News

SENSIBILISATION DES PRODUCTEURS D’INFORMATIONS NUMERIQUES ET DES PLATEFORMES DE DISCUSSION DES RESEAUX SOCIAUX AU RESPECT DU CADRE JURIDIQUE DE L’ACTIVITE EN LIGNE ET A LA MODERATION DE LEURS CONTENUS

05/10/2020

L’essor des médias sociaux a fortement transformé l’interaction dans l’espace public ivoirien. Devenus à la fois, commentateurs, producteurs, et diffuseurs d’information, les citoyens disposent de capacité inédites de communiquer, et d’échanger. Les commentaires ne sont plus cloisonnés entre 4 murs, mais à la face du monde entier et peuvent nuire plusieurs. En effet, la prolifération de discours inflammatoires et de haine en ligne, les effets néfastes des productions d’information numériques (P.I.N) et des réseaux sociaux mettent en péril la paix et la cohésion sociales et peuvent entraîner des violences et des conflits intercommunautaires, surtout à l‘approche des échéances électorales en Côte d’Ivoire, et dans la sous-région.

C’est pour cette raison que le bureau de l’UNESCO Abidjan, en partenariat avec le Centre des Médias de la CEI, et l’Autorité Nationale de la presse (ANP) a organisé, ce lundi 05 octobre 2020, à Abidjan-plateau, un séminaire de sensibilisation des administrateurs et modérateurs des réseaux sociaux sur le thème « ROLES ET RESPONSABILITES DES EDITEURS EN LIGNE FACE AUX COMMENTAIRES DES INTERNAUTES ». L’objectif visé par le séminaire était d’une part de prévenir la désinformation, l’incitation à la haine et la violence en période électorale et parvenir à un engagement des cybers acteurs à une meilleure utilisation du digital dans la diffusion de l’information, et d’autre part, l’instauration au sein de chaque entreprise de production d’information numérique (PIN), la procédure de modération des contributions des lecteurs sur les réseaux sociaux

Aussi, il s’est agi de faire prendre conscience aux responsables des PIN et des forums sociaux de leurs responsabilités et des risques liés à la diffusion des contributions des lecteurs, les amener à modérer leurs contenus, et élaborer un code de bonne conduite des médias pour la période électorale.

 

La tenue de ce séminaire est le fruit de l’une des recommandations des travaux d’un précédent atelier de partage d’expérience sur la lutte contre les Fake news, les discours de haine et la violence en période électorale, qui s’est déroulée le 10 septembre dernier au centre des médias et de l’information électorale.

 

Il faut noter que la Côte d’Ivoire comme plusieurs pays d’Afrique, fait face à une avancée fulgurante d’Internet, qui s’accompagne d’une floraison de site d’information en ligne et d’une utilisation accrue des réseaux sociaux par le grand public. Fort de cela, sensibiliser les animateurs de ces supports à la mise en œuvre des dispositions des lois n° 2017-867 du 17 décembre 2017 portant régime juridique de la presse et n°2013-451du 19 juin 2013 relative à la lutte contre la cybercriminalité est d’une nécessité impérieuse.