L’UNESCO renforce les capacités des comités de gestion scolaire dans les régions de Ségou, Mopti et Tombouctou

16 Mars 2018

k.jpg

© UNESCO

Bamako, 15 mars 2018

Du 20 février au 15 mars 2018, les villes de Ségou, Markala, Tominian, San, Sévaré, Mopti et Tombouctou ont abrité des ateliers de formation des comités de gestion scolaire (CGS) sur leurs rôles et responsabilités et sur la prise en compte de la dimension genre. Cette initiative s'inscrit dans le cadre du projet conjoint UNESCO-UNFPA-ONU FEMMES : ‘’Autonomisation des adolescentes et des jeunes femmes par l’éducation au mali’’, financé par la République de Corée à travers son agence de coopération internationale (KOICA).

Ce projet apporte un appui à l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement malien dans l’amélioration de la qualité de l’éducation, de la santé et des conditions de vie des adolescentes et des jeunes femmes.

Pour cela, il répond dans sa mise en œuvre à quatre principaux objectifs : 1) Le renforcement de la qualité de l’éducation de base; 2) Le renforcement de l’éducation, à la santé sexuelle et reproductive, à l’hygiène de l’eau, et à l’assainissement ; 3)Le renforcement d’une meilleure prise de conscience de l’importance de l’égalité des genres et de l’éducation des adolescentes et des jeunes femmes par les décideurs et les communautés ; 4) Le renforcement de l’utilisation des données et des connaissances répondant aux préoccupations des adolescentes et des jeunes femmes en vue de leur autonomisation.

La réalisation de tous ces Objectifs de développement durable nécessite d’offrir aux filles un accès égal à l’éducation et de les scolariser suffisamment longtemps pour que leur apprentissage ait un véritable impact sur leur vie et leur société.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet et pour l’atteinte de ces objectifs, que 752 membres des Comités de Gestion Scolaire des régions de Ségou (Académies d’Enseignement de Ségou et de San), Mopti (Académies d’Enseignement de Mopti et de Sévaré), Tombouctou (Académie d’Enseignement de Tombouctou) et du District de Bamako (Académies d’Enseignement de la Rive Droite et de la Rive Gauche) ont été formés, courant février-mars 2018, à une meilleure compréhension et appropriation de leurs rôles et responsabilités dans le cadre de la décentralisation de l’éducation, et à une meilleure prise en compte de la dimension genre dans la gestion quotidienne des écoles.

Lien Flickr: https://www.flickr.com/photos/155712355@N08/