Six jeunes ambassadeurs présentent un appel à la Conférence générale de l'UNESCO pour la protection de la culture

14 Novembre 2017

Le 14 novembre 2017, six jeunes ambassadeurs ont pris la parole à la plénière de la 39e Conférence générale de l'UNESCO, en appelant à la nécessité de renforcer les efforts pour la promotion de la culture, non seulement en tant qu'urgence culturelle, mais aussi en tant qu'impératif sécuritaire et humanitaire.

Au nom des futures générations, ils ont lu l'Appel pour la « Protection de la culture et la Promotion du pluralisme culturel : la clé d'une paix durable » dans les six langues officielles de l’ONU. Suite à la présentation du rapport oral de la Commission culture, Fernanda Baroni, Anas Dallal, Yuxuan Li, Thédore Dulom, Suzanne Thiam et Nicholas Bradbury ont rejoint Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, S.Exc. Mme Zohour Alaoui, Présidente de la 39e session de la Conférence générale de l'UNESCO et S.Exc. Mme Vincenza Lomonaco, Présidente de la Commission culture de l'UNESCO sur scène.

A travers cet appel, adopté en annexe à la Stratégie pour le renforcement de l’action de l’UNESCO en matière de protection du patrimoine culturel et de promotion du pluralisme culturel en cas de conflit armé par la Commission culture, les jeunes ont invité la Directrice générale, ainsi que les États membres, de poursuivre leurs efforts visant à asseoir le rôle de l'UNESCO comme moyen de favoriser le dialogue et la paix entre les nations.

Comme l'a dit la Présidente de la Commission culture, « L'indifférence est le poids mort de l'histoire, a écrit le philosophe et homme politique italien, Antonio Gramsci. C'est parce que nous ne voulons pas laisser nos espoirs se fondre dans l'indifférence que cette Commission a souhaité lancer l'Appel pour ‘La protection de la culture et la promotion du pluralisme culturel: la clé d'une paix durable’ et le faire lire par ceux qui incarnent le mieux l’espoir, les enfants. »

Le programme du Secteur de la culture, adopté lors de la 39e session de la Conférence générale de l'UNESCO pour les quatre prochaines années, a placé la jeunesse au centre de ses préoccupations, en reconnaissant leurs rôle en tant qu'acteurs clés pour parvenir à un développement et une paix durable.

C'est dans cet esprit que la Commission de la culture a conclu aujourd'hui - avec un fort message unificateur en faveur de la protection de notre patrimoine et de la promotion de la diversité et du pluralisme - transmis par la génération qui aura la responsabilité de refaçonner notre avenir.