Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

La Suisse ratifie la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique de l’UNESCO

25 Octobre 2019

Paris, 25 octobre 2019 - Le Conseiller fédéral suisse, Alain Berset, Chef du Département fédéral de l’intérieur, a remis à la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, les instruments de ratification de la Convention sur la Protection du patrimoine culturel subaquatique, instrument juridique international qui, depuis son adoption en 2001, protège le patrimoine culturel constitué par les épaves et les vestiges submergés.

Bien qu’étant un pays enclavé, la Suisse dispose d’un patrimoine subaquatique important dans ses lacs et ses rivières. La Confédération helvétique est engagée de longue date dans le domaine de l’archéologie sous-marine et est reconnue pour la qualité de sa recherche et la rigueur de sa méthodologie scientifique. La ratification de la Convention, qui prendra formellement effet dans trois mois, renforce la coopération internationale dans ce domaine. La Confédération helvétique, qui devient le soixante-deuxième État partie à cet instrument, aura ainsi ratifié l’ensemble des conventions culturelles de l’UNESCO.

Le patrimoine culturel subaquatique concerne les traces d’activité humaine partiellement ou totalement submergées depuis au moins un siècle. La Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique a constitué la réponse de la communauté internationale pour lutter contre  le pillage et l'exploitation commerciale, à des fins de profit individuel, de toutes les traces d'existence humaine présentant un caractère culturel, historique ou archéologique qui sont immergées. Les États parties à la Convention reconnaissent ainsi la nécessité d’assurer la même protection au patrimoine submergé que celle accordée au patrimoine terrestre. Cet instrument vise à renforcer la protection juridique, la coopération entre parties prenantes, la sensibilisation à la question et les capacités d’intervention.

Alors que près d’un tiers des États membres ont adhéré à cet instrument, la Directrice générale de l’UNESCO s’est réjouie de la ratification helvétique tout en appelant un plus grand nombre de pays à s’y associer au plus tôt afin d’en renforcer l’efficacité. « Le patrimoine subaquatique est essentiel à la compréhension de notre histoire commune. La préservation de ce patrimoine est capitale à l’heure où celui-ci est menacé par l’impact des activités humaines et les effets du changement climatique », a-t-elle déclaré.

Par ailleurs, M. Berset a profité de sa visite à l’UNESCO pour ouvrir ce matin aux côtés de Mme Azoulay, une Conférence internationale sur les concours d’architecture qui réunit l'Union internationale des architectes (UIA) et le Conseil des architectes d'Europe (CAE). Une culture du bâti de qualité est le thème principal de la conférence, concept que la Suisse a porté sur le devant de la scène internationale avec l’adoption en 2018 de la Déclaration de Davos sur ce même thème par les Ministres européens de la culture.