Série de rencontres lancée par la Coalition des artistes pour l’Histoire générale de l’Afrique à Paris

infocus_colonie2.jpg

© Shutterstock.com
26 Octobre 2017

La Coalition internationale des artistes pour l’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO s’installe à La Colonie, un espace artistique et de réflexion à Paris, pour la saison 2017-2018. La première rencontre lançant ce partenariat entre l’UNESCO et La Colonie aura lieu le 31 octobre de 19h00 à 21h15 avec la participation de : Elikia Mbokolo, historien ; Daby Touré, chanteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste ; Alphadi, créateur de mode et pionnier de la mode africaine ; Gasandji, chanteuse-interprète ; et Beya Gille Gacha, plasticienne.

La Colonie est un espace convivial et festif situé au cœur de Paris. Il a été conçu par Kader Attia, un artiste français d’origine algérienne, comme un forum de « décloisonnement des savoirs, des pratiques, valorisant une approche trans-culturelle, trans-disciplinaire et trans-générationnelle dans lequel tous et chacun trouve une place. »

Les membres de la Coalition artistes s’invitent à La Colonie pour nous parler, à partir de leur travail, de la grande mais aussi de petites histoires de l’Afrique, celles-là même qui bousculent les idées reçues et les stéréotypes tenaces qui continuent d’habiter nos imaginaires sur ce continent. Ces rencontres auront également pour objet d’ouvrir des espaces de dialogue, de croisement et de fécondation réciproque entre les humanités (histoire, philosophie, anthropologie, etc.) et les pratiques artistiques (littérature, cinéma, musique, arts plastiques, etc.) ayant comme terrain commun l’Afrique globale.

La Coalition des artistes pour l’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO a été lancée en octobre 2015 pour associer les artistes à la diffusion de la véritable histoire de l’Afrique et les encourager à s’en inspirer davantage au niveau de leur création.  

La Coalition se compose de musiciens, réalisateurs, écrivains, metteurs en scène, plasticiens, et de dessinateurs. Elle a pour objectif de propager ces messages auprès du grand public et plus spécifiquement auprès de la jeunesse et de la Diaspora de l’Afrique.

L’UNESCO a lancé en 1964 l’élaboration d’une Histoire générale de l’Afrique, à partir de la perspective des Africains eux-mêmes, pour remédier à l’ignorance généralisée sur le passé de l’Afrique.
 

Contact : Tabué Nguma, t.nguma@unesco.org