Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation

Mme Stefania Giannini a été nommée Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour l'éducation en mai 2018, devenant ainsi la plus haute responsable des Nations Unies dans le domaine de l’éducation. En cette qualité, elle fournit une vision et un leadership stratégiques dans la coordination et le suivi de la mise en œuvre de l’Agenda Éducation 2030 contenu dans l’Objectif de développement durable 4.

Au cours de son mandat, elle a impulsé un nouvel élan aux partenariats multilatéraux et bilatéraux, notamment en créant la Plate-forme multilatérale pour l'éducation, en mettant davantage l’accent au niveau mondial sur le rôle éthique de l'éducation afin de doter les apprenants des compétences nécessaires pour relever les défis du 21e siècle, en accordant une attention accrue à la  responsabilité des universités dans la réalisation des Objectifs de développement durable et en encourageant un resserrement des relations entre l'éducation, la culture et les sciences sociales et naturelles.

Elle a affirmé le leadership de l'UNESCO dans le cadre de la réponse à la COVID-19 qui est à l’origine de la plus grave perturbation de l'éducation de toute l'histoire récente, par l’apport d’éléments probants au niveau mondial, par une orientation, un dialogue politique et un travail collaboratif avec les partenaires des Nations Unies afin de soutenir les pays et de plaider conjointement pour prioriser l'éducation lors de la reprise. Elle a encouragé les approches fonctionnant sur la base de missions avec des partenaires publics et privés afin de renforcer la résilience et de réinventer l'éducation, notamment par l'intermédiaire de la Coalition mondiale pour l'éducation.

Avec un parcours universitaire dans le domaine des sciences humaines, Mme Giannini a été rectrice de l'Université pour étrangers de Pérouse (2004-2012), devenant l'une des premières femmes rectrices et la plus jeune à occuper ce poste en Italie. Dans ses fonctions de sénatrice de la République d'Italie (2013 - 2018) et de Ministre de l’éducation, des universités et de la recherche (2014 -2016), elle a élaboré et mis en œuvre une réforme structurelle du système éducatif italien, axée sur l'inclusion sociale et la sensibilisation à la culture. Elle a également été étroitement impliquée dans un rôle consultatif auprès du Commissaire européen à la recherche et à l'innovation.