L’UNESCO lance une initiative phare pour faire revivre l’esprit de Mossoul

14 Février 2018

if_al-hadba-minaret.jpg

Al-Nouri Mosquée, Mossoul, Iraq
©UNESCO/ICONEM

A l’occasion de la Conférence internationale sur la reconstruction de l’Iraq, organisée à Koweït du 12 au 14 février, la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a annoncé aujourd’hui le lancement d’une initiative phare pour faire renaître l’esprit de Mossoul. Il s’agit de coordonner les efforts internationaux en ce sens.

Point de départ d’un vaste plan stratégique qui vise à promouvoir l’esprit de coexistence pacifique et les valeurs d’une société inclusive, cette initiative a pour ambition de participer à la renaissance sociale et économique de l’Iraq et de contribuer au développement durable et à la réconciliation intercommunautaire à travers la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel.

Cette initiative prévoit de mener de front un effort de reconstruction du patrimoine et une revitalisation des institutions éducatives et culturelles de Mossoul, en lien étroit avec le gouvernement et le peuple iraquiens, et notamment en y associant les jeunes.

« Aux enfants qui ont appris la guerre, nous devons réapprendre la paix, par les contenus enseignés à l’école, par les monuments qui se dressent dans les villes », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO.

Lors de cette conférence, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a apporté son plein soutien à la Directrice générale pour que l’UNESCO soit en première ligne pour coordonner les efforts internationaux en faveur de la renaissance de Mossoul.

« L’éducation, la culture et le patrimoine sont les éléments clés pour une reconstruction réussie. L’initiative de l’UNESCO pour coordonner les efforts internationaux de la vieille ville de Mossoul mérite notre soutien entier », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

Egalement, en marge de la conférence, la Directrice générale s’est entretenue avec le Premier ministre iraquien, Haider Al-Abadi, qui lui a fait part de son intérêt à travailler étroitement avec l’Organisation pour la réalisation ce projet ambitieux.

« La reconstruction ne réussira et l’Iraq ne retrouvera son rayonnement que si la dimension humaine est érigée en priorité : l’éducation et la culture en sont les maîtres mots. Ce sont des forces d’unité et de réconciliation » a déclaré la Directrice générale.

« C’est par l’éducation et la culture que les Iraquiens, hommes et femmes à égalité, pourront reprendre leur destin en main et devenir les acteurs du renouveau de leur pays », a-t-elle poursuivi.

****

Contact médias:

Laetitia Kaci ; Service de presse de l’UNESCO ; l.kaci@unesco.org - +33 1 45681772