Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Coopération sud-sud dans l'éducation

Le paysage du développement mondial s’est fondamentalement transformé, ouvrant la voie à de nouvelles formes de partenariats et de coopération. Alors que traditionnellement les flux de l’aide allaient du Nord développé au Sud en développement, de nos jours les pays en développement bâtissent entre eux des relations de coopération économique et autres, à un rythme sans précédent.

La coopération sud-sud représente l'échange de connaissances et de ressources entre les gouvernements, les organisations et les individus des pays en développement ou de ce que l’on appelle le Sud global. Elle peut être fondée sur des objectifs de développement individuels ou partagés. La coopération nord-sud-sud ou la coopération triangulaire décrit la situation d’au moins deux pays en développement qui collaborent avec un pays développé tiers, lequel apporte les connaissances, les technologies et les ressources.

Les économies émergentes jouent un rôle de plus en plus visible dans la coopération internationale pour l’éducation, passant des transferts monétaires traditionnels à des transferts de connaissances et de techniques. Le rôle de l’UNESCO a évolué en même temps que s’effectuait ce glissement. L’organisation a toujours fait la promotion du partenariat, du partage d’informations et de bonnes pratiques et de la constitution de réseaux, en tant que caractéristique essentielle de son action dans le secteur de l’éducation. Devenue chef de file de l’Agenda Éducation 2030, l’organisation occupe une position consolidée pour servir de courtier, d’instigateur et de facilitateur de dispositifs de partenariats nouveaux et renforcés à l’échelle mondiale, interrégionale, régionale ou nationale.

La coopération sud-sud en action

L'UNESCO s’efforce de forger des partenariats sur un pied d’égalité entre les pays, en particulier par le renforcement de la coopération technique entre les pays en développement et par la mobilisation de bailleurs nouveaux et émergents. Elle coopère avec les États membres, la société civile et le monde universitaire et encourage les partenariats publics-privés dans l'éducation.

Dans ce rôle, les fonctions essentielles de l’UNESCO incluent la fourniture d'une plate-forme commune permettant l'engagement par le biais de forums internationaux et régionaux ; elle fait office de centre d’échange de bonnes pratiques dans l'éducation, créant des réseaux et des communautés de pratiques et récompensant par des prix des projets innovants et remarquables.

Exemples de projets favorisant la coopération sud-sud

Développement des capacités

Formation des enseignants

Éducation des filles et des femmes

Éducation et formation techniques et professionnelles

Les TIC dans l’éducation

Bonnes pratiques

Forums internationaux et régionaux

Réseaux et échange de connaissances

Prix