Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Centres et instituts liés à la Communication et l’information

Les efforts consentis par l’UNESCO pour la construction de sociétés du savoir sont complétés par le travail effectué dans les centres et instituts de catégorie 2. Ces structures, généralement fondées par des Etats membres, prennent en charge un nombre important d’activités qui contribuent à l’accomplissement des objectifs fixés dans le plan stratégique de l’UNESCO.

Grâce au partage des connaissances et à la recherche en matière de renforcement des capacités, ils apportent une contribution précieuse et unique à la mise en œuvre des objectifs stratégiques du programme Communication et information de l'UNESCO dans l'intérêt des États membres.

Bien qu’ils ne fassent légalement pas partie de l’Organisation, les centres et instituts sont associés à l’UNESCO par le biais d’accords officiels.

Les demandes d’implantation de ces centres et instituts émanent d’Etats membres. Le Conseil exécutif de l'Unesco examine ensuite chaque demande individuellement en s’appuyant sur des études de faisabilité avant de transmettre ses recommandations à la Conférence générale, prendra sa décision.

Les centres et institutions qui se conforment à la stratégie intégrée adoptée par la 37e Conférence générale de l'UNESCO sont définis comme "catégorie 2".

Centres et instituts de catégorie 2

À ce jour, l’UNESCO a accordé le statut de catégorie 2 à plus de 100 structures, dont certaines sont liées au Secteur de la Communication et de l’information :

 

Lieu : Manama, Royaume du Bahreïn

Résumé :

Le centre contribue au développement de la région arabe en tirant parti du potentiel des TIC aux fins de création de capacités d’acquisition et de partage du savoir au moyen de l'établissement d’une plateforme du savoir pour les six États membres du Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG) et le Yémen.

Principales fonctions ou activités récentes :

Les fonctions du Centre ont été pensées pour qu’il contribue à l’utilisation des TIC en matière d’acquisition et de partage du savoir aux fins du développement durable. En particulier, le Centre fonctionne en tant que :

  • Laboratoire d’idées pour l’élaboration de plans, politiques et pratiques stratégiques au moyen de la mise en réseau des professionnels régionaux, notamment l’organisation de rencontres et l’établissement d’une communauté virtuelle de pratiques dans son domaine de compétence ;
  • Centre d’échange d’informations sur les théories, les données d’expérience et les bonnes pratiques dans le domaine de l’application des TIC en matière d’acquisition et de partage du savoir à l’échelle mondiale ;

  • Centre de renforcement des capacités dispensant un enseignement et une formation aux acteurs dans les domaines liés au renforcement des capacités en matière de TIC à des fins d’acquisition et de partage du savoir, notamment la conception de systèmes, la mise au point d’applications, l’initiation à l’informatique, l’initiation à l’information, etc.;

  • Centre de recherche pour l’exécution et la coordination de recherches concertées sur les solutions technologiques relatives à l’acquisition et au partage du savoir;

  • Plate-forme technologique disposant d’un matériel informatique de pointe destiné à faire progresser les applications relatives au traitement des données à grande échelle, la recherche scientifique et le calcul haute performance.

Domaines thématiques : Les TIC au service de l'éducation, de la science et de la culture

Documents : Rapport du Directeur Général sur l’étude de faisabilité du CentreFiche de synthèse (en anglais)

Site web (en anglais ou arabe) : Centre régional pour les technologies de l'information et de la communication

Coordonnées du Centre : Mme Hala Amer
Directrice par intérim
Centre régional pour les technologies de l'information et de la communication
Building 25, First Floor, BTI
ISA Town
P.O. Box 43
Manama, Royaume du Bahreïn

Contact UNESCO : Mme Zeynep Varoglu, Spécialiste du programme, Secteur de la Communication et de l'information

Lieu : São Paulo, République fédérative du Brésil

Résumé : Le Centre aide les pays d’Amérique latine et les pays lusophones d'Afrique par des études sur le progrès et l’impact de l’édification de sociétés du savoir inclusives grâce à l'information et la communication. 

Principales fonctions ou activités récentes :

Le Centre se consacre à des activités de renforcement des capacités, permettant aux décideurs politiques d’analyser les statistiques issues d’enquêtes et de mesurer l’impact des politiques concernant les TIC sur le développement des sociétés de l’information et du savoir, et de les sensibiliser à ces questions. 

Il fait également office de centre d’échange d’informations, en élaborant des méthodologies d’enquêtes sectorielles sur les TIC, ainsi que de collecte de données pour la création d’indicateurs sur les TIC dans plusieurs domaines, notamment les industries de la culture et de l’audiovisuel. Le Centre travaille également à améliorer la compréhension des dimensions éthiques et des enjeux sociaux qui découlent de l’utilisation de l’Internet.

Domaines thématiques : Les TIC au service de l'éducation, de la science et de la culture - Éducation aux médias et à l’information

Documents : Fiche de synthèse (en anglais) - Accord signé avec le Gouvernement du Brésil le 28 mars 2012. - Examen du Cetic (en anglais)

Site web (en anglais et portugais): Centre régional d'études pour le développement de la société de l'information – CETIC.br

Coordonnées du centre :

M. Antonio Tavares
Président du conseil d’administration du Centre brésilien d’information et de coordination (NIC.br)

M. Alexandre F. Barbosa
Directeur du Centre national d’études sur les technologies de l’information et de la communication (CETIC.br)

c/o CETIC.br
Av. Nações Unidas, 11.541
São Paulo, SP
Brésil

Contact UNESCO : M. Davide Storti, Spécialiste de programme, Secteur de la Communication et de l'information

Lieu : Orégon, Etats-Unis d'Amérique

Résumé et activités : L’Institut envoie des étudiants et des chargé.es de recherche universitaire à travers le monde pour faire des reportages sur des questions pertinentes aux travaux de l’Institut, et produire des podcasts accessibles au public sur le site web de l’Institut et diffusés à la radio publique. L’Institut participe à la Journée mondiale de la liberté de la presse avec des étudiants en journalisme et des conseillers pédagogiques travaillant au sein de la Youth Newsroom (salle de rédaction pour les jeunes). Il est prévu que ses étudiants fassent des stages à l’UNESCO à Paris. Les cours portant sur la couverture responsable des situations de conflits sont enseignés à l’Université de l’Oregon. L’IIDCSR organise des conférences portant sur ses compétences clés.

Domaines thématiques : Dialogue interculturel, dialogue interreligieux, reportages sensibles aux conflits.

Documents : Déclaration d'intention et accord avec les Etats-Unis d'Amérique (en anglais)

Site web : Institut international pour le dialogue interculturel et le journalisme sensible aux conflits (IIDCSR)

Coordonnées du centre :

Dr. Peter Laufer, PhD
James Wallace, Professeur titulaire en journalisme

Co-directeur UO-UNESCO Crossings Institute for Conflict Sensitive Reporting & Intercultural Dialogue
University of Oregon School of Journalism and Communication
États-Unis d'Amérique
Tel: + 1 541 346 2109

Contact UNESCO : M. Alton Grizzle, Spécialiste de programme, Secteur de la Communication et de l'information

Lieu : Koweït, État du Koweït

Domaines thématiques : TIC dans l’éducation, la science et la culture

Documents : Projet d'accord avec le Gouvernement de l'Etat du Koweït (en anglais)

Contact UNESCO: Mme Irmgarda Kasinskaite, Spécialiste de programme, Secteur de la Communication et de l'information

Lieu : Reykjavík, République d’Islande

Résumé : L’Institut Vigdís Finnbogadóttir de langues étrangères de l’Université d’Islande (SVF) a été fondé en 2001 dans le but de contribuer à la compréhension interculturelle entre les personnes et les nations à travers la recherche, l’enseignement, et la diffusion de compétences linguistiques et de connaissance sur d’autres cultures. La portée internationale de l’institut a été étendue avec la création du Centre international Vigdís pour le multilinguisme et la compréhension culturelle, fondé par la signature d’une convention entre l’UNESCO et les autorités islandaises en juin 2013.

Principales fonctions ou activités récentes : 

Depuis son inauguration le 20 avril 2017, le Centre œuvre en faveur des objectifs énoncés dans l’accord avec l’UNESCO, notamment de :

  • Promouvoir le multilinguisme en vue de contribuer à la compréhension, aux échanges et au respect entre cultures et nations ;

  • Sensibiliser à l’importance de la langue comme élément essentiel du patrimoine culturel de l’humanité ;

  • Promouvoir la traduction et les études sur la traduction pour permettre de mieux goûter la diversité culturelle et encourager la compréhension interculturelle ;

  • Contribuer à la préservation des langues et au suivi à l’échelle globale de la mise en œuvre de politiques linguistiques et d’aménagement linguistique dans le domaine du multilinguisme fondé sur la langue maternelle ;

  • Promouvoir la recherche et l’enseignement des langues et cultures étrangères ;

  • Soutenir et promouvoir la recherche sur le rôle de la langue maternelle comme droit humain.

Domaine thématique : Dialogue interculturel

Documents : Accord avec le Gouvernement Islandais

Site web (en anglais et islandais) : Centre international Vigdís pour le multilinguisme et l’entente interculturelle

Coordonnées du Centre : 

Pr Birna Arnbjörnsdóttir
Président du Vigdís Finnbogadóttir Institute
Tél: +354 525-4558

Háskóli Íslands (Université d’Islande) Brynjólfsgötu 1
107 Reykjavík
Tél: +354 525 4191 / +354 525 4538
Email: infovigdis@hi.is
Kt. 600169-2039

Contact UNESCO : Mme Irmgarda Kasinskaite, Spécialiste de programme, Secteur de la Communication et de l'information

Lieu : Cheongju City, République de Corée

Résumé : Le Centre a pour but servir de plate-forme centrale à la recherche, à l’éducation, à la formation et à l’élaboration de politiques dans le domaine du patrimoine documentaire, et d’apporter une dimension internationale à l’élaboration de solutions aux défis que posent la préservation et l’accessibilité; de sensibiliser sur l’importance capitale du patrimoine documentaire pour le maintien de la civilisation et la sauvegarde de la culture dans le monde entier; et de faciliter la mise en œuvre de la Recommandation concernant la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire, y compris le patrimoine numérique de 2015.

Principales fonctions ou activités récentes :

  • Soutenir le Programme Mémoire du monde de l’UNESCO en surveillant l’état de conservation du patrimoine documentaire enregistré, et participer à l’élaboration des politiques de préservation des archives et leur contenu, y compris la préservation numérique;
  • Mener des recherches sur la gestion et la préservation du patrimoine documentaire et concevoir de nouveaux contenus créatifs, en coopération avec le Sous-Comité de l’éducation et de la recherche du Programme Mémoire du monde;
  • Offrir des opportunités d’enseignement, de formation, et de renforcement des capacités à des pays en développement, en coopération avec le Sous-Comité de l’éducation et de la recherche du Programme Mémoire du monde et les Archives nationale de la Corée;
  • Sensibiliser le monde à l’importance du patrimoine documentaire par des activités de promotion.

Domaines thématiques : Mémoire du monde; Accès universel à l’information et à la connaissance; Préservation du patrimoine documentaire; Préservation numérique; Éducation au patrimoine documentaire ; Objectifs de développement durable.

Documents : Projet d’accord avec le gouvernement de la République de Corée (en anglais) Étude de faisabilité, juin 2017 (en anglais)

Site web : à confirmer

Coordonnées du Centre : à confirmer

Contact UNESCO : Mme Maria Liouliou, Spécialiste de programme, Secteur de la Communication et l'information

Lieu : Maribor, République de Slovénie

Résumé : L’institut des sciences de l’information (IZUM) est une institution publique crée par le Gouvernement slovène en tant que service de structure de l’information pour les sciences, la culture, et l’enseignement slovènes. Avec d’autres acteurs d’activités de l’information dans le pays, il assure à la Slovénie l’accès aux flux de la société d’information du monde moderne. L’IZUM est issu du Centre informatique de l’Université de Maribor (RCUM), qui s’est transformé d’une organisation classique de ce type à un centre moderne d’infrastructure de l’information entre 1980 et 1990.

Principales fonctions ou activités récentes :
Les activités d'IZUM sont principalement consacrées au développement et à l'exploitation du système et des services COBISS (système et services bibliographiques en ligne coopératifs), qui constituent le cœur du système d'information des bibliothèques en Slovénie et autres pays membres du réseau COBISS.Net (République de Serbie, Macédoine du Nord, Bosnie-et-Herzégovine, Monténégro, République de Bulgarie et République d'Albanie).

IZUM exerce les fonctions suivantes :

  • Coordonner la mise en place et le fonctionnement de services et systèmes bibliographiques communs ;
  • Coordonner l’élaboration et l’application de normes de soutien informatique pour répondre aux besoins des systèmes et services bibliographiques communs ;
  • Mettre au point et alimenter des logiciels pour répondre aux besoins des systèmes et services bibliographiques communs ;
  • Former le personnel des bibliothèques à la réalisation d’objectifs communs en matière de catalogage, en coopération avec les bibliothèques nationales ;
  • Planifier l’utilisation de l’ordinateur central, en assurer la maintenance et veiller aux capacités de communication pour que le système puisse fonctionner ;
  • Organiser l’accès à des bases de données et services d’information étrangers sur la base d’accords passés avec leurs fournisseurs ;
  • Organiser des activités de formation professionnelle et de consultation dans les domaines couverts par le système bibliographique commun ;
  • Élaborer les principes fondamentaux de son domaine d’activité pour le travail du Conseil national de bibliothéconomie ;
  • Développer, organiser, et entretenir le système d’information pour suivre les travaux de recherche en République de Slovénie ;
  • Mener des activités de recherche-développement et d’information dans son domaine d’activité, et
  • Autres tâches sur la base des lignes directrices de développement à long terme et des plans d’actions adoptés.

Domaines thématiques​​​​​​​ : Diversité des expressions culturelles; Mémoire du monde

Documents : Fiche de synthèse (en anglais) - Accord signé avec la République de Slovénie (Archives UNESCO en anglais)

Site web (en anglais ou slovène) : Institut des sciences de l'information (IZUM)

Coordonnées du Centre :
Dr Aleš Bošnjak
Directeur
Institut des sciences de l’information (IZUM)
Prešernova ulica 17
2000 Maribor
Slovénie
Tél. : +386 2 2520 331
Fax : +386 2 2526 336

Contact UNESCO : M. Bhanu Neupane, Spécialiste de programme, Secteur de la Communication et de l’information

Autres centres

Lieu : Paris, République française

Résumé :

Le Centre international de l’ISSN travaille avec ses États membres pour identifier et promouvoir les publications en série, en leur attribuant un code d’identification unique qui facilite l’accès aux publications en série pour tous les usagers et usagères, en format imprimé ou numérique.

Le Centre donne accès à ses États membres à des informations de qualité sur les publications en série du monde entier grâce à son réseau de centres nationaux.

Principales fonctions ou activités récentes : L’identification avec le ISSN (International Standard Serial Number, ou Numéro international normalisé des publications en série en français) soutient également les efforts de l’UNESCO et du PIPT en matière de préservation numérique.

Domaines thématiques : Préservation de l’informationProgramme Information pour tous (PIPT)

Documents : Fiche de synthèse (en anglais) - Accord entre l'UNESCO et le Gouvernement de la République française au sujet de la création et du fonctionnement d'un Centre international d'enregistrement des publications en série

Site web (en français, anglais, mandarin, arabe, russe, et espagnol) : CIEPS

Coordonnées du Centre :

Centre International de l'ISSN
45 rue de Turbigo
75003 Paris
France
Tél.. : +33 1 44 88 22 20
Fax : +33 1 40 26 32 43

Contact UNESCO : M. Davide Storti, Spécialiste de programme, Secteur de la Communication et de l'information