Article

Vers des systèmes éducatifs résilients dans l’avenir – Une nouvelle étude conjointe lancée par l’UNESCO et l’IEA

01/07/2020

L’International Association for the Evaluation of Educational Achievement (IEA) et l’UNESCO lancent en partenariat avec la Commission européenne une étude intitulée « Responses to Educational Disruption Survey (REDS) » pour dresser un tableau plus complet de l’impact du COVID-19 sur l’éducation dans le monde.

L’étude REDS entre dans le cadre de l’effort collectif entrepris par la Coalition mondiale pour l’éducation lancée par l’UNESCO, visant à offrir aux enfants et aux jeunes des possibilités d’apprentissage inclusives dans le contexte des perturbations de l’enseignement et à mettre en place des approches pour développer des systèmes éducatifs plus ouverts et résilients dans l’avenir.

La pandémie a affecté l’efficacité de l’apprentissage des élèves à travers le monde, d’une façon qu’on n’avait jamais rencontrée auparavant. Les systèmes éducatifs ont diversement réagi dans ce contexte. Certains ont mis en place des programmes d’enseignement à la maison et d’apprentissage à distance à partir de ressources gratuites en ligne, tandis que d’autres ont fourni aux élèves du travail à faire sur papier chez eux ou ils ont eu recours aux chaînes publiques de télévision et de radio. Ce qui manque maintenant, ce sont des informations de première main fournies par les écoles et recueillies de façon systématique, efficace et scientifique, indispensables pour évaluer dans quelle mesure l’enseignement et l’apprentissage ont été affectés, suivis et adaptés en fonction de la crise actuelle.

L’étude REDS s’est fixée pour objectif de combler cette lacune en recueillant des données comparables au niveau international auprès des gouvernements, des directeurs d’établissements scolaires, des enseignants et des élèves, pour savoir comment ils sont préparés à apprendre à distance en période de fermetures d’écoles, ainsi que pendant la phase de réouverture ultérieure, et quelles mesures ont été mises en œuvre pour permettre à tous les élèves de poursuivre leur apprentissage. L’étude vise à répondre à la question générale suivante :

Comment l’enseignement et l’apprentissage ont-ils été affectés par les perturbations et comment cela a-t-il été atténué par les mesures mises en œuvre, d’un pays à l’autre et au sein des pays ?

En plus de fournir des informations sur l’impact de la perturbation de l’enseignement et de l’apprentissage, l’étude cherche à examiner les facteurs contextuels, les enjeux et les mesures mises en œuvre, susceptibles d’influer sur la réussite de l’apprentissage à distance pour les élèves, d’un pays à l’autre. Elle cible les différents niveaux d’éducation en se concentrant sur les thèmes liés au niveau de préparation à l’apprentissage à distance, aux ressources informatiques et éducatives disponibles, aux perceptions concernant le succès des stratégies, à l’engagement des élèves, ainsi qu’aux inégalités dans les possibilités éducatives d’apprentissage pendant les perturbations. De plus, les questions relatives au bien-être des élèves et des enseignants seront explorées.

REDS a été conçue pour être une précieuse source d’informations pour éclairer les politiques et les pratiques afin que les pays puissent disposer dans l’avenir de systèmes éducatifs plus résilients, ainsi que dans leur poursuite de l’Objectif de développement durable 4 qui vise à assurer à tous une éducation inclusive et équitable de qualité, en particulier au travers des cibles 4.1 et 4.4.

Les idées recueillies pourront également offrir la possibilité de repenser la finalité générale, le rôle, le contenu et la prestation de l’éducation dans l’avenir. C’est pour cela que l’étude vise aussi à identifier les concepts transformationnels durables qui ont émergé de la crise et qui peuvent servir de bonnes pratiques au moment de la réouverture des écoles.

Comment participer ?

Tous les pays intéressés sont invités à participer à REDS. Nous avons conscience de l’énorme pression qui pèse actuellement sur les pays et, pour encourager une plus large participation, nous sommes à la recherche de financements d’organismes donateurs pour soutenir les pays en ce qui concerne les coûts de participation associés à REDS, en particulier les pays à revenu faible. Pour obtenir la proposition de l’étude complète ou de plus amples informations, merci de contacter Huong Le Thu ou Dr Andrea Netten.