Le SNU répond à l’appel « un Malien, un masque » en soutenant les créateurs et l’utilisation du coton malien

15/06/2020
BAMAKO, Mali

Afin de montrer à la fois leur engagement dans la lutte contre la COVID-19 et leur soutien aux créateurs maliens frappés de plein fouet par la crise économique résultant de la crise sécuritaire et aggravée par la crise sanitaire du COVID-19, les chefs d’agence du système des Nations Unies (SNU) au Mali, ont participé au défilé virtuel du projet « MASQUES EN PARRURES ».

Ce défilé vise à montrer le talent nourri d’espoir des artistes pour sensibiliser les populations sur le moyen de protection que représente le port du masque, les gestes barrières liés au COVID-19 et à la volonté du Mali de se préparer à l’après crise à travers ses savoirs, ses savoir-faire, ses ressources matérielles et immatérielles, ses hommes et ses femmes.

 

Dans une vidéo de cinq minutes des chefs d’agence, le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali, M. Annadif Mahamat Saleh, a réaffirmé, dans son allocution, l’engagement des Nations Unies auprès du gouvernement du Mali en cette période de crise. Il a indiqué qu’il est question, avec la crise sanitaire, de voir comment utiliser la valeur ajoutée que représente les ressources maliennes. « L’étude socio-économique de l’impact de la Covid-19 a été une opportunité pour révéler qu’il y a beaucoup de choses que le Mali peut faire encore avec le secteur privé » a-t-il déclaré. Il a enfin exhorté les Maliens à se protéger et surtout à accompagner le Président de la République dans sa vision de lutte contre cette pandémie, avec pour mesure phare, « un Malien, un Masque ».

 

Après le message du RSSG, les chefs d’agence lancent des messages de sensibilisation dans une vidéo d’une durée maxi de 20 secondes, arborant un masque en tissus harmonisés avec sa tenue en signe de promotion des artistes créateurs. Il faut signaler que les masques sont confectionnés et offerts par les créateurs sur la base d’une photo de la tenue que le chef d’agence a utilisé pour la vidéo.

 

Alphadi, artiste et styliste pour la paix de l’UNESCO, a tout comme les chefs d’agence, lancé un message de sensibilisation sur le port des masques, mais surtout sur la valorisation des créateurs locaux. « Les masques produit localement nous protègent et créent des emplois », a-t-il confié.

 

Le concept « MASQUES en PARURES », produit par Route du Sud et financé par la famille onusienne au Mali, a été initié pour permettre aux créateurs/stylistes maliens de montrer la diversité et la richesse du continent, mais par-dessus tout, de mettre en exergue les nouvelles formes de solidarité qui montrent une mobilisation rapide au-delà des frontières.

 

Il est également prévu dans le cadre de sensibilisation l’édition d’un livre de 60 pages, avec des textes et des photos tirés en 3000 exemplaires, ainsi qu’un grand séminaire virtuel sous régional sur la valorisation du coton.