News

Women in History: L’exposition en ligne rend hommage aux réussites des femmes à l’occasion de la Journée internationale des femmes

08/03/2021

À l’occasion de la Journée internationale des femmes cette année, le Bureau de l’UNESCO à Bangkok lance l’exposition en ligne ‘Women in History – Telling HERstory through Memory of the World’ afin d’inciter davantage d’organismes de conservation de l’Asie et du Pacifique à évaluer leurs collections sous l’angle de l’égalité des genres. L’exposition a rassemblé 20 collections documentaires contenant des histoires de 14 pays, notamment des enregistrements importants de la région de l'Asie et du Pacifique liés à l’égalité des sexes, à des réussites de femmes dans l’histoire et à des témoignages de femmes. Pour inspirer davantage de collections, elle met également en lumière des inscriptions de femmes éminentes sur le Registre international de la Mémoire du monde, qui ont contribué à l’autonomisation des femmes à travers le monde.

En 1893, environ un quart des femmes néo-zélandaises signaient une pétition réclamant le droit de vote des femmes. Ainsi, la législation qui s’en est suivie a fait de la Nouvelle Zélande la première nation autonome au monde à accorder aux femmes les mêmes droits que les hommes en termes de suffrage aux élections générales.

En 1947, Eleanor Roosevelt, Présidente de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies, a dirigé le Comité de rédaction de la Déclaration universelle des droits de l'homme, contribuant grandement au ton général, au contenu et à la philosophie de la Déclaration. Cette dernière est considérée comme un document historique car elle consacre les droits et les libertés de tous les êtres humains.

De nos jours, à l’heure de la pandémie de COVID-19, les femmes constituent la majorité des travailleurs de première ligne et ont apporté certaines des réponses les plus efficaces et exemplaires aux situations critiques. Cependant, selon une note d’orientation d’ONU-Femmes, la représentation des femmes est manifestement insuffisante dans les espaces politiques nationaux et mondiaux en temps COVID-19.

Les femmes sont à l’origine d’immenses contributions au développement politique, économique et culturel de chaque société dans le monde, bien que cela entraîne parfois de véritables fardeaux dans des conditions sociales défavorables. Ces histoires ne devraient jamais être oubliées. En effet, afin de progresser vers la réalisation des Objectifs de développement durable et l’égalité entre les sexes à l’horizon 2030, il est important d’examiner et de revenir sur les réussites des femmes ainsi que sur les difficultés qu’elles ont rencontrées, que ce soit par le passé ou de nos jours.

Le Programme Mémoire du monde de l’UNESCO facilite la préservation, favorise l'accès universel et accroît la sensibilisation à l’existence et à l’importance du patrimoine documentaire mondial, ainsi qu’à la pleine reconnaissance des compétences et des contributions des femmes, qui doivent faire l’objet d’une plus grande attention. En 2020, le Bureau de l’UNESCO à Bangkok a publié l’Étude d’ensemble sur l’égalité entre les sexes dans le programme Mémoire du monde en Asie-Pacifique, qui a examiné toutes les inscriptions internationales et régionales au programme Mémoire du monde dans la région de l’Asie et du Pacifique sous l’angle de la parité des sexes. Cette étude a établi que seules 4 inscriptions sur 155 soulignaient l’importance des questions d’égalité des sexes ou encourageaient l’autonomisation des femmes dans la société et l’histoire.

L’exposition ‘Women in History’ contribue à une vision transformatrice du patrimoine documentaire et encourage la célébration de la Journée internationale des femmes sous l’angle des femmes dirigeantes : Créer un avenir égal dans un monde marqué par le COVID-19. Elle rend hommage à l’intelligence, au courage et au dévouement de femmes dépeintes dans le patrimoine documentaire, afin que leurs histoires inspirent fortement les femmes et les filles dans la défense de leurs droits et l’affirmation de leur influence à l’époque actuelle. Comme nous le savons, l’autonomisation des femmes et des filles crée des sociétés plus saines et plus résilientes.

Fackson Banda, Chef de l'Unité du Patrimoine documentaire de l'UNESCO

Contact

Misako Ito
Conseillère pour la communication et l'information, UNESCO Bangkok