Observatoire du patrimoine culturel syrien

Projet de sauvegarde d’urgence du patrimoine culturel syrien

Le projet, financé par l’Union européenne, vise à apporter une réponse opérationnelle qui permette de mettre un terme à la perte de patrimoine culturel en Syrie et de préparer les actions post-conflit prioritaires.

Quels sont les objectifs de ce projet ?

Les principaux objectifs du projet de sauvegarde d'urgence du patrimoine syrien sont de contribuer à la restauration de la cohésion sociale, de la stabilité, et d'un développement durable par le biais de la protection et la sauvegarde du patrimoine culturel, compte tenu des destructions et pertes continues et croissantes du patrimoine culturel de la Syrie d’une richesse unique.

Ce projet est un premier pas vers un constat et une évaluation des pertes du patrimoine culturel, une réduction de sa destruction, et la préparation d’actions post-conflit prioritaires et permettre d’envisager des actions à moyen et long terme pour rétablir un quotidien normal et une cohésion sociale dans le pays.

Quel type d'actions peut aider à la sauvegarde du patrimoine culturel de la Syrie ?

Les conflits récents ont démontré que des menaces croissantes et irréversibles pèsent sur le patrimoine culturel en temps de troubles. Certaines mesures peuvent néanmoins réduire l'impact de ces menaces, comme mener des campagnes de sensibilisation qui permettent d’améliorer la compréhension de la situation actuelle, et renforcer les capacités techniques des professionnels du patrimoine culturel, des agents des douanes, et des porteurs de connaissances, ainsi que la coordination des efforts nationaux et internationaux.

L’UNESCO met en œuvre une approche à trois volets :

  1. surveiller et évaluer la situation du patrimoine culturel en Syrie grâce à une connaissance et une documentation constamment à jour rassemblée par l’UNESCO, ses partenaires et tous les acteurs impliqués dans la sauvegarde du patrimoine culturel de la Syrie, et largement diffusées sur l'Observatoire du patrimoine culturel syrien. Cette plate-forme fournit des informations sur les dommages et le pillage des sites et des structures culturelles, ainsi que des informations sur les projets en cours et les initiatives visant à protéger et à sauvegarder le patrimoine culturel. En parallèle, une base de données d'experts et de documentation disponible sur le patrimoine culturel en Syrie sera mise à jour régulièrement afin de créer des conditions optimales pour des activités de reconstruction post-conflit.
     
  2. réduire la destruction et la perte du patrimoine culturel syrien par des efforts nationaux et internationaux de sensibilisation. Une campagne de sensibilisation menée par le biais des médias internationaux, régionaux et nationaux et des réseaux sociaux, comprendra la diffusion de clips vidéo, d’un documentaire et d’une publication sur le patrimoine culturel syrien. Des activités pédagogiques sur le patrimoine culturel destinées spécifiquement aux enfants et aux éducateurs seront développées.
     
  3. protéger et sauvegarder le patrimoine culturel syrien par le biais d’une assistance technique et d'un renforcement des capacités des acteurs nationaux et des bénéficiaires, en :
  •  proposant un appui technique pour la mise en place par les forces de police d'une base de données des objets pillés ;
  • formant les forces de police et des douanes en Syrie et dans les pays voisins pour lutter contre le trafic illicite des biens culturels (et aux outils spécifiques disponibles pour faciliter et améliorer la mise en œuvre de la Convention de l'UNESCO de 1970) ;
  • formant des acteurs nationaux concernés afin qu'ils soient à même de protéger le patrimoine mobilier et les musées pendant et après le conflit ;
  • proposant une assistance technique et de la formation à la protection du patrimoine culturel bâti et à la planification des travaux de conservation et de restauration en vue de la phase de réconstruction ;
  • formant les acteurs nationaux concernés aux concepts et mécanismes de base de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ; et en
  • fournissant une formation spécialisée aux acteurs nationaux concernés, aux organisations de la société civile et aux communautés locales, concernant la création d'inventaires du patrimoine culturel immatériel.

L'Unité de gestion du projet est basée au bureau de l'UNESCO à Beyrouth (Liban) pour assurer une proximité géographique avec la Syrie et être en mesure d'effectuer rapidement des missions sur le terrain, et pour établir une communication rapide avec des partenaires nationaux et garantir l'accès aux parties prenantes syriennes.

En collaboration avec l'UNESCO et ses partenaires stratégiques, le projet de sauvegarde d'urgence du patrimoine culturel syrien a été officiellement lancé le 1er mars 2014 pour une durée de trois ans.