Présentations du rapport à travers le monde

Ainsi, auteur Luc Soete a fait une intervention sur invitation à la mi-novembre 2015 sur le thème d’Un monde en quête d’une stratégie de croissance et d’innovation efficace, lors de la Sixième Conférence Asie-Pacifique sur l’innovation. La conférence a eu lieu à l’Ecole de gestion de l’Université Zheijiang en Chine.

La version anglaise du rapport a été présentée au Mexique en février 2016.

Par la suite, les conclusions du rapport ont été présentées par un des 60 auteurs lors d’une table ronde sur le thème du Suivi de la science, de la technologie et de l’innovation en vue des Objectifs du développement durable, lors d’une session de la Commission statistique des Nations Unies qui s’est tenue à New York, aux États-Unis.

Le 21 April 2016, le rapport a été présenté à Moscou lors de la Conférence académique annuelle sur le développement économique et sociale, qui fut organisée par l’École supérieure d’économie.

Le 26 April 2016, le bureau de l’UNESCO situé à Bangkok a présenté le rapport au Mécanisme de coordination régionale des Nations Unies pour Asie–Pacifique, un organe de la Commission économique et sociale des Nations Unies.

Le 30 juin 2016, le rapport a été présenté aux ministres et experts responsables de l’éducation et de la formation en science, technologie et innovation dans la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), lors de leur rencontre au Botswana. Les ministres de la SADC y ont demandé à l’UNESCO de leur fournir une assistance technique dans le développement d’un cadre de politique régionale dans le domaine de la science, des technologies et de l’innovation.

Le 23 août, le rapport a été présenté au Club de Rotary à Milford, dans la ville d’Auckland, en Nouvelle Zélande.

Le 16 septembre 2016, le Bureau de l’UNESCO à Kinshasa a présenté les conclusions du rapport au personnel du Ministère de la recherche scientifique et de la technologie, en mettant l’accent sur le contexte africain. Lire le communiqué.

Le 21 septembre 2016, le rapport a été présenté en marge du Forum mondial sur l’innovation, événement organisé conjointement par l’UNESCO et l’Association mondiale Technopolis qui s’est tenu à Tangerang Selatan en Indonésie. L’un des auteurs du rapport a fait une intervention lors de cette manifestation : Tim Turpin, Professeur adjoint à l’Ecole du commerce de l’Université Western Sydney en Australie, a évoqué le défi auquel font face les pays de l’Asie du sud-est et de l’Océanie (chapitre 27) pour maintenir un rapport symbiotique entre les impératifs individuels, nationaux, mondiaux et a suggéré qu’un agenda ‘planétaire’ pour la science leur permettrait de concilier leurs intérêts parfois contradictoires.

Le 29 mars 2017, le rapport a été présenté à Apia, au Samoa, aux représentants de pays insulaires du Pacifique, lors d’un Dialogue de l’UNESCO avec le Réseau international pour le conseil scientifique aux gouvernements.

Le 13 décembre 2017, le rapport a été présenté au grand public lors d’un forum organisé par Nova XX, à Bruxelles, en Belgique, sur le thème de l’innovation ; au cours d’une table ronde, cinq invitées ont évoqué les défis à relever pour promouvoir une innovation plus inclusive. (Présentation Powerpoint sur Quelle innovation pour les pays en développement : tendances et défis).

Le 28 juin 2018, le rapport a été présenté à des experts en provenance de pays développés et en développement, lors de la Conférence pour le développement (Tech4Dev) organisée par l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse). Au cours d’un panel consacré au besoin de renforcer l’interface entre les sciences et les politiques dans la mise en œuvre des Objectifs du développement durable, l’UNESCO a présenté les résultats d’une étude statistique parue dans le rapport qui constatait que les firmes impliquées dans l’innovation en produits et procédés collaboraient fort peu avec le monde universitaire, malgré l’importance accordée à ce type de collaboration par les polititques publiques. L’UNESCO a également puisé dans différents chapitres du rapport pour en extraire des explications pour ce phénomène surprenant. (Voir l’affiche en anglais).

Le 3 juillet 2018, le rapport a été présenté lors du Forum annuel de l’Asie en faveur du Commerce extérieur et du développement, qui s’est tenu à Bangkok (Thailande), en partenariat notamment avec l’UNCTAD et de l’UNESCAP. La paneliste de l’UNESCO a discuté avec d’autres intervenants lors de la session consacrée aux Défis de l’émergence rapide de nouvelles technologies et à l’avenir de sociétés résilientes. (Présentation Powerpoint, en anglais)