News

La Somalie développe une stratégie nationale pour la Culture

27/11/2020
04 - Quality Education
05 - Gender Equality
11 - Sustainable Cities and Communities

Des femmes somaliennes construisant une maison somalienne © Mouseawale88

L'UNESCO s'est associée à l'Académie somalienne des sciences et des arts (SOMASA) en collaboration avec la Commission nationale somalienne pour l'UNESCO et la Délégation permanente de la Somalie auprès de l'UNESCO pour organiser une réunion de consultation nationale les 23 et 24 novembre 2020 avec des experts nationaux et internationaux et d'autres acteurs clés du secteur culturel en Somalie afin d'élaborer un plan stratégique national pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel matériel et immatériel en Somalie.

La réunion hybride, qui comprenait la participation physique de plus de 20 acteurs nationaux à SOMASA et la participation en ligne d'une douzaine de représentants de l'UNESCO et d'experts internationaux, fait suite à la ratification par le gouvernement somalien de la Convention de l'UNESCO concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel (1972) et de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003), qui est entrée en vigueur pour la Somalie le 23 octobre 2020.

Il est en effet inspirant de voir tant d'efforts déployés par le gouvernement et les citoyens de Somalie pour exploiter le potentiel de la culture au service du développement durable, de la consolidation de la paix et de la résilience. Alors que le monde s'est fermé pendant la pandémie COVID-19, nous avons eu des rayons de lumière en provenance de Somalie, tandis que se répandaient dans le monde entier les nouvelles de la réouverture du Musée national, de la réouverture du Théâtre national et de la réouverture de la Bibliothèque nationale - tout cela après presque 30 ans de fermeture due au conflit en cours. Ce complexe culturel revitalisé sera certainement le cœur battant du secteur culturel de la Somalie. Grâce à ces institutions, la Somalie peut offrir à ses citoyens et à ses visiteurs des possibilités d'apprentissage et de plaisir tout au long de la vie, et l'UNESCO est prête à vous accompagner dans cette entreprise.

M. Ernesto Ottone, Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la Culture

Dans son discours d'ouverture, S. Exc. M. Abdirahman Mohamud Abdulle, Ministre d'État au ministère somalien de l'éducation, de la culture et de l'enseignement supérieur, a souligné l'importance de la culture pour la consolidation de la paix en Somalie. Il a fait l'éloge de M. Abdiqani Ahmed Abdullahi de la Délégation permanente somalienne auprès de l'UNESCO et a remercié Mme Sagal Mahamed Ali, Conseillère du ministre, pour leur rôle de premier plan dans la relance du secteur culturel en Somalie. "Nous sommes fiers de notre culture et de notre patrimoine", a-t-il déclaré. "En élaborant notre stratégie nationale pour la culture, nous nous appuierons sur la riche expérience et l'expertise des experts nationaux et internationaux réunis ici aujourd'hui, et nous ferons des femmes et des jeunes des priorités et des piliers pour sa mise en œuvre", a-t-il ajouté.

 

Après le discours d'ouverture, le Professeur Mohamed Osman Bulbul a donné le ton de cette réunion de deux jours en présentant ses idées et ses souvenirs du secteur culturel en Somalie. Il a rappelé les riches traditions artisanales et textiles qui ont fait partie intégrante de l'identité nationale somalienne et a réitéré les fortes traditions orales de transmission du patrimoine culturel par la poésie, le chant et la danse qui sont encore vivantes aujourd'hui. Soulignant le rôle majeur joué par les femmes dans la transmission de la culture en Somalie, il a appelé les participants à les inclure au premier plan des efforts de développement. Il a reconnu le fort potentiel économique de la culture et a encouragé les jeunes à être les principaux bénéficiaires de la création d'emplois liés à l'économie culturelle et créative.

Mme Maria Zakaria Ahmed, spécialiste du genre de l'administration régionale de Banadir, a sensibilisé les participants au rôle des femmes et des jeunes dans la culture somalienne, et le président de SOMASA, M. Abdulkadir Nur Hussein, a présenté un aperçu passionné du secteur de la culture, en revenant sur l'histoire pour citer ses pics et ses progrès et en se réjouissant de pouvoir identifier les opportunités et les défis. M. Jama Igal, Coordinateur national de la construction de la paix, a fait une présentation fascinante sur le patrimoine culturel de la Somalie et son potentiel pour la paix et la réconciliation en utilisant la métaphore du récipient de lait "haan", qui a illustré l'interdépendance des efforts somaliens et de la cohésion sociale par la collaboration pour la construction de la paix et le développement. Le professeur Dr. Osman Gedow Amir a partagé sa connaissance du patrimoine naturel en Somalie et a souligné la nécessité de politiques nationales, qui n'existent pas encore en Somalie, pour la gestion du patrimoine naturel et culturel. "Il n'est jamais trop tard pour recoller les morceaux pour la Somalie", a-t-il déclaré.   Le professeur Mohamed Abdulkadir Ahmed a partagé son expertise en matière de villes, de patrimoine urbain et bâti, et a mis en avant les villes côtières potentielles à inscrire sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO avec une présentation sur les anciennes villes côtières et les communautés bravaises et benadiri. 

Le deuxième jour de la réunion a été ouvert par Mme Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice du Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est, qui a souligné la nécessité d'une coopération interministérielle et internationale pour le développement du secteur de la culture, et a encouragé une approche participative dans l'élaboration de la stratégie et du plan d'action afin de garantir la pertinence, l'appropriation et la durabilité.

Profitons de cette occasion pour voir comment la culture en Somalie peut être un vecteur de changement social, de consolidation de la paix et de résilience ; comment la culture peut contribuer à la lutte contre le changement climatique ; à la promotion de l'égalité des sexes ; à l'autonomisation des jeunes ; à la garantie de l'apprentissage tout au long de la vie et au plaisir de tous !

Mme Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice du Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est

L'UNESCO a mobilisé des experts internationaux dans divers domaines de compétence pour offrir des conseils, des bonnes pratiques et des exemples d'Afrique et du monde entier dans l'élaboration de la stratégie nationale de la Somalie pour la culture. Mme Ayeta Wangusa, l'expert principal de l'UNESCO pour cette activité, a présenté les politiques culturelles et le potentiel du secteur des industries culturelles et créatives pour un développement économique durable. Mme Emily Drani, directrice exécutive de la Cross-Cultural Foundation of Uganda, a partagé ses réflexions sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Le professeur George Abungu a dirigé les discussions sur le patrimoine culturel et les musées. Enfin, le Dr Peter Howard a donné un aperçu de la nécessité d'identifier, de gérer et de conserver le patrimoine naturel, du processus d'élaboration d'un dossier de candidature au patrimoine mondial et d'un éventuel patrimoine naturel de "valeur universelle exceptionnelle" en Somalie.

M. Ahmed Yussuf, secrétaire général de la Commission nationale somalienne pour l'UNESCO, a prononcé le discours de clôture des deux jours. Il a souligné l'engagement et la volonté de la Somalie d'aller de l'avant dans le développement de son secteur culturel. Il a noté que de nombreuses institutions en Somalie se concentrent sur la protection de la culture et a suggéré qu'elles élargissent leurs définitions de la culture pour inclure ses multiples formes, du patrimoine culturel matériel et immatériel au patrimoine culturel subaquatique, en passant par le patrimoine naturel et les industries culturelles et créatives. Il a exprimé son optimisme quant au fait que cette stratégie de la culture permettra de concentrer les priorités et les efforts sur le développement du secteur culturel en Somalie.

À la suite de cette réunion, les experts nationaux et internationaux travailleront ensemble à la rédaction de la stratégie nationale pour la culture et de son plan d'action, qui seront examinés lors d'une réunion de validation en janvier 2021 avec un large éventail de parties prenantes, dont les jeunes.

 

Une femme somalienne montrant des objets traditionnels pendant la semaine de la culture ©Faaris Adam