Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Réduction des risques de catastrophe

drr_banner.png

© UNESCO

Réduction des risques de catastrophes basée sur l'environnement et les écosystèmes

L'UNESCO reconnaît que l'environnement et les écosystèmes jouent un rôle essentiel dans la réduction des risques de catastrophes. Les écosystèmes tels que les forêts, les mangroves, les zones humides, les récifs coralliens et les dunes de sable contribuent à prévenir et à atténuer les risques liés aux dangers et au changement climatique. Investir dans la réduction des risques de catastrophe écologique et dans la bonne gestion des bassins fluviaux, des zones côtières et des zones protégées permet de renforcer la résilience des communautés et des pays vulnérables tout en soutenant leurs moyens de subsistance et en répondant à leurs besoins fondamentaux, comme la nourriture, l'eau et le logement.
L'UNESCO travaille avec la nature, et non contre elle, pour accroître la résilience et aider les États membres à atteindre les objectifs du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe, l'Accord de Paris sur le climat et les Objectifs de développement durable. 

La contribution de l'UNESCO

 
 

Commission océanographique intergouvernementale

L'objectif global du projet est de fournir des services climatiques fiables pour surveiller et prévoir les sécheresses et les inondations au niveau local afin d'améliorer les stratégies nationales de gestion des risques et de réduire l'impact des risques liés à l'eau sur les communautés vulnérables grâce à une communication et une sensibilisation améliorées dans les régions pilotes d'Amérique latine, des Caraïbes et d'Afrique, en accordant une attention particulière aux vulnérabilités liées au changement climatique.

    

 

Programme hydrologique intergouvernemental (PHI)

Le PHI est le seul programme intergouvernemental du système des Nations Unies consacré à la recherche et à la gestion de l'eau, ainsi qu'à l'éducation et au développement des capacités dans ce domaine.

 
 

Faire face au changement climatique

Plus de 30 programmes de l'UNESCO dans les domaines des sciences, de l'éducation, de la culture et de la communication contribuent à créer des connaissances, à éduquer et à communiquer sur le changement climatique, et à comprendre les implications éthiques pour les générations actuelles et futures.

 

Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB)

Le programme MAB est un programme scientifique intergouvernemental qui vise à établir une base scientifique pour améliorer la relation entre les personnes et leurs environnements. Il associe les sciences naturelles et sociales en vue d'améliorer les moyens de subsistance de l'homme et de sauvegarder les écosystèmes naturels et gérés, favorisant ainsi des approches novatrices du développement économique qui soient socialement et culturellement appropriées et écologiquement durables.

Les partenaires de l'UNESCO

 

OPERANDUM

Le projet OPERANDUM vise à développer un ensemble de solutions innovantes basées sur la nature pour atténuer l'impact causé par divers risques naturels. Les résultats d'OPERANDUM contribueront à l'acceptation mondiale des services écosystémiques et des solutions basées sur la nature pour la réduction des risques de catastrophes et faciliteront l'adoption de nouvelles politiques pour la réduction des risques hydrométéorologiques dans les territoires ruraux et naturels.

 

Partnership for Environment and Disaster Risk Reduction (PEDRR)

L'UNESCO est membre du PEDRR, un partenariat mondial composé d'agences des Nations Unies, d'ONG internationales et régionales ainsi que d'instituts spécialisés. Il promeut la gestion des écosystèmes comme stratégie clé pour réduire les risques liés aux catastrophes, améliorer la résilience locale et s'adapter au changement climatique. Le PEDRR encourage les partenariats aux niveaux mondial, régional et national et favorise la collaboration entre les communautés des sciences de l'environnement et du développement.

 

RURITAGE

RURITAGE est un projet de 4 ans financé par l'UE dans le cadre du programme Horizon 2020. RURITAGE établit une nouvelle approche de régénération rurale basée sur le patrimoine, transformant les zones rurales en laboratoires de développement durable, en s'appuyant sur la valorisation de leur potentiel unique en matière de patrimoine culturel et naturel.

 

IPBES

La plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) est un organe intergouvernemental indépendant créé par les États pour renforcer l'interface science-politique en matière de biodiversité et de services écosystémiques en vue de la conservation et de l'utilisation durable de la biodiversité, du bien-être humain à long terme et du développement durable.