Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Signature d’un Accord de coopération entre l’UNESCO et la Fondation Anna Lindh

31 Juillet 2019

anna_lindh.jpg

© UNESCO/C.ALIX

Le 24 juillet 2019, l’UNESCO a signé un Accord de coopération avec la Fondation Anna Lindh, qui marque une étape concrète dans la formalisation d’une relation existante et fructueuse depuis plusieurs années.

« L’UNESCO se réjouit de renforcer sa relation avec la Fondation Anna Lindh, un réseau de réseaux et un authentique allié pour œuvrer de concert avec les acteurs de la société civile, aux fins d’autonomiser les communautés », a déclaré M. Qu Xing, Directeur général adjoint de l’UNESCO, signataire de l’Accord au nom de l’Organisation ».

« Notre Fondation, fortement engagée en faveur du dialogue des cultures, des liens entre recherche et politique, dans l’association étroite de la jeunesse et de la société civile, est pareillement heureuse de pouvoir unir ses efforts à ceux de l’UNESCO, dont le mandat fait parfaitement écho à notre propre mission », a, pour sa part, déclaré le Dr. Nabil Al-Sharif, Directeur exécutif de la Fondation Anna Lindh.

Les deux parties ont exprimé leur satisfaction mutuelle devant ce nouvel élan et cette synergie donnés à une collaboration qui portera en priorité sur la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, avec un accent spécial sur le dialogue interculturel ; la diplomatie culturelle ; l’éducation et la formation ; ainsi que l’égalité entre les genres, le journalisme interculturel, et la promotion de la diversité culturelle. L’épine dorsale du protocole d’accord repose sur l’engagement à accroitre le partage d’expertise ; la promotion d’activités de recherche ; le renforcement des compétences interculturelles, à travers l’usage et l’implication optimaux des réseaux respectifs, le renforcement des actions de plaidoyer ; des activités conjointes, notamment une activité annuelle majeure ; ainsi que la constitution et l’appui à des plateformes régionales et le réseautage.

« Je tiens à transmettre notre sincère gratitude à l’UNESCO, au nom de la Présidente de la Fondation, Mme Elisabeth Guigou, et en notre nom à toutes et tous, pour cet excellent esprit de confiance et d’engagement authentique entre nous pour atteindre les Objectifs de développement durable, en mobilisant au mieux notre expertise et nos réseaux », a indiqué le Dr. Al-Sharif.

« L’UNESCO voit dans cet Accord une première étape concrète, parmi beaucoup d’autres à venir, débutant par le Euromed Women for Dialogue Forum, qui se tiendra à Amman en septembre 2019, auquel notre Organisation est fière d’être associée et pleinement impliquée par la Fondation Anna Lindh », a déclaré le Directeur général adjoint de l’UNESCO. Il a conclu en indiquant : « Nous sommes des alliés naturels et notre coopération renforcée conduira assurément à un impact plus grand de notre action sur le terrain, au bénéfice de toutes les femmes et de tous les hommes ».

****

Au sujet de la Fondation Anna Lindh

Créée en 2005, la Fondation Anna Lindh est une Fondation internationale établie par les pays du Partenariat euro-méditerranéen et l’Union européenne dans le cadre du Processus de Barcelone en tant qu’institution centrale pour le dialogue interculturel entre les peuples de la région. Elle constitue un réseau de réseaux comprenant les organisations de la société civile dédiées à la promotion du dialogue interculturel et au respect de la diversité dans la région. La Fondation Anna Lindh centre son action interculturelle sur quatre piliers : recherche interculturelle et plaidoyer ; autonomisation des voix de la jeunesse ; apprentissage interculturel ; connecter et autonomiser la société civile euro-méditerranéenne.