Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Programme d'éducation à l'éthique (EEP)

L'UNESCO a lancé son programme d'éducation à l'éthique en 2004 après que les États membres aient exprimé le besoin de lancer et de soutenir des programmes d'enseignement et d'éducation professionnelle en bioéthique ainsi qu'en éthique dans tous les domaines des sciences. L'UNESCO s'engage activement avec toutes les parties prenantes dans une approche à plusieurs volets pour renforcer l'éducation à l'éthique dans le monde entier. Son objectif global est de renforcer et d'accroître les capacités des États membres dans ce domaine. 

L'article 20 de la Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l'homme souligne la nécessité de promouvoir l'éducation à la bioéthique.

L'article 23 de la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l'homme encourage les États à favoriser l'éducation et la formation en matière de bioéthique à tous les niveaux et à encourager la diffusion de programmes d’information. L'éducation à l'éthique est un moyen efficace et attrayant d'appliquer les dispositions de la Déclaration.

Instruments normatifs internationaux

Dans le cadre du programme EEP, l'UNESCO 

  1. Fournit diverses ressources pédagogiques, y compris des publications et des vidéos 
  2. Organise, en coordination avec des institutions académiques, des cours de formation des professeurs d'éthique (ETTC) dans le monde entier, et 
  3. Coopère avec les Chaires UNESCO et les réseaux d'experts pour promouvoir la bioéthique et l'éthique de l'enseignement scientifique. 

Ressources pédagogiques

Afin de soutenir les programmes d'enseignement de l'éthique, des ressources adéquates doivent être disponibles pour les étudiants comme pour les enseignants. L'UNESCO soutient le développement de ces ressources

Dans de nombreux pays, même s'il existe une motivation pour introduire l'enseignement de l'éthique, des problèmes seront rencontrés dans la mise en œuvre, en raison du manque de ressources adéquates. Par exemple, les étudiants n'ont pas les moyens d'acheter des manuels ou du matériel d'étude. L'UNESCO, grâce à son expérience dans le domaine de l'éducation, est en mesure de remédier à cette situation. Le matériel d'apprentissage peut être fourni gratuitement, par exemple par la distribution de matériel ou par la diffusion de littérature via l'internet.

Il est également nécessaire d'élaborer des matériels éducatifs qui accordent une attention particulière aux diverses situations culturelles et éthiques dans les différentes parties du monde. Les problèmes éthiques peuvent être différents d'un État membre à l'autre et, sur la base de l'accord sur les principes adoptés dans la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l'homme, il faut développer des approches culturellement adaptées pour aborder ces questions éthiques.

L'UNESCO a élaboré des matériels utiles pour l'éducation à la bioéthique en se basant sur la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l'homme, 2005.

Programme de base en bioéthique

L'une des principales caractéristiques du Programme de base est qu'il repose sur un accord global de principes qui peut s'adapter à différents contextes culturels. Il s'agit d'un cours de formation de 30 heures, qui peut être inclus comme cours optionnels, mais qui inspire également le développement d'un programme de master complet sur lui-même. Il a également été utilisé comme l'un des paramètres dans certains pays pour évaluer l'enseignement de l'éthique dans les facultés de médecine. En outre, un protocole d'accord peut être signé avec les universités intéressées par sa mise en œuvre, sans implication financière, pour faciliter le soutien et la collaboration avec l'UNESCO. Actuellement, plus de 40 universités à travers le monde l'ont mis en œuvre par le biais d’un protocole d’accord. 

Des ressources pédagogiques supplémentaires sont disponibles :

 

Cours de formation des professeurs d'éthique (ETTC)

L'UNESCO fournit un soutien technique aux individus et aux institutions pour mettre en œuvre des programmes d'enseignement de la bioéthique et de l'éthique des sciences, et former les enseignants à la méthodologie de l'enseignement de l'éthique, notamment par le biais de ses cours de formation des enseignants d'éthique (ETTC).

Les cours de formation des enseignants d'éthique (ETTC) sont conçus pour soutenir un enseignement de l'éthique de qualité dans le monde entier en renforçant les capacités professionnelles des professeurs d'éthique. Ils constituent l'une des principales cibles pour l'UNESCO qui vise à renforcer les capacités professionnelles en matière de bioéthique et d'éthique des sciences et des technologies. Ils visent principalement la bioéthique ou l'éthique des éducateurs scientifiques qui ont récemment commencé à enseigner, ou qui commenceront bientôt leur carrière d'enseignant dans divers établissements d'enseignement supérieur.

Depuis 2014, l'UNESCO a formé plus de 1 000 participants de plus de 70 pays sur la manière d'améliorer les cours d'éthique au niveau de l'enseignement supérieur grâce à ses Cours de formation des professeurs d'éthique (ETTC). Plus de 30 universités dans 14 pays ont également introduit le programme de base de bioéthique de l'UNESCO dans leur enseignement.

Les cours

  • Présentent aux participants les moyens et les ressources pour l'enseignement de l'éthique des sciences et de la bioéthique ;
  • Enseignent aux participants les méthodologies et les méthodes d'enseignement de l'éthique des sciences et de la bioéthique ;
  • Évaluent et fournissent un retour d'information sur les démonstrations de compétences pédagogiques des participants sous la direction d'animateurs expérimentés.

Elles sont menées par une équipe composée d'experts internationaux et locaux ayant une grande expérience de l'enseignement de l'éthique et de la bioéthique.

Méthodologie

Les cours se déroulent dans une durée de cinq jours et sont conduits par l'UNESCO en collaboration avec des experts internationaux en matière d'éducation à l'éthique et à la bioéthique.

Les modules comprennent les éléments clés suivants :

  • Perspectives mondiales et nationales sur l'enseignement de l'éthique : tendances, défis et opportunités.
  • Le Programme de base de l'UNESCO comme outil de promotion d'un enseignement de qualité de l'éthique.
  • L'enseignement de l'éthique en action : quoi et comment enseigner (approches et méthodes).
  • Atelier : partage d'expériences dans l'enseignement de l'éthique à partir de perspectives locales.
  • Communication en classe : pédagogie et psychologie de l'enseignement de l'éthique.
  • Simulation de présentations d'enseignement par les participants, suivie d'un retour d'information de la part des animateurs du cours.

Dans ce cadre, le cours peut être modifié pour répondre aux besoins et aux attentes spécifiques du pays et de la région qui accueillent la formation.

Lieu

Les lieux où se déroulent les cours sont choisis en fonction des besoins régionaux et nationaux exprimés en matière de renforcement des capacités pour l'enseignement de la bioéthique, et d'un accord conclu avec l'institution universitaire d'accueil. Souvent, un cours de formation des professeurs d'éthique est proposé en conjonction avec l'introduction du programme de base de bioéthique dans les universités participantes, en vue de former les instructeurs se servant du programme.

Annonce et calendrier du cours

Chaque cours est annoncé quelques mois à l'avance afin de donner aux participants suffisamment de temps pour le planifier. L'annonce comprend des informations concernant le lieu et les dates de la formation, ainsi que les exigences spécifiques qui peuvent être associées à cette formation particulière.

Participants et critères de sélection

Chaque cours de formation peut accueillir de 20 à 30 participants. L'annonce d'un cours, faite dès que le lieu et les dates sont disponibles, fournit le formulaire de candidature pour tous les candidats intéressés. Les décisions concernant l'admission au cours seront prises sur la base des critères suivants :

  • Maîtrise ou diplôme supérieur (dans des domaines tels que le droit, la médecine, la philosophie, l'éthique, les sciences sociales) ;
  • Affiliation universitaire (expérience d'enseignement ou projet d'enseignement) ;
  • Bonne maîtrise de la langue d'enseignement ;
  • Contenu de la lettre de motivation (600 mots minimum), indiquant les raisons de la participation au cours et les attentes concernant l'utilisation des connaissances acquises.

Financement

Il n'y a pas de frais de scolarité pour participer à un cours de formation des enseignants en éthique. Les participants doivent couvrir les frais liés à leur déplacement, à leur hébergement et à leur nourriture pendant la durée de la formation.

 

Chaires UNESCO

Une Chaire UNESCO est un projet et une équipe d'une université ou d'un établissement d'enseignement supérieur ou de recherche qui s'associe à l'UNESCO afin de faire progresser les connaissances et les pratiques dans un domaine qui est une priorité à la fois pour l'institution et pour l'UNESCO. Une chaire de bioéthique peut être développée au sein d'un département universitaire en renforçant un programme d'enseignement/de recherche existant dans le domaine de la bioéthique ou de l'éthique des sciences et des technologies et en lui donnant une dimension internationale. 

Chaires dans le domaine de la bioéthique :

  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 1994 à l'Université de Buenos Aires, Argentine
    Titulaire de la Chaire : Professeur Dr. (M.) Salvador Dario Bergel
  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 1998 à l'université d'Egerton, Kenya
    Titulaire de la Chaire : Professeur Dr. (M.) Jude Mathooko
  • Chaire UNESCO de bioéthique créée en 2001 à l'Université de Haïfa, Israël
    Titulaire de la Chaire : Professeur (M.) Amnon Carmi
  • Chaire UNESCO de bioéthique : "Bioética en el contexto de America Latina", créée en 2005 à l'Université de Brasilia, Brésil
    Titulaire de la Chaire : Professeur Dr. (M.) Volnei Garrafa
  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 2007 à l'université de Barcelone, Espagne
    Titulaire de la Chaire : Professeur Dr. (Mme) Maria Casado
  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 2009 à l'Universidad Católica Portuguesa, Porto, Portugal
    Titulaire de la Chaire : Professeur (Mme) Ana Sofia Carvalho
  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 2009 à l'Université européenne de Rome et à l'Ateneo Pontificio Regina Apostolorum de Rome, Italie
    Titulaire de la Chaire :  Professeur (M.) Alberto Garcia
  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 2010 à l'Université de Presov, Slovaquie
    Titulaire de la Chaire : Professeur (M.) Vasil Gluchman
  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 2010 à l'Université Alassane Ouattara, Bouaké, Côte d'Ivoire
    Titulaire de la Chaire : Professeur (M.) Lazare Marcelin Poamé
  • Chaire UNESCO de Bioéthique, créée en 2016, à l'Université médicale d'Etat de Kazan, Fédération de Russie
    Titulaire de la Chaire: Professeur (M.) Aleksey Sozinov
  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 2016 à l'Université de médecine de Vienne, en Autriche
    Titulaire de la Chaire :  Professeur (Mme) Christiane Druml
  • Chaire UNESCO " Ethique du Vivant et de l'Artificiel " (EVA), créée en 2019 à l’Université Paris 8, Paris, France
    Titulaire de la Chaire : Maîtresse de conférences, (Mme) Vanessa Nurock
  • Chaire UNESCO de bioéthique, créée en 2020 à l'université d'Ain Shams, au Caire, en Égypte
    Titulaire de la Chaire : Professeur assistant (Mme) Sonya Azab Mohamad Sayed Ahmad

Chaire dans le domaine de l'éthique des sciences et des technologies :

  • Chaire UNESCO d'éthique environnementale, créée en 2006 à l'Université d'État de technologie de Sibérie orientale, Oulan-Oudé, Fédération de Russie
    Titulaire de la Chaire: Professeur Vyacheslav Mantanov
  • Plus d'informations sur le réseau UNESCO/UNITWIN

Réseaux d'experts

L'UNESCO soutient la création de réseaux d'experts pour promouvoir l'éducation à l'éthique : 

Grâce au programme d'enseignement à distance de la bioéthique tout au long de la vie, lancé par Redbioética et l'UNESCO, plus de 2 400 étudiants de 28 pays ont été formés à l'éthique de la recherche et à la bioéthique clinique et sociale.

 

Contacts

Dafna Feinholz 
Chef de la section Bioéthique et éthique des sciences et des technologies
Secteur des sciences sociales et humaines - UNESCO
Courriel : d.feinholz@unesco.org 
Tél. : +33 (0) 1 45 68 17 36
 

Orio Ikebe
Spécialiste de programme
Section Bioéthique et éthique des sciences et des technologies
Secteur des sciences sociales et humaines - UNESCO
Courriel : o.ikebe@unesco.org
Tél.: +33 (0) 1 45 68 12 31