Observatoire du patrimoine culturel syrien

Patrimoine mobilier

Les fouilles illégales et les pillages ont augmenté de façon exponentielle depuis le début du conflit en Syrie. Ces actes ont endommagé de nombreux sites historiques et musées et une partie des objets culturels syriens a disparu du pays pour se retrouver sur le marché noir et/ou dans des collections privées.

De nombreux sites archéologiques en Syrie sont systématiquement la cible de fouilles clandestines par des groupes bien organisés et souvent armés. Les objets issus de fouilles archéologiques d'importance culturelle sont un commerce lucratif pour les revendeurs peu scrupuleux, opérant à la fois localement et à l'étranger.

Les sites archéologiques situés à proximité des frontières syriennes sont en général plus susceptibles d’être pris pour cible par les pilleurs qui profitent de leur position pour exporter rapidement les objets en dehors de Syrie.

Une grande partie des objets des 34 musées nationaux a été transférée dans des entrepôts sécurisés.La plupart des dommages infligés aux musées syriens  ont eu lieu dans la région nord-ouest du pays, où il y a eu des incidents de pillage de biens culturels de valeur, et de nombreuses œuvres d'art sont actuellement portées disparues. Un grand nombre de musées ont également vu leur infrastructure endommagée suite aux événements liés au conflit armé.

Plus d'informations - actions d'urgence contre le trafic illicite en Syrie