La stratégie nationale multilingue d’alphabétisation de l’Algérie récompensée d’un Prix UNESCO

02/09/2019

 

L’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes (ONAEA) du Ministère algérien de l’éducation est récompensé du Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong 2019 pour son programme « Stratégie nationale multilingue d’alphabétisation ».

L’ONAEA a lancé ce programme multilingue en 2016 à l’appui de la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’alphabétisation 2008, suite à l’adoption du tamazight en tant que langue nationale officielle en plus de l’arabe.

La stratégie prévoit un stage d’alphabétisation de 18 mois pour adultes dans les deux langues officielles, et souligne l’importance de commencer à apprendre dans une langue maternelle pour acquérir d’autres langues et devenir un apprenant tout au long de la vie.

Kamel Kherbouche, Directeur général de l’ONAEA, décrit le programme comme un « résultat logique d’un long processus, qui associe l’alphabétisation et les politiques linguistiques dans le pays ».

Les locuteurs de tamazight ont désormais accès à des programmes d’alphabétisation dans leur langue maternelle, ce qui facilite leur accès à la langue arabe, tandis que les arabophones ont la possibilité d’apprendre le tamazight. Par le biais d’un programme d’alphabétisation bilingue, le gouvernement vise à améliorer la pertinence de l’enseignement en Algérie en tant que société plurilingue, et à élargir la portée de ses efforts en matière d’alphabétisation au-delà de la communauté arabophone.

Outre l’aspect multilingue du programme, qui concerne également certaines populations nomades, la stratégie nationale d’alphabétisation trouve un écho particulier auprès des populations rurales ainsi que des femmes, qui représentent environ 90 % des participants.

Penser au-delà de l’acquisition de compétences en alphabétisation

Le programme a été conçu de manière à prendre en considération le profil des apprenants et leurs environnements immédiats. Un apprenant qui passe avec succès un examen final à la fin du stage peut poursuivre son apprentissage dans le cadre de l’enseignement à distance, de la formation professionnelle dans un établissement spécialisé et d’activités génératrices de revenus.

Évoquant les « opportunités post-alphabétisation » offertes aux participants, K. Kherbouche présente deux options disponibles : suivre un cursus au niveau universitaire ou effectuer un stage de formation professionnelle afin d’entrer sur le marché du travail. Il invite chacun à croire dans le pouvoir transformateur de l’éducation.

Fort de ces succès, et grâce à la visibilité donnée par les Prix internationaux d’alphabétisation 2019, l’ONAEA entend renforcer ses partenariats aussi bien avec des établissements publics qu’avec la société civile pour encourager davantage de personnes à participer aux programmes d’alphabétisation.

« L’accès à l’alphabétisation dans la langue maternelle aidera les individus à dépasser les préjugés ou la peur de l’échec », dit K. Kherbouche, qui espère un avenir positif pour le programme de l’Office national et son slogan « L’alphabétisation est la responsabilité de tous ».

Cette année, les Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO récompenseront des lauréats de l’Algérie, de la Colombie, de l’Indonésie, de l’Italie et du Sénégal à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation. La cérémonie de remise des prix se tiendra lors de l’événement mondial qui sera organisé pour la Journée internationale de l’alphabétisation le 9 septembre prochain, au Siège de l’UNESCO. Les Prix internationaux d’alphabétisation et l’événement mondial de cette année auront pour thème « alphabétisation et multilinguisme ».

En savoir plus :