Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Petits États insulaires en développement (PEID)

main_header1.jpg

© UNESCO

Communication et information

CONNECTIVITÉ, GESTION DE L'INFORMATION ET PARTAGE DES CONNAISSANCES

Priorité 5 : Améliorer la connectivité, la gestion de l’information et le partage des connaissances

Les Orientations de Samoa reconnaissent que la liberté d’expression et la démocratie sont des conditions essentielles à la réduction des inégalités et à la mise en place de sociétés démocratiques justes. En tant qu’institution des Nations Unies spécifiquement chargée de promouvoir « la libre circulation des idées, par le mot et par l’image », l’UNESCO s’efforcera de promouvoir des médias libres, indépendants et pluralistes, que ce soit en ligne ou non, dans les PEID. Afin de susciter les transformations profondes nécessaires pour faire face aux défis complexes et interdépendants auxquels les PEID sont confrontés pour accéder à l’information et accroître l’échange de connaissances, l’UNESCO s’attèlera à promouvoir des politiques en faveur du développement des médias, de la liberté de la presse et de la sécurité des journalistes par le biais de son Programme international pour le développement de la communication (PIDC). Non seulement ce programme soutiendra des projets relatifs aux médias mais il visera aussi à garantir un environnement propice à l’essor de médias libres et pluralistes dans les PEID.

Le libre échange de connaissances et d’informations joue un rôle essentiel dans la vie des habitants des PEID. Le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC), qui s’accélère rapidement, peut transformer de façon positive les PEID pour créer des sociétés du savoir inclusives et donner aux communautés les moyens de créer, partager et préserver les connaissances et les informations, et d’y avoir accès, au service du développement durable. À titre de mesure phare pour consolider la paix et favoriser un développement économique durable dans les PEID, l’Organisation, avec l’appui de son Programme intergouvernemental Information pour tous (PIPT), s’attachera à promouvoir l’« ouverture » des contenus, des technologies et des processus par la sensibilisation de l’opinion, la formulation de politiques et le renforcement des capacités. L’UNESCO s’attachera également à soutenir et promouvoir la production de contenus locaux dans les PEID, en préservant leur patrimoine documentaire et en encourageant le multilinguisme et le respect de la diversité culturelle dans le cyberspace.

En matière de Communication et Information, trois domaines prioritaires sont particulièrement à prendre en considération pour aborder la problématique du développement durable dans les PEID :

DEVELOPPEMENT DES MEDIAS ET ALPHABETISATION

Objectif principal

Renforcer le pluralisme des médias et autonomiser le public et les acteurs locaux dans les États membres afin de favoriser le développement des médias par le biais notamment du Programme international pour le développement de la communication (PIDC).

Actions Concrètes

  • Aider les PEID à favoriser des systèmes médiatiques libres, indépendants et pluralistes, notamment les radios communautaires, par la formation au journalisme et un soutien ciblé au développement des médias.
  • Aider les PEID à mettre en place l’initiation aux médias et à l’information en tant que moyen de promouvoir le dialogue interculturel, la paix et le développement durable auprès des différents acteurs, notamment les jeunes journalistes, les formateurs en journalisme, ainsi que les spécialistes des médias et de l’information.

Progrès Récents

  • In April 2016, UNESCO launched an awareness-raising campaign, showing the media’s full potential in times of epidemics and crises, specifically to contain the spread of Zika virus in Latin America and the Caribbean. Informative and preventive radio spots, produced by UNESCO in collaboration with IFRC and WHO, were made available online, free of charge, to be downloaded, shared and broadcast by public, private and community radio stations. These radio spots informed their audiences on the risks associated with the virus and promoted healthy behaviors.
  • Following the Zika virus outbreak in Latin America and the Caribbean, UNESCO organized a workshop in Panama City, Panama, to address the issue of cooperation and the relationship between media and humanitarian organizations in disaster and emergency situations.
  • In the area of community media, the 32 phasing-out radio stations have reinforced their capacities to ensure the sustainability of achieved results during the first phase of the project. At least 800 radio stations have broadcast the radio spots on Zika virus across the region of Latin America and the Caribbean.
  • Local actors in Member States have fostered media development through the International Programme for the Development of Communication (IPDC). The 60th IPDC Bureau was organized on 17 and 18 March 2016. Out of more than a hundred submissions received, 59 met IPDC’s quality standards and were submitted to the Bureau for consideration. Fifty-one projects were finally approved in 46 countries for a total amount of US $721,000. Seventeen of the projects approved were in Africa, five in the Arab region, 17 in Asia and the Pacific, 11 in Latin America and the Caribbean and one had an international scope. With specific reference to SIDS, a total of $96,000 in project support was approved for Samoa, Timor-Leste, the Maldives, the Dominican Republic, Cuba, Jamaica, Vanuatu, New Caledonia, the Solomon Islands and Papua New Guinea. This represents $39,000 over and above the projected $60,000.

Haut de page 

ACCES OUVERT

 

Objectif Principal

Aider les PEID à faire progresser l’accès universel à l’information par le biais des solutions ouvertes et du Programme Information pour tous (PIPT).

Actions Concrètes

  • Encourager l’utilisation des solutions ouvertes et de l’accès libre en participant activement à la mise en œuvre de la stratégie globale de l’UNESCO pour l’accès libre à la recherche et à la communication scientifiques.
  • Permettre aux apprenants d’accéder à des possibilités éducatives pertinentes et de qualité, telles que les ressources éducatives libres (REL) et les cours en ligne ouverts multi-apprenants (MOOC).
  • Utiliser les TIC en tant qu’instrument d’autonomisation, à savoir pour renforcer les possibilités de développement des capacités, améliorer l’accès à l’information et préserver et promouvoir les contenus locaux, la liberté d’expression, le multilinguisme et la dimension éthique dans les sociétés du savoir.
  • Aider les PEID à intégrer les TIC dans l’éducation pour faire en sorte que celle-ci reste pertinente, adaptée et efficace pour tous, et assurer un meilleur accès aux plates-formes TIC afin d’offrir aux individus vivant dans des endroits isolés la possibilité d’accéder à l’enseignement supérieur, et de renforcer les capacités des enseignants par le biais du Cadre de compétences des enseignants en matière de TIC.
  • Élaborer des programmes complets de formation localisés pour le transfert efficace des compétences dans le développement des applications mobiles, afin de construire une communauté de pratique dynamique et inclusive garantissant la pleine participation des jeunes de toutes les communautés, quelles que soient leurs capacités.
  • Améliorer la collaboration interrégionale et internationale entre les institutions académiques de recherche (universités, centres…), particulièrement pertinente dans le contexte des PEID, notamment les possibilités de création de nouvelles chaires de recherche.

Haut de page 

PATRIMOINE DOCUMENTAIRE

 

Objectif Principal

Préservation du patrimoine documentaire dans les PEID, notamment grâce au Programme Mémoire du monde.

Actions Concrètes

  • Prendre des mesures pour la protection du patrimoine documentaire et l’accès à ce dernier dans les PEID par le biais du Programme Mémoire du monde, tout en renforçant les capacités et la contribution des institutions et des professionnels du patrimoine aux sociétés du savoir afin de répondre à l’évolution constante des tendances et aux développements dans ce domaine.
  • Utiliser les TIC en tant qu’instrument d’autonomisation, à savoir pour renforcer les possibilités de développement des capacités, améliorer l’accessibilité, préserver et protéger le patrimoine documentaire.

Haut de page