News

La techno-pédagogie pour assurer l’apprentissage à distance

14/09/2020
03 - Good Health & Well Being
04 - Quality Education

Des sessions en techno-pédagogies animées par l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS), en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale du Sénégal et le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel), se sont déroulées du 17 au 26 août, à l’intention de 200 formateurs du Ministère de l’Education nationale du Sénégal.

La techno-pédagogie : être outillé pour assurer l’apprentissage à distance

Dans ce contexte de pandémie à la COVID-19, ayant entraînée les fermetures des écoles depuis le mois de mars 2020, la continuité pédagogique peut être assurée par un usage spécifique des médias et du numérique. Pendant plus de dix jours, différentes sessions de renforcement des capacités au profit des formateurs menées par l’UVS, avec le soutien du Programme de développement des capacités pour l’éducation (CapED), leur ont permis de maîtriser la conception, la mise en ligne et l’administration des cours via un support informatique et/ou médiatique (radio et télévision).

Lors de la formation, les participants ont confié leurs doutes sur ces nouvelles méthodes d’enseignement, auxquelles il s’avère toutefois indispensable de s’adapter : « Je doutais de l’usage des TIC dans l’enseignement. Avec mon âge, je ne pensais pas pouvoir être compétent pour l’usage des médias dans l’enseignement », a révélé l’un d’entre eux.

Cependant, une fois outillés pour dispenser les cours à distance, depuis leur conception jusqu’à leur évaluation, les participants formateurs ont rapidement intégré les systèmes d’apprentissage à distance. Dr Tidiane Sall, administrateur du Programme CapED au Bureau de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel), en témoigne :

Les formateurs sont familiarisés à la scénarisation, à la création des ressources, à l’implémentation de ces cours sur une plateforme, ainsi qu’à mener des échanges en ligne. Après cette formation, nous développerons d’autres compétences avec eux, en rapport avec le Ministère de l’Education nationale, pour mettre en place une plateforme de SMS qui permette l’interactivité entre le formateur et les groupes d’apprenants.

© UVS

Conformément au contrat de performance signé avec le Ministère de l’Education nationale avant la formation, chaque participant s’engage à former à son tour au moins 100 formateurs. Le Sénégal se dotera ainsi de 20 000 enseignants formés à l’édition et à l’administration de cours en ligne.

Assurer la continuité pédagogique pour tous les apprenants

Par la suite, le Ministère de l’Education doit mettre à disposition un espace pour héberger les ressources produites, concevoir la Plateforme SMS et former les acteurs à son usage, puis élaborer un plan de démultiplication assorti d’un dispositif de suivi des acteurs.

Un partenaire de l’UVS, CISCO, spécialisé dans la fabrication d’équipements informatiques, a eu écho de cette formation et a souhaité offrir gratuitement aux participants deux formations. La première est une introduction à la cybersécurité, afin de présenter clairement les potentielles menaces associées à l'utilisation d'Internet et comment s'en prémunir. La deuxième focalise sur l'essentiel de l'informatique GetConnected ou IT Essentiel pour les enseignants déjà informaticiens.

Sur le plan matériel, l’entreprise Huawei a mis à disposition de chaque participant un « flybox » pour faciliter la connexion des 200 tablettes offertes aux formateurs.

Cette initiative pionnière et innovante vise, comme souhaité par l’UNESCO, à développer la résilience des systèmes éducatifs. En lien avec le Ministère de l’Education nationale, les actions complémentaires à cette formation permettront la démultiplication des connaissances de milliers d’acteurs de l’éducation en matière de techno-pédagogie, afin de servir au mieux l’ensemble des apprenants.