L’UNESCO veut faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’espace numérique

02 Mars 2018

Aujourd’hui, seulement 17% des biographies publiées sur Wikipédia sont dédiées à des femmes.

Afin d’augmenter leur visibilité dans l’espace numérique, l’UNESCO organise le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, un mouvement contributif mondial, l’Edit-a-thon #Wiki4women.

L’ambition est claire : partout dans le monde, le public sera invité à rédiger, éditer ou traduire de nouvelles pages Wikipédia des portraits de femmes qui ont joué un rôle clef ou qui contribuent aujourd’hui encore dans les domaines de l’éducation, les sciences, la culture ou encore la communication.

A Paris, l’UNESCO accueillera en son Siège de 13h30 à 18h00 près de 130 volontaires, étudiants, journalistes, retraités, représentants de la société civile, ou encore diplomates. Ils bénéficieront d’une formation par les équipes de Wikipédia, dont les directives seront également disponibles à tous en ligne.

Organisé en partenariat avec la Fondation Wikimedia et avec le soutien du Canada, de l’Islande, de la Suède et de l’Union européenne, de l’Institut national de l’audiovisuel de France (INA) et de la Fondation Chanel, cet évènement sera ouvert par la Directrice générale, Audrey Azoulay.

L’UNESCO, dont l’égalité entre les femmes et les hommes est au cœur de ses priorités, organisera également toute une série de manifestations autour de cette Journée internationale:

Mercredi, 7 mars

  • Lancement du livre « Mujeres de América Latina y el Caribe » organisé par le Groupe de l’Amérique latine et des Caraïbes à l’UNESCO, suivi d’une lecture de poèmes dédiés aux femmes. [11.00-13.00, Salle II, Fontenoy].
  • Projection du film « Boko Haram : Journey from Evil » sur les survivantes de Boko Haram, en coopération avec la Délégation permanente des Etats-Unis auprès de l’UNESCO. La projection sera suivie d’un débat en présence de la réalisatrice et productrice du film, Beth Mendelson, [15.00-17.30, Salle II, Fontenoy].  

 Jeudi, 8 mars

  • Conférence sur le thème « Genre, droits culturels et liberté scientifique », en coopération avec la Chaire UNESCO en Droits culturels de l’Université de Copenhague et la Délégation permanente du Royaume du Danemark auprès de l’UNESCO. [9.00-13.00, Salle IV, Fontenoy].
  • Cérémonie d’ouverture de l’exposition « Femmes rurales » [13.00, Salle des Pas Perdus, Fontenoy]. Cette exposition, ouverte du 6 au 16 mars, sera complétée par une installation multimédia intitulée « Les femmes rurales en Afrique et les médias ».

Vendredi, 9 mars                                 

  • Conférence sur le thème « Les femmes ingénieurs et l’autonomisation des femmes et filles rurales », en coopération avec la Fédération mondiale des organisations d’ingénieurs (WFEO) suivi du lancement du Résumé sur l’Egalité entre les Genres du Rapport mondial de suivi sur l’éducation [9.00-12.00, Salle IV, Fontenoy].

 

****

Les journalistes souhaitant couvrir ces manifestations sont priés de s’accréditer.  

Contact médias : Djibril Kébé, Service de presse de l’UNESCO.
 Tel : +33 (0) 1 45 68 17 47, d.kebe@unesco.org

 


Rejoignez la conversation

@UNESCO_fr #Wiki4Women, #JournéeDesFemmes

 

Le Courrier de l’UNESCO vous invite à découvrir les portraits de femmes exceptionnelles qui ont contribué dans les domaines de l’UNESCO:

Ada E. Yonath, lauréate 2008 du Prix L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science et  Prix Nobel de chimie 2009 ;

Tebello Nyokong, Prix L’ORÉAL-UNESCO pour les femmes et la science 2009 et professeure de pharmacologie et de nanotechnologies à l'Université de Rhodes (Afrique du Sud) ;

Zeinab Badawi, journaliste soudano-britannique, figure phare du petit écran, qui a adapté récemment l’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO en une série de neuf épisodes pour la BBC;

Tawakkol Karman, lauréate du prix Nobel de la paix 2011, est militante féministe et l’une des figures de proue du Printemps arabe au Yémen.

 

Rejoignez-nous!