Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Prix UNESCO/Emir Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah pour l’autonomisation des personnes handicapées par les technologies numériques

Le jury

Le jury est composé de cinq membres indépendants nommés par le Directeur général/la Directrice générale de l’UNESCO pour une durée initiale de deux ans et sont rééligibles deux fois, la durée totale de leur mandat ne pouvant ainsi excéder six ans.
Les jurés sont choisis parmi des personnalités réputées dans le domaine considéré, en tenant compte de la nécessité d’une répartition géographique équitable, du respect de la parité et du principe de non-paiement d’honoraires. Le jury compte des personnes handicapées parmi ses membres.

M. Fernando Botelho (Brésil)

"La formation et la technologie sont les matériaux de l'avenir, le talent et l'inspiration sont l'énergie qui le forme."

Fellow Ashoka, il dirige l’initiative F123, un service qui fournit des logiciels très performants, de la formation et du support technique - à des prix extrêmement compétitifs - aux fondations et aux organisations aidant les personnes aveugles et malvoyantes. (Biographie).

Mme May Chidiac (Liban)

"L'autonomisation des personnes handicapées à l'ère numérique actuelle est cruciale pour assurer la prospérité à long terme des sociétés."

Fondatrice de la May Chidiac Foundation, journaliste libanaise et lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO-Guillermo Cano en 2006

Professeur Klaus Miesenberger (Autriche)

"Si le XXIème siècle demeure véritablement le début de l'ère de l'information, alors l'e-accessibilité constitue son nouveau droit humain fondamental et, avec les technologies d'assistance, l'outil pour construire une société plus ouverte et inclusive."

Professeur à l’Institut des études intégrées à l’Université Johannes Kepler de Linz et à l’International Conference on computers helping people with Special Needs (Conférence internationale consacrée à l’aide apportée par les ordinateurs aux personnes ayant des besoins particuliers, ICCHP

M. Martin Babu Mwesigwa (Ouganda)

"Une approche inspirante et innovante pour renforcer les droits des personnes handicapées en matière d'accès à l'information."

Membre et rapporteur du Comité de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et ancien responsable des programmes de la National Union of Disabled Persons in Uganda (Syndicat national des personnes handicapées en Ouganda

Mme Saima Wazed Hossain (Bangladesh)

"Les progrès technologiques constituent une ressource extraordinaire qui peut vraiment permettre aux personnes handicapées de communiquer et de s'engager dans le monde qui les entoure, et d'avoir accès aux connaissances et aux compétences dont elles ont besoin pour réussir et mener une vie productive. Malheureusement, trop souvent, la plupart des pays ne les priorisent pas. Peu importe les progrès que nous faisons dans le domaine de la technologie, nous devons constamment rappeler aux pays que les besoins des personnes handicapées doivent être pris en compte de manière efficace, afin de garantir leur autonomisation numérique."

Présidente du Comité consultatif national sur l’autisme ; psychologue, membre du tableau d’experts sur la santé mentale de l’Organisation mondiale de la Santé (Biographie)

 

 

Mme Catalina Devandas Aguilar (Costa Rica)

Rapporteur spécial sur les droits des personnes handicapées, Conseil des droits de l'homme des Nations unies

Afrique du Sud

Mme Marie Schoeman (Afrique du Sud) - Présidente

Spécialiste en chef d’éducation, Département de l’enseignement de base de la République d’Afrique du Sud (Biographie)

Kuwait

Dr Ahmad Abbas Abdullah (Koweït)

Université du Koweït, Collège d’enseignement

Australia

Professeur Chris Forlin (Australie)

Professeur d’éducation spécialisée et inclusive et directeur du Département de l’éducation spécialisée et conseil à l’Institut d’enseignement de Hong Kong

Iceland

Professeure Dora S. Bjarnasson (Islande)

Professeure d’éducation spécialisée et directrice du Département de l’éducation spécialisée à l’École d’enseignement de l’Université d’Islande

USA

Dr Phyllis Magrab (USA)

Département de pédiatrie, Université de Georgetown