News

UNESCO-Eau à la COP25 de la CCNUCC à Madrid, Espagne

07/12/2019
Madrid, Espagne
06 - Clean Water and Sanitation

Au cours de la 25e Conférence des Parties à la CCNUCC à Madrid (Espagne), le Programme hydrologique intergouvernemental (PHI), l'UNESCO-Eau et ses partenaires ont organisé 9 manifestations pour promouvoir la sécurité de l'eau dans l'action climatique et le développement durable. Ces événements ont contribué à la prise de conscience de l'importance de l'intégration et de l'échange d'informations scientifiques sur l'eau pour l'action climatique en faveur de la résilience et de l'adaptation. Ils ont également encouragé le développement des capacités humaines et institutionnelles connexes.

 

Au cours de la 25e Conférence des Parties à la CCNUCC à Madrid (Espagne), le Programme hydrologique intergouvernemental (PHI), l'UNESCO-Eau et ses partenaires ont organisé 9 manifestations pour promouvoir la sécurité de l'eau dans l'action climatique et le développement durable. Ces événements ont contribué à la prise de conscience de l'importance de l'intégration et de l'échange d'informations scientifiques sur l'eau pour l'action climatique en faveur de la résilience et de l'adaptation. Ils ont également encouragé le développement des capacités humaines et institutionnelles connexes.

7 décembre 2019

Journée des gouvernements locaux et des villes

La session sur Le renforcement des capacités de résilience au niveau des villes, organisée par la Chaire UNESCO sur la résilience urbaine, M. Nicola Tollin de la Université du Danemark méridional, a été axée sur le développement des capacités de résilience urbaine, en réponse à la demande de la conférence "CitiesIPCC" (mars 2018, Canada) de favoriser le dialogue entre praticiens, décideurs et chercheurs ; et de promouvoir l'apprentissage entre pairs dans le domaine régional et sectoriel, et entre disciplines, en vue de contribuer à l’action pour le climat au niveau local, en visant à relever les niveaux des ambitions nationales. M. Alexandros Makarigakis, responsable du thème Eau et établissements humains du PHI, a souligné, en tant que panéliste invité, la nécessité d'une meilleure communication entre les ensembles de données au niveau des villes et les approches par bassin versant pour une prise de décision éclairée et intégrée. 35 personnes y ont participé, 14 femmes et 21 hommes.

La session suivante, animée par M. Makarigakis, a facilité l'échange de pratiques de Renforcement des capacités dans à l’échelle des villes (petites et moyennes villes, mégalopoles) et intégré les perspectives des praticiens locaux (FFLA-CDKN[1]), des décideurs des métropoles (CONAGUA, Mexique) et des chercheurs (Université du Danemark méridional).  Soulignant que l'eau est un élément clé de l'action climatique pour la résilience urbaine, l'événement a souligné l'importance des activités connexes de renforcement des capacités, qui doivent être menées en coopération avec les communautés locales, la gestion métropolitaine de l'eau et la recherche sur l'eau, ainsi que l'importance d'un échange de connaissances entre villes, qui peut être facilité par un mécanisme de coopération comme l’Alliance des Mégapoles pour l’Eau et le Climat (MAWAC), ainsi que par des formations à tous les niveaux, un partage des données et une participation de toutes les parties prenantes. 21 personnes y ont participé (8 femmes et 13 hommes).

Un lien vers le résumé vidéo de la Journée des gouvernements locaux et des villes se trouve sur la droit / à la fin de cet article (en anglais).

 

9 décembre 2019

L'UNESCO, la CEE-ONU, l'OMM[2] et UN-DESA ont organisé conjointement, en coordination avec ONU-Eau, l'événement parallèle intitulé « La gestion de l’eau pour la prise de décision éclairée en soutien de la CCNUCC et les ODD ». Il a exploré les approches et les méthodologies des stratégies d'adaptation aux impacts du changement climatique sur l'eau et les secteurs tributaires de l'eau, et a contribué aux processus de la CCNUCC. L'analyse des risques est jugée particulièrement importante dans la prise de décision éclairée par les information concernant les changements climatiques, car elle aide à élaborer une vision commune entre les intervenants sectoriels et les décideurs afin de définir des solutions solides et souples. Les décisions éclairées par les information concernant les changements climatiques sont d'une grande importance, en particulier au niveau des bassins et au niveau transfrontalier, car les risques climatiques ne reconnaissent pas de frontières et nécessitent des actions conjointes pour éviter une mauvaise adaptation, et pour partager les coûts et les bénéfices dans une région.

Dans une interview avec le Département des affaires économiques et sociales de l'ONU, M. Anil Mishra (PHI), coordonnateur du Groupe d'experts de l'eau de l'ONU sur l'eau et le climat, a présenté les principaux messages du document d'orientation d'ONU-Eau sur le changement climatique et l'eau concernant le lien entre l'Objectif 13 du développement durable (ODD) Action pour le climat et l’ODD6 Eau propre et assainissement. Il a souligné que les changements climatiques ont un impact sur la disponibilité et la qualité de l'eau et augmentent les risques de phénomènes météorologiques extrêmes tels que les inondations et les sécheresses.

 

Centré sur les établissements humains, l'événement des Nations Unies (One UN) « Action pour le climat — La ville ! L'activation du potentiel des établissements humains pour abaisser les émissions de carbone et des nations résilientes »a mis en évidence, pour la première fois lors d'une COP, la plate-forme L'UNESCO pour les villes. L'événement a mis en évidence des actions transformatrices en faveur du climat dans les villes — des politiques habilitantes aux nouveaux partenariats, modèles financiers et économiques, en passant par la mise à l'échelle de solutions innovantes à l'intérieur des et entre les niveaux et secteurs, par exemple la mobilité, les bâtiments et l'énergie. L’événement a été organisé conjointement par le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), l'UNESCO, l'Université des Nations Unies (UNU) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Les directeurs exécutifs d'ONU-Habitat et du PNUE, ainsi que le Ministre d'Antigua/Barbade, se sont joints au message de l'UNESCO pour des plates-formes multidisciplinaires et transdisciplinaires pour soutenir les villes dans leurs efforts de faire face à la variabilité et au changement climatique. Le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP), partenaire de l'UNESCO dans MAWAC, a présenté la coopération entre les grandes métropoles de Paris et de Manille dans le cadre de l'Alliance, présentant des résultats concrets. Près de 100 personnes ont assisté à la réunion, réparties également entre les femmes et les hommes.

 

10 décembre 2019

L'UNESCO, en tant que coordonnatrice du Groupe d'experts ONU-Eau sur l'eau et le climat, a dirigé l'événement parallèle de l’UN-WATER sur Les approches de gestion de l'eau résilientes au climat. M. Liu Zhenmin, Secrétaire général adjoint du Département des affaires économiques et sociales de l'ONU, M. Olcay Ünver, Vice-Président d'ONU-Eau et M. Peter Thomson, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'océan, y ont participé, ainsi que des experts et professionnels de l'eau du Salvador, de Jordanie, d'Ouganda, du Niger et du Vanuatu. La session a lancé la note d'information d'ONU-Eau sur les changements climatiques et l'eau, préparée par le Groupe d'experts d'ONU-Eau, et a donné lieu aux réflexions et recommandations suivantes :

- La gestion intégrée des ressources en eau est cruciale pour la mise en œuvre de l'Agenda 2030, du cadre de Sendai et de l'Accord de Paris ;

- Une coopération intersectorielle est nécessaire ;

- L'eau devrait être dûment intégrée dans les nouvelles Contributions déterminées au niveau national (NDC) des signataires de l'Accord de Paris ;

- L'adaptation au changement climatique devrait prendre en compte les aspects sociaux pour la rendre plus utile aux populations locales et impliquer tous les groupes sociaux, en particulier les jeunes, dans l'adaptation au changement climatique et son atténuation liées à l'eau ;

- La Journée mondiale de l'eau 2020 est l'occasion de faire appel à l'engagement de tous ;

- ONU-Eau s'engage pleinement à soutenir les pays et les bassins dans leurs efforts pour mieux intégrer l'eau dans les plans et programmes liés au climat.

 

Eaux souterraines partagées

L'événement de l'Observatoire du Sahel et du Sahara (OSS), avec la participation de S.E. M. Samir Taieb, Ministre de l'Agriculture et de la Pêche de Tunisie, a souligné l'importance des aquifères transfrontaliers en Afrique et leur rôle dans l'adaptation au changement climatique, notamment par la recharge contrôlée des aquifères pour améliorer la résistance des eaux souterraines, ainsi que les mécanismes de gouvernance et l'hydro-diplomatie. M. Makarigakis a présenté les travaux de l'UNESCO sur l'exploration scientifique des aquifères, leur gouvernance et les aspects juridiques connexes à travers des initiatives telles que la Gestion des ressources des aquifères partagés au niveau international (ISARM), Gecharge géré des aquifères (MAR) et l'Evaluation des ressources en eaux souterraines sous la pression humaine et du changement climatique (GRAPHIC). Plus de 60 personnes y ont assisté (27 femmes et 33 hommes).

 

11 décembre 2019

L'événement parallèle Montagnes, glaciers et neige, organisé par l'Islande et l'Organisation météorologique mondiale (OMM), avait pour but d'aborder la question du recul et du changement des glaciers de montagne. M. Mishra (PHI) a contribué au débat, entre autres, sur les caractéristiques des crues éclair et des écoulements saisonniers observés dans les zones de montagne.

L'événement parallèle De la Source à la mer et l’Action pour le climat, organisé et animé par l'UNESCO, a permis aux professionnels et experts de l'eau du Canada, de l'Espagne, de l'Islande, de la Suède et du Tadjikistan de formuler des recommandations sur la coopération scientifique et sur les liens entre recherche scientifique et élaboration de politiques, afin de renforcer les interconnexions entre les différents acteurs du flux source vers mer.

Les sécheresses dans l'Anthropocène, également une manifestation parallèle organisée par l'UNESCO, a sensibilisé l'opinion aux effets des sécheresses dans le monde entier et a présenté des solutions possibles. La session a été marquée par le lancement d'une nouvelle publication d'études de cas, Sécheresses dans l'Anthropocène, élaborée conjointement par l'UNESCO et le GRID[3] Arendal, et d'une plate-forme interactive de suivi de la sécheresse sur le Web, élaborée par l'Université de Southampton. Parmi les orateurs figuraient des représentants du Programme hydrologique intergouvernemental, de la Confederacion Hidrografica del Jucar et du Centre Regional AGRHYMET[4].

 


[1] Fundación Futuro Latinoamericano - Climate and Development Knowledge Network (FFLA-CDKN)

[2] La Commission Economique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU) ,l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Département des affaires économiques et sociales de l'ONU (UN-DESA)

[3] Global Resource Information Database

[4] AGRrometeorology, HYdrology, METeorology