L’UNESCO appuie le développement de plates-formes d’apprentissage en ligne pour les établissements de formation des enseignants dans 10 pays d’Afrique subsaharienne

12/06/2018

Une quarantaine de représentants de neuf pays d’Afrique subsaharienne – Côte d’Ivoire, Éthiopie, Congo, République démocratique du Congo, Libéria, Tanzanie, Ouganda, Togo, Zambie – ont participé au voyage d’étude du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois (CFIT) qui s’est déroulée du 29 au 31 mai 2018 en Namibie. Ce pays étant également membre du CFIT, les représentants se sont réunis pour s’inspirer de son expérience dans la mise en place d’une communauté de pratiques en ligne pour les formateurs d’enseignants et les enseignants.

La plate-forme de la Namibie, KOPANO (qui signifie « unité »), hébergée et gérée par l’Université de Namibie et soutenue par le projet CFIT, est un excellent exemple de l’utilisation des TIC pour améliorer la qualité de la formation des enseignants. La plate-forme fournit des matériels d’enseignement et d’apprentissage, un forum de discussion, etc., et compte plus de 5 000 utilisateurs à travers le pays. Les neuf autres pays membres du CFIT ont également présenté leur système de gestion de l’apprentissage en ligne qui met en relation plus de 45 000 utilisateurs dans les dix pays africains.

Les participants des dix pays ont également visité l’école primaire de Dordabis pour observer les équipements et le matériel fournis par le CFIT et utilisés pour dispenser un enseignement axé sur l’élève. Le directeur de l’école et les enseignants ont remercié le donateur et l’UNESCO de fournir des matériels et des formations innovants pour améliorer leurs pratiques d’enseignement malgré le manque de ressources.

La délégation du voyage d’étude conduite par le chef de bureau et représentant de l’UNESCO en Namibie a également effectué une visite de courtoisie à l’ambassade chinoise. Les délégués ont présenté les principales réalisations du projet UNESCO-CFIT et ont remercié l’ambassade chinoise pour le soutien apporté par le Gouvernement chinois à l’éducation dans leurs pays respectifs, qui est aussi une expression d’amitié et d’affection. L’ambassade chinoise a remercié les délégués pour l’engagement de leurs gouvernements, qui se sont pleinement approprié le projet CFIT et ont pris des mesures pour garantir la durabilité des réalisations de ce dernier.

Les délégués ont trouvé que le voyage d’étude avait été une expérience révélatrice : « L’appropriation de la plate-forme KOPANO par l’Université et le soutien du Gouvernement de la Namibie sont impressionnants », a observé un délégué. Les participants ont interagi et noué des liens entre eux, et partagé des plans pour élargir leurs plates-formes d’apprentissage en ligne CFIT et devenir des pôles régionaux d’apprentissage en ligne pour les formateurs d’enseignants et les enseignants. Ils se sont engagés, par le biais de leurs interventions, à amener des résultats concrets dans la vie réelle des individus.

Le projet UNESCO-CFIT, d’un montant de 12 millions de dollars, a été lancé en 2013. Il vise à exploiter les TIC pour améliorer la qualité de la formation des enseignants dans les établissements de formation en Afrique subsaharienne. Des voyages d’étude UNESCO-CFIT ont déjà été organisés en Côte d’Ivoire, en Éthiopie et en Chine.