Softwareheritage.org, l'UNESCO et Inria ouvrent les archives de l'ère numérique

06 Juin 2018

L'UNESCO et Inria donneront le 7 juin le coup d’envoi de Softwareheritage.org, une initiative mondiale visant à créer une bibliothèque universelle rassemblant les codes sources des programmes informatiques depuis les débuts de l'ère numérique.

Un an après la signature de leur partenariat, le lancement, qui aura lieu au siège de l'UNESCO le 7 juin (de 15h à 16h30), prévoit notamment une démonstration du site internet en présence de François Sillion, Directeur général de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria).

L'initiative Software Heritage vise à préserver et à partager les codes sources de tous les logiciels informatiques en usage depuis le milieu du siècle dernier.

Plus de quatre milliards de fichiers de code source unique, y compris leurs itérations successives et plus de 83 millions de projets de logiciels dans tous les domaines, sont déjà disponibles dans les archives en ligne.

L'UNESCO encourage l'accès universel à l'information et la préservation du savoir. La Charte sur la préservation du patrimoine numérique, adoptée en 2003, stipule que les documents numériques englobent, parmi un large éventail de formats électroniques, des textes, des bases de données, des images, des documents audio et des pages web.

« Le projet Softwareheritage.org est une contribution décisive au travail que mène l'UNESCO en faveur du patrimoine », a déclaré Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO. « Il incarne des engagements qui sont au cœur de notre mandat : favoriser la libre circulation de l'information et de la culture et encourager les échanges intellectuels en faveur de la paix et du développement ».

Le Directeur du projet, Roberto Di Cosmo, s'est félicité du fait que « L'ouverture au public des archives du patrimoine logiciel marque une étape importante : chacun peut enfin consulter et télécharger le contenu des archives que nous constituons depuis trois ans. C’est un travail de longue haleine et il reste encore beaucoup à accomplir. Nous devons trouver et archiver tous les codes sources qui manquent encore, et ajouter des fonctionnalités qui rendront les archives faciles à utiliser par tous qu’il s’agisse des développeurs, des scientifiques, des historiens ou du grand public. Nous avons besoin de nouveaux partenaires et du soutien de tous pour enrichir les archives ».

Exemples de fichiers disponibles sur Softwareheritage.org :

Le code source du système de navigation d'Apollo 11, le premier atterrissage humain sur la lune : https://archive.softwareheritage.org/browse/origin/git/url/https://github.com/chrislgarry/Apollo-11/directory/

Le code source de la NCSA Mosaic, le navigateur qui a popularisé l'internet https://archive.softwareheritage.org/browse/origin/git/url/https://github.com/alandipert/ncsa-mosaic/directory/

Le code source du jeu vidéo Quake III Arena : https://archive.softwareheritage.org/browse/origin/git/url/https://github.com/id-Software/Quake-III-Arena/directory/

Le code source du framework d'application web front end Angular.js https://archive.softwareheritage.org/browse/origin/git/url/https://github.com/angular/angular.js/directory/

Disponible en anglais, français et espagnol, softwareheritage.org marque un engagement fort pour préserver et partager les connaissances intégrées dans les logiciels, notamment dans les programmes open source. SoftwareHeritage a reçu le soutien de nombreux organismes et institutions privés et publics, notamment Microsoft, Intel, Société Générale et Nokia Bell Labs.

 

****

Les journalistes souhaitant couvrir l'événement sont priés de s'accréditer auprès de Djibril Kebe, Section des médias de l'UNESCO, d.kebe@unesco.org, +33(0)145681741.

Contact médias: Roni Amelan, Section des médias de l'UNESCO, r.amelan@unesco.org, +33(0)145681650.