Programme d'action global pour l'éducation au développement durable

clearinghouse-new_cover.jpg

© UNESCO/Wahamba Development Organization

Objectifs

 

Le Programme d’action global contribue à transposer dans la réalité la vision défendue par la Décennie pour l’éducation au service du développement durable : « un monde où chacun aurait la possibilité de recevoir une éducation et d’apprendre les valeurs, les comportements et
les modes de vie requis pour un avenir viable et une transformation positive de la société. »
 
La visée générale de ce programme d’action est de « susciter et d’intensifier l’action à tous les niveaux et dans tous les domaines de l’éducation et de l’apprentissage afin d’accélérer la marche vers le développement durable ».
 
Le Programme d’action global appliquera une double approche afin de démultiplier et intensifier l’action en faveur de l’éducation au développement durable (EDD) :
  1. intégrer le développement durable à l’éducation et
  2. intégrer l’éducation au développement durable. Conformément à cette approche globale, le programme poursuit deux objectifs :
Objectif 1 « réorienter l’éducation et l’apprentissage de sorte que chacun ait la possibilité de se familiariser avec les connaissances, les compétences, les valeurs et les attitudes nécessaires pour avoir les moyens de contribuer au développement durable » ;
Objectif 2 « accroître la place de l’éducation et de l’apprentissage dans tous les plans d’action, programmes et activités qui visent à promouvoir le développement durable ».
 
Le Programme d’action global est conçu comme une contribution concrète et tangible à l’agenda post-2015. Sa mise en oeuvre s’alignera intégralement sur celle du programme de développement pour l’après-2015.
 

 

Le Programme d’action global pour l’éducation en vue du développement durable est complété par une feuille de route détaillée relative à sa mise en oeuvre. Les quatre stratégies suivants peuvent être adoptées à l’échelle nationale afin de susciter des initiatives dans chaque pays :
 
Vers une nouvelle dynamique
Par l’appel à engagement qui a été lancé, toutes les parties prenantes sont invitées à prendre des engagements initiaux afin de soutenir la mise en oeuvre du Programme d’action global. Ces engagements contribueront à l’établissement d’une base d’engagements volontaires qui permettra de donner le coup d’envoi à la mise en oeuvre du Programme. L’UNESCO s’appuiera également sur une partie de ces engagements afin d’élaborer ses programmes phares sur le Programme d’action global et de maintenir ainsi la nouvelle dynamique de l’éducation au développement durable (EDD) à l’échelle mondiale.
 
Des partenariats à exploiter
Les parties prenantes disposant d’une grande force de communication et d’influence politique, ou partenaires clés, seront invités à rejoindre les réseaux de partenaires. Chacun des domaines d’action prioritaire formera un réseau de partenaires. Les partenaires clés assureront l’interface avec l’UNESCO pour piloter la mise en oeuvre des activités en s’appuyant sur leurs compétences techniques, leur force de communication ou leurs ressources financières.
 
Pour une communauté mondiale de pratiques
Les parties prenantes auront la possibilité, via un forum mondial, d’entretenir des contacts directs et d’échanger des informations, des expériences et des opinions. Le forum constituera une plateforme importante pour discuter des nouvelles problématiques, des tendances émergentes et des idées relatives à l’EDD ainsi que pour mener des actions de sensibilisation à l’EDD. Un centre d’information en ligne sera également créé à l’intention des parties prenantes afin de répertorier les informations et les connaissances, de cerner les lacunes, d’élaborer des initiatives conjointes, de mobiliser des fonds et de renforcer les capacités.
 
Les bonnes pratiques mises en avant
Les initiatives, les approches et les pratiques novatrices et efficaces, ainsi que les processus à l’appui de la mise en oeuvre du Programme d’action global, une fois recensés, seront mis en avant et amplement diffusés afin de pouvoir être appliqués à large échelle. Afin de bénéficier d’une visibilité et d’une reconnaissance maximales, ces actions seront présentées sur le site Web du Programme d’action global. Le public et les structures dirigeantes concernées en seront informés. On envisage enfin la création d’un Prix UNESCO pour l’EDD qui récompensera les meilleures pratiques.