L’UNESCO et Pearson lancent le dernier lot d’études de cas pour des solutions numériques inclusives à l’occasion de la Semaine mondiale de l’apprentissage mobile

22 Mars 2018

L’initiative UNESCO-Pearson pour l’alphabétisation lance son troisième et dernier lot de la série d’études de cas à l’occasion de la Semaine mondiale de l’apprentissage mobile, l’événement phare de l’UNESCO dans le domaine des TIC dans l’éducation, qui se tiendra à Paris du 26 au 30 mars 2018.

Les études de cas illustrent à quel point les solutions numériques peuvent aider les personnes peu qualifiées et peu instruits à utiliser les technologies en vue de renforcer leurs compétences et, en fin de compte, d’améliorer leurs conditions de vie.

En mettant en lumière la façon dont les solutions ont été conçues avec les utilisateurs, quelles compétences ont été nécessaires pour les utiliser efficacement, et quelle a été l’importance de la demande, les enseignements et les recommandations fourniront des axes de réflexion et des orientations pour l’élaboration d’autres solutions numériques inclusives.

Le troisième et dernier lot de quatre études de cas présente des exemples de solutions numériques dans différents domaines tels que l’environnement, la formation des agriculteurs, l’accès à l’information pour les réfugiés et les migrants et les services publics.

MOPA d’UX Information Technologies et du Conseil municipal de Maputo, au Mozambique, montre comment une approche de conception axée sur l’utilisateur et l’inclusion de différents groupes de parties prenantes permettent d’autonomiser les citoyens et de renforcer la responsabilité dans la fourniture des services publics. Grâce à une plate-forme participative de signalement et de suivi numériques, les citoyens sont encouragés à signaler les problèmes de gaspillage et à surveiller le service public de gestion des déchets dans la ville de Maputo.

Le service Hello Hope / Merhaba Umut de Turkcell aide les réfugiés syriens en Turquie en leur proposant une traduction en temps réel, l'apprentissage de la langue et des informations sur des services essentiels. Grâce à une approche de conception axée sur l’utilisateur et à la nature adaptative de l’application qui intègre un service de retour utilisateur, Hello Hope a réussi à répondre efficacement aux besoins d’une population réfugiée en offrant un appui pertinent à l’éducation et aux moyens de subsistance par le biais d’une interface conviviale.

L’application Farmer Training App de la Rainforest Alliance du Guatemala, montre comment utiliser les technologies numériques pour améliorer les connaissances des agriculteurs, créer des liens entre eux dans le cadre de réseaux de partage entre pairs, et promouvoir des pratiques agricoles durables. Cette application encourage les méthodes d’agriculture durables et fait progresser la filière agroalimentaire en améliorant la communication et l’échange d’informations grâce à une plate-forme numérique conviviale. Les utilisateurs peu instruits peuvent suivre et partager leurs pratiques agricoles et accéder à des modules de formation hors ligne afin d’améliorer leur préparation aux changements climatiques.

L’application ABALOBI d’ABALOBI ICT4FISHERIES en Afrique du Sud est une solution mobile pour la durabilité des exploitations de pêche à petite échelle, utilisée par les pêcheurs afin de gérer leurs activités de manière durable. Grâce à un système intégré de collecte d’informations à partir des exploitations, l’application sert aussi d’outil de gestion pour les pouvoirs publics. La complexité du service est gérée par une plate-forme conviviale, qui peut être utilisée même par des personnes peu qualifiées et peu instruites.

Prochaine étape : concevoir des solutions numériques pour les prochains milliards

Durant la Semaine de l’apprentissage mobile (MLW), Steven Vosloo de l’UNESCO et Jennifer Young de Pearson présenteront les principales conclusions tirées des études de cas lors de l’atelier interactif de l’initiative intitulé « Concevoir des solutions numériques pour les prochains milliards ». À l’issue de la présentation, les participants seront invités à prendre la parole pour faire des commentaires et des suggestions qui seront pris en compte dans la version finale des principes directeurs pour le développement de solutions numériques inclusives.

L’atelier est ouvert à tous les participants et en particulier aux professionnels et aux chercheurs dans le domaine des solutions numériques inclusives.

« Concevoir des solutions numériques pour les prochains milliards »
26 mars 2018, 16h30 (durée : 1h30)
au Siège de l’UNESCO à Paris, Salle VIII

La collaboration entre l’UNESCO et Pearson fait partie du mouvement Projet Alphabétisation. Ce projet rassemble un échantillon varié et de portée mondiale d’individus et d’organisations s’efforçant de libérer le potentiel des individus, des familles et des communautés, suivant une vision selon laquelle aucun enfant naissant d’ici à 2030 ne risquera d’être peu instruit.