteurs et actrices des médias et notamment des radios communautaires.

Le guide a été pensé comme un document opérationnel et pratique qui va aider à la prise de dispositions nécessaires pour protéger les journalistes tout en leur permettant de continuer à couvrir et relayer l’information dont les populations ont besoin, dans un contexte d’épidémie ou de pandémie et ici en l’occurrence dans le contexte de la Covid-19. En effet, les épidémies sont des sujets complexes, sensibles et politiques, et la pandémie de la Covid-19 a prouvé que les rédactions ont besoin de se doter de journalistes spécialisés ayant un minimum de connaissances sur les questions de santé publique.

En fournissant tous les éléments constitutifs d’un plan d’urgence sanitaire, le guide rassemble un ensemble de conseils pour anticiper sur l’adaptation des méthodes de travail en cas de crises. Entre autres : les méthodes de protection du personnel dans les salles de rédaction, studio et plateaux communs, sur le terrain ; de conservation du matériel à usage commun (micros, caméras, etc.) ; les moyens de couvrir l’information sur le terrain sans exposition à la maladie ; les méthodes de production de contenus créatifs. Il insiste également sur la nécessité de dépasser le factuel et d’humaniser le traitement de l’information.

Le Guide a été présenté pour la première fois au cours d’un atelier d’orientation organisé par l’Union des Radios Communautaires et Associatives du Sénégal (URAC), les 25 et 26 mars 2021 à Saly, en présence d’une vingtaine d’hommes et de femmes, professionnels des médias publics, privés et communautaires du Sénégal. Au terme de l’atelier, des recommandations avaient été formulées pour la promotion du guide et parmi celles-ci, la traduction du document en langues locales.

Toujours dans le souci de favoriser l’appropriation et la dissémination du guide, l’URAC /RIF ont organisé un atelier de partage qui a réuni les 23 responsables des pôles régionaux membres de l’URAC. Ces derniers se sont engagés à faire la restitution au niveau local, en interne avec le personnel de leur radio, ensuite avec les radios membres de l’URAC, avec les correspondants régionaux de leur zone d’intervention et enfin avec les autorités territoriales.

Le Guide des médias est comme une notice d’utilisation, c'est bien plus qu’une explication ! Tout le monde peut s’en servir pour se protéger de toute pandémie ou épidémie. Le document est si bien structuré qu’il permet d’accéder facilement aux informations pertinentes. Le Guide m'a permis de comprendre qu'il est nécessaire de disposer d'un procédé à suivre en cas de contamination pour minimiser voire annuler la contamination à d’autres membres de la rédaction, du studio.

Codou Loum, journaliste à la radio communautaire Oxyjeunes et présidente du RIF