News

Visite de la Directrice générale de l'UNESCO en Italie pour marquer la renaissance de la musique vivante au sortir de la pandémie

26/06/2020
© UNESCO

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, s’est rendue pour la première fois en visite officielle en Italie les 21 et 22 juin,  son premier déplacement international depuis l’instauration du confinement à la mi-mars dû à la pandémie de Covid-19.

 

Elle a assisté au concert d’ouverture du festival de Ravenne, dirigé par le chef d’orchestre Riccardo Muti, premier grand événement culturel public en Italie depuis la fin du confinement. Elle a visité la basilique de Sant’Apollinare in Classe, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO dans l’ensemble « Monuments paléochrétiens de Ravenne » qui conserve notamment des mosaïques byzantines de valeur exceptionnelle. À Rome, elle a également visité l’exposition consacrée à Raphaël, dont l’ouverture avait été retardée pour cause de pandémie.

La Directrice générale a été reçue au Palais du Quirinal par le Président Sergio Mattarella. Il s’agissait de la première rencontre internationale du chef de l’État italien depuis le début de l’épidémie dans la péninsule. La Directrice générale s’est également entretenue avec le ministre des biens, des activités culturelles et du tourisme, Dario Franceschini, ainsi qu’avec la Présidente du Sénat, Maria Elisabetta Casellati.

Ce voyage officiel a été l’occasion pour la Directrice générale de souligner le caractère prioritaire de la reprise de la vie culturelle dans les pays affectés par le Covid-19. Au sortir de cette pandémie, « il est plus que jamais nécessaire de renforcer les politiques éducatives et culturelles », a-t-elle souligné.

 

Mme Azoulay a aussi rappelé les liens profonds liant l’UNESCO et l’Italie. Les deux partenaires partagent en effet les valeurs d’humanisme, de préservation du patrimoine culturel et de défense de sa diversité. Cela se traduit par un engagement important de l’Italie au sein de l’UNESCO dans le domaine de la culture mais également des sciences, à travers notamment la présence de trois instituts majeurs : l’Académie des sciences pour le monde en développement (TWAS) et le Centre international Abdus  Salam  de  physique  théorique  (CIPT) qui ont leur siège à Trieste et, à Pérouse, le Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau (WWAP). En outre, le Bureau régional de l’UNESCO pour la culture et les sciences en Europe a son siège à Venise.

Par ailleurs, l’Italie célèbre cette année les 50 ans de la création du Commandement des carabiniers pour la protection du patrimoine culturel. L’UNESCO a invité l’Italie à participer aux célébrations du cinquantenaire de la Convention de 1970 concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l'importation, l'exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels.