Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Recommandation sur l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP)

La Recommandation sur l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) est une ressource clé destinée à guider la transformation et l'expansion de l’EFTP et de l'apprentissage tout au long de la vie à travers le monde.

Reflétant les nouvelles tendances en matière d’éducation et d’EFTP, dans un contexte marqué par la rapidité des évolutions technologiques, la montée des préoccupations à propos de l'emploi des jeunes, des inégalités sociales et de la viabilité environnementale, cette Recommandation traduit une vision transformationnelle de l’EFTP qui « contribue au développement durable en rendant capables les individus, les organisations, les entreprises et les communautés et en favorisant l'emploi, le travail décent et l'apprentissage tout au long de la vie ». L’EFTP doit permettre de « promouvoir une croissance économique inclusive et durable et la compétitivité, l'équité sociale et la viabilité environnementale. »

La Recommandation pose les principes généraux et les buts de l’EFTP. Ses dispositions portent sur cinq grands domaines :

  • politiques et gouvernance,
  • qualité et pertinence,
  • suivi et évaluation,
  • recherche et gestion des connaissances et
  • coopération internationale.

Un processus de révision attendu et informé

La décision de réviser la Recommandation existante (adoptée en 1962, révisée en 1974, puis en 2001) a été prise pour répondre aux délégués de la Troisième Conférence internationale sur l’EFTP de 2012 qui demandaient un document actualisé prenant en compte les nouveaux développements dans le domaine de l’EFTP.

Le processus de révision, conduit en tandem avec celui de la Recommandation sur l’apprentissage et l’éducation des adultes, s’est déroulé sur une période de deux ans (2013-2015), débouchant sur l’adoption des deux Recommandations à l’unanimité par les États membres lors de la Conférence générale de l’UNESCO de novembre 2015, ce qui montre la priorité accordée au développement de l’apprentissage tout au long de la vie.

Cette révision intervient au bon moment, s’appuyant sur les discussions qui ont eu lieu simultanément au niveau international lors de l’adoption de l’Agenda de développement durable 2030. L’Objectif de développement durable 4 qui fait partie de cet Agenda (ODD4 - Éducation 2030) cherche à “assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, inclusive et équitable, et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie" ;  il s’accompagne de 7 cibles, dont deux en rapport avec l’EFTP (Cibles 4.3 et 4.4 portant sur l'accès et la qualité de l’EFTP).

L’élaboration de la nouvelle Recommandation actualisée a également intégré les résultats d’un large processus de consultation impliquant un ensemble d'acteurs multiples (États membres, organisations internationales, ONG, représentants de jeunes, experts individuels et secteur privé).

La Recommandation constitue donc un outil exhaustif pour guider les décideurs, les praticiens de l’éducation, les partenaires sociaux et la société civile dans leurs efforts pour transformer et développer leurs systèmes EFTP dans le contexte de l’Agenda 2030 et d’Éducation 2030.

Points essentiels

Le texte de la Recommandation reflète les évolutions conceptuelles et de politique, notamment :

  • Le nouveau contexte de développement holistique, humaniste et durable qui appelle à élargir la portée de l’EFTP, ainsi qu’à procéder à des réformes des contenus et de la gouvernance des systèmes EFTP :

    • Une conceptualisation élargie de l’EFTP qui s’entend comme « comprenant l’enseignement, la formation et le développement des compétences touchant un large éventail de domaines professionnels, d’activités de production, de services et de moyens de subsistance », pleinement intégré au continuum de l’apprentissage tout au long de la vie. Il peut donc se situer « aux niveaux secondaire, post-secondaire et tertiaire et comprend l'apprentissage en milieu de travail, la formation continue et le développement professionnel » ainsi qu’ « un large éventail de possibilités de développement des compétences. »
    • Une approche plus intégrée et intersectorielle au développement, à la mise en œuvre, au suivi et à l'évaluation des politiques.
    • La nécessité d’une coordination interministérielle, de partenariats et d’une mobilisation de toutes les parties prenantes pertinentes, en accordant une attention particulière aux rôles des partenaires sociaux, du secteur privé et de la société civile.
  • La nécessité de diversifier les sources de financement et d’explorer les mécanismes de financement innovants.
  • Une approche de l’apprentissage tout au long de la vie, avec l’accompagnement de tous les individus au sein de parcours d’apprentissage et de déroulements de carrière plus complexes et diversifiés.
  • La nécessité d'améliorer la réactivité et la pertinence contextuelles de l’EFTP, notamment en rapport avec les besoins et les réalités du monde du travail, ainsi qu’avec la rapidité des progrès technologiques.

Mise en œuvre et suivi

Il est recommandé aux États membres d'appliquer les dispositions de la Recommandation en prenant les mesures appropriées, en particulier à l’aide de réformes législatives et de politique adaptées à leur contexte national.

L'UNESCO a développé plusieurs ressources pour aider les États membres dans la mise en œuvre, notamment des principes directeurs portant sur des thèmes comme l’assurance qualité des qualifications, le financement du développement des compétences, les parcours d’apprentissage, etc. Des activités comme la révision des politiques EFTP et des programmes de renforcement des capacités conduites avec l'assistance de l’UNESCO, notamment par l’intermédiaire du Réseau UNEVOC, appuient également la mise en œuvre des dispositions de la Recommandation.

Les États membres sont tenus, tous les quatre ans, de soumettre des rapports à l'UNESCO sur les mesures qu'ils ont adoptées en lien avec la mise en œuvre de la Recommandation. Cela permet à l’Organisation de mettre en évidence les résultats accomplis, d’identifier les domaines semblant poser des problèmes de mise en œuvre et d’offrir davantage de conseils et un appui renforcé aux États membres. Cet exercice de rapport permet aussi d’évaluer si l'instrument est utile aux États membres dans leur travail de développement et de mise en œuvre des politiques EFTP.

L'UNESCO est également chargé du suivi de la mise en œuvre de la Convention sur l’enseignement et la formation techniques et professionnels de 1989. Ce suivi s’effectue conformément aux dispositions contenues dans la Recommandation sur l’EFTP, ainsi que cela est proposé dans la Stratégie pour  améliorer  la  visibilité,  la  ratification,  la  mise  en  œuvre,  le  suivi  et  la coopération  dans  le  cadre  des instruments  normatifs  dans  le  domaine  de  l’éducation (2015-2021).