News

La Somalie ratifie deux conventions culturelles majeures de l’UNESCO

23/07/2020

Avec cette ratification, tous les pays africains ont désormais adhéré à la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO

Paris, le 23 juillet - M. Ahmed M. Hagi Ali, chargé d'affaires à l’ambassade de Somalie à Paris, a présenté aujourd’hui à la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, les instruments originaux de ratification de la Convention de l’UNESCO concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (1972), ce qui fait de ce pays le 194e État partie à cet instrument. La Somalie ratifie aussi dans le même temps la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003), et en devient ainsi le 180e État partie. Elle est le dernier pays d’Afrique à rejoindre la Convention du patrimoine mondial.

« L'UNESCO applaudit la République fédérale de Somalie pour avoir reconnu le rôle de premier plan que la culture peut jouer dans les efforts du pays en faveur de la consolidation de la paix et du développement durable », a déclaré Mme Azoulay. La Somalie possède un riche patrimoine bâti et naturel, ainsi qu'un patrimoine vivant, et la mise en œuvre de ces instruments normatifs, ainsi que le réseau international de soutien qu'ils offrent, peuvent contribuer à en assurer la sauvegarde et la conservation.

En tant qu'État partie le plus récent, la Somalie sera en mesure de proposer l'inscription de sites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO dans laquelle l'Afrique est sous-représentée. Par ailleurs, en tant qu'État partie à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, la Somalie devra également dresser des inventaires de ses pratiques en matière de patrimoine culturel immatériel et élaborer des plans de sauvegarde pour assurer leur transmission aux générations futures.

La Directrice générale a invité la Somalie à soumettre des demandes d'assistance internationale aux fonds des deux conventions afin de soutenir les évaluations des besoins, les inventaires, la recherche et la documentation ainsi que la législation et les politiques visant à soutenir le patrimoine culturel matériel et immatériel en Somalie.

Cette étape importante fait suite aux ateliers que l'UNESCO a conduits l'an dernier avec les autorités de Mogadiscio pour les sensibiliser aux avantages de l'adhésion aux conventions de l'UNESCO sur la culture. Ces échanges ont également permis de faire connaître les ressources disponibles dans le cadre du programme culturel de l'UNESCO qui pourraient soutenir les efforts de la Somalie visant à mettre la culture au service du développement durable.

En février de cette année, Audrey Azoulay a été la première Directrice générale à se rendre en Somalie où elle a rencontré le Premier ministre Hassan Ali Khaire, le ministre de l’éducation, de la culture et de l’enseignement supérieur, Abdullahi Godah Barre, ainsi que la ministre des femmes et des droits humains, Deqa Yasin.