Améliorer la participation des enseignants au dialogue social

« Améliorer l’accompagnement des enseignants et leur participation aux Groupes locaux sur l’éducation » est une initiative conjointe de l’UNESCO et de l’Internationale de l’éducation qui vise à renforcer la capacité des enseignants et de leurs organisations à participer efficacement au dialogue social avec les gouvernements nationaux, sur les politiques destinées à accroître l'efficacité de l’enseignement et la qualité de l’éducation.

Avec l’appui du Partenariat mondial pour l’éducation (PME), le projet s'est déroulé de 2014 à 2017 avec dix pays bénéficiaires en Afrique, en Asie et en Amérique latine : République démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Liberia, Gambie, Bénin, Mali, Sénégal, Ouganda, Népal et Haïti. Le choix des pays s’est effectué sur la base de quatre critères : fragilité ; être bénéficiaire d'une allocation en cours du PME ; absence de représentants des enseignants dans les groupes locaux sur l’éducation (GLE) ; et volonté politique de surmonter les relations conflictuelles existant entre le ministère de l'Education et les organisations d’enseignants.

Les enseignants, les formateurs d'enseignants, les représentants des organisations d'enseignants et les responsables gouvernementaux ont suivi des ateliers de développement des capacités où ils ont participé à des discussions et à des activités de renforcement des connaissances dans trois domaines thématiques :

  • Amélioration des capacités techniques et organisationnelles des enseignants, pour leur permettre de participer de façon significative à la planification du secteur de l’éducation et aux GLE ;
  • Amélioration des capacités techniques des organisations d'enseignants et des gouvernements nationaux à analyser et discuter des questions fondamentales des ressources humaines et des obstacles qui impactent le statut et l’efficacité de leurs enseignants (c-à-d. question des échelles salariales, conditions de travail et normes de pratique professionnelle) ; et
  • Identification, pilotage et mise en œuvre d’approches innovantes pour des mécanismes d’accompagnement en continu des enseignants, afin de faciliter leur engagement dans le dialogue social par le développement de leur professionnalisme et de leur professionnalisation.

Le rapport final du projet, publié en décembre 2017, formule des recommandations sur : les moyens d’encourager la participation des enseignants au dialogue social et politique par le biais de programmes de développement professionnel ciblés ; les connaissances et les compétences à développer ; les principaux bénéficiaires  de la formation ; qui devrait offrir la formation ; et les moyens de financer et de mettre en œuvre les programmes de formation. Le rapport contient un cadre d’orientation pour aider les pays à préparer leurs cadres nationaux pour l’élaboration de programmes de formation à l’échelle des pays.

Le projet répond à l’Objectif de développement durable 4 (ODD 4) et à sa cible 4.c sur les enseignants, qui appelle les pays et les partenaires internationaux à « accroître considérablement le nombre d’enseignants qualifiés » d’ici à 2030. Ses conclusions devraient être utilisées par les parties prenantes à l’UNESCO, l’Internationale de l’éducation, le Partenariat mondial pour l’éducation, ainsi que par les enseignants, les syndicats d’enseignants et les institutions gouvernementales au niveau national et local, afin de mieux comprendre comment les enseignants et les gouvernements pourraient participer plus efficacement aux processus des politiques éducatives touchant à leurs conditions de travail, leur efficacité et leur profession en général.