News

La Transformation stratégique, un enjeu collectif

03/12/2019
,

L’année 2020 démarre bien après les nombreux succès réalisés ensemble depuis le début du processus de transformation stratégique, et particulièrement les décisions prises lors de la 40e Conférence Générale, les dialogues avec les Etats Membres et la première réunion du Groupe de réflexion de haut niveau à Paris.  

La 40ème session de la Conférence générale qui vient de se terminer a placé le multilatéralisme en tête de son ordre du jour intitulé « (Ré) Génération – Repenser le multilatéralisme avec de jeunes acteurs du changement ». Dans son discours d'ouverture, le Secrétaire général des Nations Unies a plaidé, devant les représentants des 193 États membres et des 11 Membres associés, en faveur du multilatéralisme, pour faire face aux défis globaux de notre époque qui exigent des solutions coordonnées et multilatérales. Ce message fait parfaitement écho au discours de la Directrice générale prononcé lors de la 204ème session du Conseil exécutif pour le lancement du processus de Transformation stratégique : « Rejeter la coopération multilatérale ne devrait pas être une option à un moment où les problématiques au cœur du mandat de l'UNESCO (...) Nous devons prendre notre destin en mains, reprendre l'initiative, c'est-à-dire commencer une transformation, non pas par défaut, mais par choix stratégique."

 

Le processus de Transformation stratégique est en cours à l'UNESCO depuis près de 18 mois et largement discuté avec les États membres de l'Organisation. Des orientations claires ont été posées pour la nouvelle année.

Lors de la Conférence générale, la Commission APX a examiné, le 16 novembre, les progrès réalisés dans le processus de Transformation stratégique, en particulier le pilier 1 sur la réforme administrative et le pilier 2 sur l'efficacité des moyens d'action (i.e. document 40C/55). Les États membres ont réaffirmé leur engagement et la nécessité de ce processus, vital pour l'avenir de l'Organisation. Ils ont également souligné l'importance d'une approche inclusive et participative du processus, traduisant la dynamique collective de la transformation stratégique.

En outre, la 40e session de la Conférence générale a marqué un important pas en avant pour le pilier 3 du processus de Transformation stratégique, visant à accroître l'impact des programmes de l'Organisation et qui représente ainsi une étape décisive pour la préparation de la Stratégie à moyen terme de l'UNESCO.

Une série de dialogues avec les États membres, organisés en juillet et octobre 2019, a nourri les débats de la Conférence générale concernant les orientations futures et la préparation de la Stratégie à moyen terme pour la période 2022-2029. Les points cruciaux de ces dialogues ainsi qu'un aperçu des principales tendances à venir, susceptibles d'impacter les programmes futurs de l'Organisation ont été présentés à la Conférence générale (voir document 40 C/INF.18).

 

Ces dialogues sectoriels puis transversaux ont également servi de base solide d’une première réunion avec les Commissions nationales le 15 novembre dernier, à l'occasion de la Réunion interrégionale des Commissions nationales. Les dialogues avec les commissions nationales, réseau unique au sein du système des Nations Unies, ont permis d'engager différents acteurs aux initiatives des secteurs de programme, aux tendances transversales potentielles et à la feuille de route de la Stratégie à moyen terme pour 2022-2029 (41 C/A). Le Directeur général adjoint a souligné dans son discours d'ouverture que " ce type d'approche est une première dans notre Organisation. Dans une organisation multilatérale comme la nôtre, il n'y a pas de pertinence sans concertation, ni d'efficacité sans coopération ".

C'est dans le même esprit qu'il a été demandé à des personnalités indépendantes et reconnues d'apporter un éclairage nouveau sur les programmes et les grandes tendances régionales et mondiales. La première réunion du Groupe de réflexion de haut niveau s'est tenue les 12 et 13 novembre 2019 au Siège de l'UNESCO, pendant la Conférence générale, pour lancer les travaux du groupe. Les membres du groupe ont réaffirmé leur engagement à contribuer à la révision des programmes de l'UNESCO, qui vise à être plus ciblés et interdisciplinaires, mieux adaptés aux défis actuels, et à soutenir le repositionnement stratégique de l'UNESCO d'ici 2030. Les États membres adopteront la Stratégie à moyen terme lors de la prochaine Conférence générale en 2021.