L’UNESCO et le Gabon renforcent leur coopération à travers le déploiement du programme « Former ma génération »

30 Mars 2018

A l’occasion de sa visite officielle au Gabon, la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a rencontré le Premier ministre du Gabon, Emmanuel Issoze Ngondet, dans le cadre d’une réunion de travail avec les membres du gouvernement en charge des portefeuilles en lien avec l’UNESCO. La réunion a porté sur la coopération entre l’UNESCO et le Gabon, en particulier comment l’Organisation peut accompagner le Gabon à améliorer son système éducatif, sa capacité scientifique et à atteindre les objectifs du développement durable, en lien avec la priorité globale et transversale de l’UNESCO pour le continent africain.

Un projet d’Accord-cadre a été discuté en prévision de la deuxième phase du Programme « Train my Generation/Gabon 5000 » mis en œuvre par l’UNESCO et le gouvernement gabonais depuis 2015. Près de 80% des jeunes Gabonais, qu’ils soient scolarisés ou non, ne maîtrisent pas l’outil informatique. L’objectif du programme est ambitieux : doter de nombreux jeunes de compétences informatiques et réduire le taux d’échec scolaire des jeunes scolarisés dans l’enseignement secondaire. « Train my Generation » a permis, depuis son lancement, la création de 13 centres de formation dans les neuf provinces du Gabon, de former 72 enseignants formateurs et 4800 jeunes et de produire huit cours en ligne en mathématiques, physique, sciences de la vie et de la terre et chimie apportant un soutien scolaire à 15 000 élèves. A cette occasion, la Directrice générale a participé à la cérémonie de remise des diplômes qui s’est tenue au Palais Présidentiel.

La deuxième phase se poursuivra jusqu’en 2022 et prévoit le déploiement de ce dispositif à une échelle plus large et de former aux technologies de l’information et de la communication tous les futurs enseignants du pays, de créer 220 salles d’informatique, et de proposer un soutien scolaire à plus de 30 0000 élèves du primaire et du secondaire grâce à des cours en ligne.

En outre, pour lutter contre le chômage des jeunes, le projet « Former ma génération » accompagnera 500 jeunes, filles et garçons, vers l’entreprenariat via la création d’une centaine de start-up numériques.