Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Changement climatique : dimensions éthiques et sociales


© UN Photo / Eskinder Debebe

La devise de l'UNESCO « Changeons les esprits, pas le climat » vise non seulement à souligner l'urgence d'aborder le changement climatique dans une perspective plus large, mais aussi à souligner que l'éthique est au cœur du problème.

Ce processus de changement d'opinion commence par un changement dans la façon dont nous mesurons la réussite économique, élaborons des politiques publiques et éduquons les générations actuelles et futures. Les dimensions éthiques et sociales de nos choix de croissance et de développement sont au cœur de ce changement. Quelles valeurs choisirons-nous pour guider les choix économiques, politiques et individuels ? Dans quel type de société voulons-nous vivre et quel monde voulons-nous transmettre aux générations futures ?

Ce n'est qu'en intégrant la dimension éthique dans les politiques et les récits sur le changement climatique que nous pourrons mieux faire face au changement climatique et planifier nos actions pour faire face à ses impacts négatifs associés.

Outre sa dimension éthique, le changement climatique est également un défi social global. Comprendre le changement climatique et y répondre exige donc une contribution importante des sciences sociales et humaines.

Pour faire face au changement climatique dans cette perspective, l'UNESCO, par le biais de son Programme pour la Gestion des transformations sociales (MOST), s'efforce de promouvoir la science de la durabilité opérationnelle. En d'autres termes, une science de la durabilité qui aide à mieux comprendre les systèmes physiques, biologiques et sociaux complexes et à améliorer la compréhension sociale et les capacités d'action. Une adaptation positive et transformatrice au changement climatique exige également des politiques inclusives et participatives au niveau national, ainsi que dans les régions, les villes et les provinces. MOST travaille avec ses parties prenantes, en s'appuyant sur la base de connaissances en sciences sociales et humaines, et sur des agendas politiques convenus, pour soutenir le développement et l'évaluation des politiques.

En outre, par le biais de son programme jeunesse, l'UNESCO encourage la mobilisation des jeunes, en tant qu'agents du changement, pour des réponses sociales inclusives et durables au changement climatique. En soutenant le renforcement des capacités des jeunes pour qu'ils deviennent les moteurs des économies vertes d'aujourd'hui et de demain, de la croissance verte et du développement durable, l'objectif est de lutter contre le changement climatique à long terme et de répondre aux principales préoccupations concernant l'employabilité et les moyens de subsistance des jeunes, tout en renforçant leur reconnaissance et leur inclusion comme acteurs clés dans le développement de nos sociétés.