Les femmes font l'info 2018

Her Headline

Son titre met en lumière l'inégalité entre les genres dans la couverture médiatique des athlètes féminines.

Installez l'extension sur www.herheadline.com 

L'utilisation d'une base de données sur le langage fondé sur la recherche pour identifier les cas de préjugés sexistes dans les reportages sportifs, "Her Headline" analyse des articles traitant du sport et met en évidence des mots et des phrases potentiellement problématiques, expliquant pourquoi ils pourraient être révélateurs d'un sexisme et d'une couverture médiatique déséquilibrée.

Le violet infique des mots et des phrases qui sont souvent problématiques. Le gris clair met en évidence des termes plus communs qui peuvent poser problème.

Les connaissances issues de la recherche linguistique de la Cambridge University Press “Esthétique, Athlétisme et Jeux Olympiques”  - une étude qui a analysé plus de 160 millions de mots employés dans le domaine sportif - ont révélé l'inégalité présente dans la couverture sportive des hommes et des femmes. 

Cette recherche suggère que la couverture sportive est largement masculine. Bien qu'il y ait eu une amélioration considérable au cours des dernières années, habituellement, jusqu'à 80 pour cent des mots liés au genre dans la couverture sportive sont masculins. 

Récemment mis en évidence par la campagne de la journée mondiale de la radio 2018, la radiodiffusion sportive pourrait être considérée comme l'un des principaux accusés responsables de l'inégalité des genres dans la couverture médiatique. Malgré le développement prolifique des sports féminins, des athlètes féminines, et le potentiel des femmes à devenir des modèles, les inégalités qualitatives et quantititaves dans la couverture sportive des athlètes féminines comparée à celle de leur homologues masculins demeurent. 

Les deux semaines de couverture olympique sont une période rare où l'on peut observer les sportives faire la une des journaux. Pourtant, en dehors de la périodes des grands événements sportifs, les statistiques alarmantes du Rapport mondial de suivi des médias de l'UNESCO indiquent que 40% des sportifs sont des femmes, alors qu'elles sont représentées dans seulement 4% de la couverture médiatique. Et dans cette couverture minime, elles sont souvent objectivées et dépeintes comme étant fragiles et faibles. 

"La définiton actuelle des normes liées au genre" est profondément enracinée dans la conscience collective de la société; la représentation des athlètes féminines dans les reportages sportifs perpétue les stéréotypes néfastes sur le genre. Afin d'encourager une redéfinition des normes liées au genre ainsi qu'une représentation plus juste et paritaire des femmes dans le sport, nous devons collectivement reconnaître et remédier à corriger ces reportages médiatiques inégalitaires. C'est pourquoi nous avons développé "Her Heradline".

 

En installant et en utilisant "Her Headline", l'UNESCO encourage les adeptes de sport à se rendre compte des inégalités et à Agir

L'extension peut être installée sur herheadline.com

'Her Headline’ est une continuation du #Ellecompteaussi, une campagne visant à promouvoir une couverture plus équitable des athlètes féminines, lancée en février dernier à l'occasion de la Journée mondiale de la radio. La campagne souligne le fait que les femmes ne représentent seulement que 7% des sportifs qui sont vus, entendus et lus dans les médias; et seulement 4% des histoires traitant du sport sont principalement axés sur les femmes. 

Le rapport complet de la "Cambridge University Press" “Langage, Genre et Sport” est accessible sur leur blog (en anglais). 

Pour plus d'information, contactez: Belinda Gurd b.gurd@unesco.org