Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

#YouthOfUNESCO: Loubna Bensalah – I Walk With Her

21 Décembre 2018

infocus_loubna1.jpg

© UNESCO / Christelle Alix

Loubna Bensalah est une jeune Marocaine qui a décidé de marcher 1000 kilomètres au Maroc et 1000 kilomètres en Tunisie. Sa mission est d'autonomiser les femmes, de sensibiliser à l'égalité des sexes au Moyen-Orient et d'entendre des histoires de femmes de différents milieux sociaux. Son projet « I Walk With Her » (Je marche avec elle) a bénéficié d'une importante visibilité médiatique et elle a été invitée à prendre la parole en avril 2018 au Siège de l'UNESCO à Paris sur le thème « prévenir l'extrémisme violent ».

« Dans la vingtaine, j'ai remis en question tout ce qui m'entourait, en particulier la représentation négative des femmes dans mon pays. J'avais besoin de faire une pause, de chercher mon identité et de choisir ma voie. J'ai décidé de commencer à marcher et à connaître ma région, mon environnement et mes racines. C'est ainsi qu'est née l'initiative #IWalkWithHer. J'ai marché 1000 kilomètres au Maroc de Casablanca à La Plage Blanche pour les droits des femmes. J'ai pris les routes qui relient les gens et j'ai rencontré des femmes et des filles d'horizons différents, je suis restée avec elles, j'ai appris d'elles et, surtout, j'ai écouté leurs histoires. »


© Loubna Bensalah

« Je n'oublierai jamais les gens que j'ai rencontrés en marchant. Toutes les histoires sont importantes et ont un impact sur moi. N'importe qui peut marcher avec moi en se joignant simplement à moi pour une marche ou en soutenant #IWalkWithHer en ligne. N'importe qui peut marcher avec moi, peu importe sa philosophie, son sexe ou ses capacités physiques. Après la promenade significative à travers la côte atlantique du Maroc, j'ai voulu en savoir plus sur la région #MENA. J'ai encore marché 1000 kilomètres en Tunisie pour chercher des réponses à mes questions qui restaient. Au fil des kilomètres et des rencontres, mon objectif était de créer des espaces sûrs pour que les femmes puissent dialoguer ouvertement sur les femmes, les jeunes et leur relation à la société, car le changement ne se fait pas seulement en changeant les lois, mais aussi les mentalités. »

Inquiète de l'augmentation du nombre de jeunes radicalisés chaque année et de la représentation des femmes dans sa société et dans sa région, Loubna a ressenti le besoin et la responsabilité de s'engager dans la prévention de toutes les formes de violence et de diffuser les valeurs des droits humains parmi les jeunes.


© Loubna Bensalah

Après ces belles promenades, Loubna a créé « Kayna », un projet basé sur la proximité des jeunes et des femmes dans les réseaux universitaires, culturels et de la société civile, qui favorise la libération de la parole et du corps par la marche, les activités culturelles et sportives. L’objectif principal est l’autonomisation intellectuelle des jeunes et des femmes, en renforçant leur immunité à toute forme de manipulation en leur donnant les moyens et les outils nécessaires pour créer leurs propres définitions.

« Il y a un grand besoin de plates-formes qui offrent aux femmes et aux filles des espaces sûrs où elles peuvent s'exprimer sans être jugées. C'est pourquoi j'ai lancé un autre projet appelé Kayna, qui promeut la liberté d'expression et la liberté du corps par la marche, des activités culturelles et sportives. Mon équipe est composée de femmes et d'hommes marocains locaux, car il est important d'engager aussi des hommes dans cette cause. Mon projet a pour but de sensibiliser à l'égalité des sexes. Maintenant, j'ai choisi mon chemin - c'est de marcher avec elle. »

***

Loubna Bensalah, fondatrice de I Walk With Her, a été l'un des jeunes orateurs inspirants qui ont participé à l'événement de lancement du projet de l'UNESCO « Prévention de l'extrémisme violent par l'autonomisation des jeunes en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie », au Siège de l’UNESCO à Paris, le 24 avril 2018.

***

Le Programme Jeunesse de l'UNESCO s'efforce de faire en sorte que les idées et le savoir-faire de jeunes talents se transforment en changements réels dans les domaines de compétence de l'UNESCO. Les jeunes ne sont plus seulement des bénéficiaires de l'action de l'Organisation, mais des acteurs essentiels pour trouver des solutions à certains des plus grands défis mondiaux.