Les femmes font l'info 2018

#Ellecompteaussi

PARTAGEZ nos vidéos et images sur vos réseaux sociaux et aidez nous à sensibiliser le public à une couverture plus juste et équitable des athlètes féminines. 

 

En 1924, les femmes ne représentaient que 4% des athlètes olympiques. Beaucoup de choses ont changé depuis. Les femmes ont versé du sang, de la sueur et des larmes, franchissant les obstacles afin de pouvoir participer à plus de 100 sports aux Jeux olympiques.

Aujourd'hui, ces athlètes féminines s'affrontent sur le terrain face à 5000 joueurs. Elles sont célébrées sur des podiums et portent des médailles d'or à leur cou; un spectacle que leurs grand-mères n'auraient jamais imaginé. Vous voulez des records du monde? Les sportives en ont accompli, inspirant ainsi une génération de petites filles à prendre à leur tour le flambeau olympique. 

Beaucoup de choses ont changé depuis 1924, temps où les femmes ne représentaient que 4% des athlètes olympiques. Néanmoins, une chose demeure. Seulement 4% de la couverture médiatique sportive concerne les femmes, et de cette couverture, leur apparence physique, leur vie de famille et leurs relations amoureuses sont souvent plus référencés que leurs capacités athlétiques. 
 
Les unes sexistes peuvent ruiner ce qui devrait être une célébration pour les athlètes féminines. L'UNESCO revisite certaines des unes olympiques les plus dégradantes qui ont minimisé les victoires des sportives afin de leur donner le crédit qu'elles méritent. 
 
PARTAGER d'autres unes sexistes sur vos réseaux sociaux et médias locaux. Ensemble, nous pouvons nous battre pour une couverture plus juste et équitable des athlètes féminines. 
 
 
 
 
IMPLIQUEZ-VOUS ici
 
L'extension Google Chrome "Elle compte aussi" est une continuation du #Ellecompteaussi, une campagne visant à promouvoir une couverture plus équitable des athlètes féminines, lancée en février dernier à l'occasion de la Journée mondiale de la radio(link is external). La campagne souligne le fait que les femmes ne représentent seulement que 7% des sportifs qui sont vus, entendus et lus dans les médias; et seulement 4% des histoires traitant du sport sont principalement axés sur les femmes.