Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L'UNESCO lance des principes directeurs pour des solutions numériques inclusives destinées aux personnes peu qualifiées et peu instruites

29 Août 2018

L'Initiative UNESCO-Pearson pour l’alphabétisation lance ses Principes directeurs pour la conception de solutions numériques inclusives et le développement des compétences numériques à l'occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation qui a pour thème cette année les approches intégrées à l’alphabétisation et au développement des compétences.

Dans un monde de plus en plus digitalisé, les individus ont besoin de posséder des compétences numériques et d'alphabétisation pour travailler, vivre, apprendre et communiquer de façon productive. Sans ces compétences, ils sont en butte à une marginalisation non seulement dans le monde physique, mais aussi dans le domaine numérique. Heureusement, l'exclusion numérique est évitable.

Des solutions bien conçues peuvent aider les personnes ayant un niveau d'alphabétisation très bas et des rudiments de compétences technologiques à parcourir l’espace numérique et à profiter d’applications pertinentes comme celles qui relient les utilisateurs aux services de santé, appuient les réfugiés ou aident les agriculteurs à améliorer leur productivité.

Les principes directeurs qui sont publiés ce jour aideront les pionniers des technologies d'aujourd'hui à créer davantage de services numériques inclusifs. Ils indiquent aux entreprises du secteur privé, aux ONG, aux organisations internationales et aux gouvernements les facteurs auxquels il convient de réfléchir, les questions à poser et les processus à suivre dans le cadre du développement de solutions destinées à des personnes ayant des compétences d'alphabétisation limitées et de faibles compétences numériques.

Les directives proposent des recommandations pour soutenir le développement des compétences numériques et d'alphabétisation ; pour mieux comprendre et concevoir des solutions destinées à des utilisateurs peu instruits ; pour créer des contenus plus stimulants et des interfaces plus conviviales ; pour veiller à ce que l'environnement de mise en œuvre aille dans le sens d’une utilisation inclusive ; et pour suivre, mesurer et améliorer les solutions en continu.

L'UNESCO a développé ces principes directeurs sur une période de deux ans, s’inspirant d’un examen de l’ensemble des stratégies d'inclusion numérique pour les personnes peu qualifiées et peu instruites ainsi que d’un ensemble de quatorze études de cas. Les Principes directeurs sont le reflet des opinions d'un groupe d’experts international et ils ont été affinés sur la base de commentaires faisant suite à une consultation publique.

Rendre les solutions numériques plus inclusives

Les recommandations ont pour but d’accroître l’inclusivité des différentes solutions numériques qui sont déjà utilisées ainsi que des solutions qui sont encore à développer. Les exemples incluent une application visant à améliorer les pratiques agricoles en Ouganda ; un site internet d'enregistrement en ligne pour les réfugiés syriens en Turquie ; et un service de santé maternelle en Inde, fonctionnant par SMS.

Des outils et services numériques de ce type offrent des points d'entrée numérique aux personnes peu qualifiées et peu instruites et engendrent un cycle vertueux qui accélère l'apprentissage et le développement, tout en autonomisant les individus et en renforçant les communautés.

Des conditions de vie améliorées et des sociétés plus alphabétisées

Les principes directeurs s’efforcent d’aider les personnes qui débutent à peine dans les technologies sur internet, c’est-à-dire collectivement la moitié de la population mondiale, à trouver et à utiliser des services numériques. Ces personnes ont généralement un faible niveau d’éducation et se retrouvent de façon disproportionnée parmi les pauvres, les personnes âgées, les femmes et dans les régions éloignées.

Les utilisateurs qui développent leurs compétences numériques trouvent des solutions numériques nouvelles qui leur permettent de s’autonomiser et il est ensuite courant qu’ils apprennent aux autres le maniement de la technologie, d’où un effet multiplicateur qui en élargit l’adoption. Les principes directeurs montrent comment, en mettant l’accent sur l'inclusion numérique, on renforce le développement de l’alphabétisation des 750 millions de jeunes et d’adultes qui ne savent actuellement pas lire ou écrire. Ils constituent aussi un vecteur pour le potentiel de renforcement des conditions de vie, encourageant le développement de portails nouveaux et conviviaux vers l’information et le développement des compétences.

Dans l’ensemble, les principes directeurs aident un large éventail de fournisseurs de solutions numériques et de planificateurs à développer des contenus utilisables par des personnes qui en étaient exclues jusqu’à présent.

Si vous souhaitez participer aux prochains séminaires web UNESCO-Pearson consacrés aux principes directeurs, vous pouvez vous inscrire ici.  

À propos du projet

Ces principes directeurs ont pour origine le partenariat passé entre l'UNESCO et Pearson et ils font partie de la campagne du Projet Alphabétisation de Pearson. Cette dernière s’est fixé pour but d’accomplir des progrès significatifs et durables dans la lutte contre l'analphabétisme afin qu’à l’horizon 2030 tous les individus, sans distinction de géographie, de langue, de race, de handicap, de classe ou de genre, aient la possibilité de réaliser leurs potentialités par le pouvoir des mots.