News

Sensibiliser contre les migrations irrégulières

02/12/2019
YAOUNDE, Cameroun
16 - Peace, Justice and Strong Institutions
17 - Partnerships for the Goals
Description: 

Dans le cadre du projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », le bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique Centrale a organisé un atelier de deux jours à Mbalmayo, pour que la vingtaine de responsables de radios communautaires présente puisse créer et produire des programmes de qualité et en langues locales sur la migration irrégulière.

 

Assurer aux jeunes un accès équitable à une information de qualité sur la migration au Cameroun et en Afrique Centrale en langues locale ! C’est autour de cette problématique que l’UNESCO a réuni du 14 au 15 novembre à Mbalmayo, les radios communautaires de : Foumban, Garoua, Nanga Eboko, Meyomessala, Bonakanda, Baré – Bakem, Sa’a, Baham, Maroua 1er, Garoua Boulaï, Babungo, Mvagan.

Il s’est agi de permettre aux animateurs des radios communautaires d’acquérir des notions élémentaires sur la migration, ses principes et ses risques ; de les former aux techniques de production radiophoniques de qualité et en langues locales ; de les outiller sur l’identification et la promotion des opportunités locales profitables aux jeunes de la communauté et de leur permettre à la majorité de la population jeune des zones rurales d’être mieux informées sur les migrations et de mieux les envisager grâce à une meilleure information sur les opportunités et les possibilités.

Entre les interventions des experts de l’UNESCO, le témoignage d’un migrant a particulièrement capté l’attention des participants à l’activité. Ce dernier a fait un témoignage qui relate son parcours semé d’embûche entre la captivité et les mauvais traitements qu’il subissait. « J’ai eu plus de chance que certains de mes amis qui sont soit morts en chemin, soit par honte n’ont pas voulu revenir. J’ai eu de la chance de rentrer en vie. Mais j’ai perdu ce que j’avais déjà acquis au pays. J’étais enseignant maintenant je suis obligée de vendre des éponges pour survivre ». Son témoignage a ému l’assemblée qui l’a assailli de question pour mieux comprendre son histoire. Pour les radios communautaires, ce témoignage leur permettra de mieux relayer auprès des jeunes de leur communauté, les risques et les opportunités liés à la migration.

Au terme de cette activité, les animateurs des radios communautaires ont ainsi acquis une connaissance améliorée sur la notion de migration. Ils ont également été formés aux techniques de production de contenus de qualité sur la migration en langues locales pour pouvoir mieux identifier et promouvoir les opportunités d’emploi locales d’une part et sont désormais capable de produire des contenus de qualité en langues locales qui informent la population sur la migration d’autre part.

Le projet financé par la Coopération italienne a également été accompagné par les partenaires de l’UNESCO que sont le Ministère de la Communication et le Conseil national de la jeunesse. Créer et produire un contenu médiatique adapté à travers les radios communautaires répond ainsi à l’Objectif de Développement Durable 16 (cible 10) pour garantir l’accès du public à l’information.