L’UNESCO rejoint les défenseurs de l’éducation inclusive des personnes LGBTI à la Conférence de la Coalition pour l’égalité des droits

27/09/2018

La Conférence mondiale de la Coalition pour l’égalité des droits (ERC) qui s’est tenue à Vancouver, au Canada, s’est penchée sur la question de savoir comment les gouvernements pouvaient s’assurer que l’éducation des personnes LGBTI soit inclusive, dans le cadre d’une séance dirigée par l’UNESCO sur la jeunesse LGBTI, l’éducation inclusive et la santé.

L’ERC est une coalition de 39 pays engagés à promouvoir les droits humains des personnes LGBTI. Leur conférence de 2018, présidée par les gouvernements du Canada et du Chili, a rassemblé environ 400 représentants de gouvernements, d’organisations de coopération pour le développement, d’institutions multilatérales et de la société civile.

Lors de la séance UNESCO, le chef de la Section de la santé et de l’éducation, Christopher Castle, a été rejoint par la Ministre de l’éducation, de la culture et de la science des Pays-Bas, Ingrid van Engelshoven, et par de jeunes militants LGBTI du Canada, du Chili, de Chine et de France. Ils ont discuté de l’importance de rendre l’éducation inclusive des personnes LGBTI, en particulier à travers l’éducation complète à la sexualité (ESC) et la sensibilisation et la formation des enseignants.

« Les écoles et les environnements d’apprentissage devraient être sûrs, inclusifs et accueillants pour tous, quelles que soient l’orientation sexuelle et l’identité et l’expression de genre », a dit M. Castle. « Cela suppose d’intégrer l’égalité et l’inclusion dans toutes les matières, et de fournir une éducation complète à la sexualité comprenant des contenus sur l’orientation sexuelle et l’identité et l’expression de genre, d’une manière adaptée à l’âge. »

La séance UNESCO-ERC a donné lieu à une présentation sur les premières conclusions d’une enquête en ligne menée par une organisation de la jeunesse LGBTI, MAG Jeunes, avec le soutien de l’UNESCO, à laquelle ont répondu plus de 20 000 personnes à travers le monde. Le rapport complet de l’enquête sera disponible fin 2018.

Parmi les répondants, neuf sur dix ont indiqué avoir le sentiment que les jeunes LGBTI n’étaient « jamais » ou « presque jamais » pris en considération par les autorités de leurs pays. Plus de quatre sur cinq ont indiqué que leurs besoins en tant que personnes LGBTI n’étaient jamais ou presque jamais pris en compte dans les programmes scolaires ou les matériels d’apprentissage, et parmi ceux qui s’étaient adressés à un service médical, seulement un quart s’étaient sentis en sécurité et bien accueillis.

« Les données issues de l’enquête en ligne sont très appréciées et nous fournissent une base de référence pour apporter des améliorations », a dit la Ministre Engelshoven.

Les jeunes militants LGBTI ont également partagé leurs points de vue, avec Darian Baskatawang du Canada : « Un tiers des jeunes LGBTI disent qu’ils ne se sentent pas en sécurité à l’école. Nous devons ramener ce chiffre à zéro. »

À la clôture de la Conférence de l’ERC, Christopher Castle de l’UNESCO a été choisi pour représenter les organismes des Nations Unies à la Vancouver Pride Parade, à laquelle a également participé le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau.