Le Togo, premier pays à ratifier officiellement la Convention d’Addis de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur en Afrique

31 Juillet 2018

if_togo.jpg

© UNESCO

L’ambassadeur du Togo à l’UNESCO, M. Sankardja Laré-Sambiani, a rencontré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, pour célébrer la première ratification de la Convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les Etats d’Afrique, dite Convention d’Addis.

Cette convention permettra notamment de faciliter la mobilité des étudiants, du fait de la reconnaissance de leur niveau de diplôme. 

Le Togo est le premier pays à s’engager dans la Convention d’Addis, adoptée en 2014 à Addis Abeda. Plusieurs Etats Membres de la région ont initié le processus de ratification, cette convention devant obtenir 10 ratifications pour entrer en vigueur et commencer à être appliquée.

S’inscrivant dans l’esprit de modernisation des Conventions régionales de l’UNESCO sur la reconnaissance des qualifications d’enseignement supérieur, la Convention d’Addis fait partie de la « nouvelle génération de Conventions régionales »,  au même titre que la Convention de Lisbonne ou encore la Convention de Tokyo.