Prévention de l'extrémisme violent par l'autonomisation des jeunes en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie

Le projet

C'EST QUOI

L'extrémisme violent est l’utilisation de la violence idéologique afin d’atteindre des objectifs politiques, religieux ou sociaux. La prévention de l’extrémisme violent (PEV) vise quant à elle à créer un environnement dans lequel les personnes sont maîtres de leur propre vie, à l'abri de la manipulation par la violence, de la propagande et des discours haineux. L'extrémisme violent est un phénomène profond qui appelle des solutions sociales et participatives.

Alors que les jeunes femmes et hommes sont à la recherche d’opportunités pour investir leur énergie et leur potentiel, ils sont trop souvent victimes de la pauvreté, de la marginalisation, du chômage et du sous-emploi, et se retrouvent fréquemment dépourvus des compétences nécessaires pour surmonter ces problèmes. Cela fait d'eux des cibles vulnérables enclines au recrutement par des groupes extrémistes violents qui exploitent leurs frustrations et leurs vulnérabilités. À l’inverse, la confiance en soi et la motivation jouent un rôle crucial contre l'extrémisme violent.

L'UNESCO adopte une approche proactive de la prévention de l'extrémisme violent en mettant l'accent sur les droits de l'homme et une communication ouverte afin de prévenir et de combattre la haine et l'ignorance qui l’alimentent. En donnant aux jeunes femmes et hommes les moyens de devenir des acteurs du changement dans leurs propres communautés, l'UNESCO s'emploie activement à promouvoir la tolérance et la paix.

 

POURQUOI

« Nous, les jeunes, ne sommes sollicités que lorsqu’il s’agit de brandir des drapeaux et de coller des affiches. Quand nous voulons faire part de nos idées, on ne nous prend pas au sérieux, et quand nous émettons des critiques, on nous écarte. »

- Étude de progrès, p. 13

L'extrémisme violent menace la sécurité et les droits fondamentaux des citoyens et sape les tentatives de nombreux pays pour parvenir à une paix durable. De nombreux extrémistes violents recrutent des jeunes privés de leurs droits en les incitant à commettre des actes de violence.

Ce projet met l'accent sur l'autonomisation des jeunes parce que nous croyons qu'accroitre leur résilience empêchera leur participation à des mouvements violents et les transformera en agents de changement positifs. Nous fournirons un cadre d'action qui mobilisera l'UNESCO à de multiples niveaux pour donner aux jeunes femmes et aux jeunes hommes les valeurs, les connaissances, les capacités et les compétences nécessaires pour organiser des échanges, communiquer en ligne/hors ligne et coopérer au-delà des frontières sociales et culturelles. Ce faisant, nous espérons permettre aux jeunes femmes et hommes de devenir des citoyens responsables, résilients à toute forme d'abus et de manipulation, y compris l'extrémisme violent.

 

QUI

" Au lieu d’être l’objet du débat, les jeunes doivent en être les protagonistes." 

Étude de progrès, p. 13

Les jeunes sont à la fois partenaires et bénéficiaires de ce projet, en particulier les jeunes femmes et hommes qui sont activement engagés dans des activités de consolidation de la paix et qui travaillent à la sauvegarde du patrimoine culturel, de la diversité et des droits de l'homme.

Parmi les autres partenaires clés figurent les institutions médiatiques, les parties prenantes et les décideurs en matière d'éducation, les entités religieuses et d'autres praticiens formés pour faciliter le renforcement de la citoyenneté et de la paix dans le monde.

Le processus participatif adopté est crucial pour assurer l'appropriation du projet par les principales parties prenantes, y compris les autorités nationales et locales responsables des questions relatives à la jeunesse, ainsi que les organisations dirigées par les jeunes aux niveaux local et national.

 

OU

Jordanie / Libye / Maroc / Tunisie

 

COMMENT

Ce projet adopte une approche inclusive et multisectorielle dans les domaines de la jeunesse, de l'éducation, de la culture, de la communication et de l'information. L'objectif est de créer un environnement dans lequel les jeunes femmes et hommes sont entendus et engagés en tant qu'acteurs du changement dans leurs communautés afin de prévenir l'extrémisme violent en :

  • Dotant les jeunes de valeurs, d'attitudes, de connaissances et de compétences ;
  • Faisant la promotion des échanges, de la communication et de la coopération au-delà des frontières sociales, culturelles et linguistiques ;
  • Soutenant l'engagement civique des jeunes ;
  • Encourageant la participation à la consolidation de la paix ;
  • Faisant la promotion des droits de l'homme et de la compréhension interculturelle.

Les objectifs du projet sont les suivants: 

  1. Les jeunes deviennent des acteurs clés de la prévention de l’extrémisme violent ;
  2. La prévention de l’extrémisme violent est incorporée à l’éducation formelle, non-formelle et informelle, et le secteur de l’éducation contribue à des stratégies nationales de prévention de l’extrémisme violent ;
  3. La mobilisation des médias professionnels et des communautés de jeunes en ligne est améliorée afin de combattre la radicalisation et les discours haineux en ligne ;
  4. Le patrimoine culturel et la diversité culturelle sont promus afin d’instiller une culture de la citoyenneté et des droits de l'homme dans les communautés.