Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Indicateurs sur l’universalité de l’Internet

Vous avez toujours souhaité approfondir votre connaissance des complexités de l’environnement numérique, disposer d’une carte de l’Internet qui en mesure le degré de respect des droits humains, d’ouverture et d’accessibilité et évalue la participation des différents acteurs et communautés à sa gouvernance ? Si tel est le cas, les indicateurs DOAM-X de l’UNESCO sur l’universalité de l’Internet sont pour vous.

Le cadre d’indicateurs DOAM-X est une ressource unique et puissante pertinente pour tous les pays, qu’ils soient développés ou en développement, pour acquérir un diagnostic holistique des politiques relatives à Internet, de l’environnement digital et ainsi des causes structurelles des inégalités numériques.

En Novembre 2015, la 38e Conférence Générale de l’UNESCO a adopté le document final InterCONNECTer les ensembles, ainsi que le principe d’universalité de l’Internet.

Le concept d’universalité de l’Internet résume la position de l’UNESCO à l’ère numérique, en référence aux quatre principes fondamentaux D.O.A.M., selon lesquels Internet devrait être

(i)    basé sur les Droits de l’Homme
(ii)    Ouvert
(iii)    Accessible à tous, et
(iv)    nourri par la participation de Multiples acteurs.

En réponse cette résolution clé et afin de promouvoir les principes D.O.A.M, l’UNESCO a développé au cours des trois dernières années un cadre des Indicateurs de l’Universalité de l’Internet, par le biais d’un processus ouvert, inclusif et multipartite.

En novembre 2018, le 31e Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) de l’UNESCO a « approuvé l’utilisation du cadre des indicateurs de l’universalité de l’Internet à titre volontaire, en tant que ressource précieuse à la disposition des Etats membres » ; et a  « encouragé les États membres et les parties prenantes intéressés à soutenir et à conduire, à titre volontaire, des évaluations nationales du développement de l’Internet à l’aide des indicateurs de l’universalité de l’Internet ».

L’UNESCO agit pour la mise en œuvre de cette décision en encourageant les parties prenantes dans la conduite des évaluations nationales des Indicateurs, en vue de :  

  • Développer une compréhension de l’environnement de l’Internet et des politiques nationales relatives à Internet contribuant au développement durable ;
  • Evaluer cet environnement et ces politiques au regard de la mise en œuvre des principes D.O.A.M.; et
  • Formuler des recommandations en matière de politiques publiques, susceptibles d’améliorer l’état du développement de l’Internet dans le pays.

L’UNESCO invite les acteurs et équipes de recherche intéressées à conduire une évaluation nationale de l’environnement d’Internet en utilisant les Indicateurs de l’Universalité de l’Internet ; encourage et accueille les acteurs, institutions de recherche et individus disposant de ressources et capacités propres, à soutenir le processus.

L’UNESCO se tient prêt à soutenir l’intégralité du processus, depuis la mise sur pied d’un comité consultatif multipartite, à la co-organisation d’événements et au suivi d’impact. Là où la situation s’y prête, l’UNESCO publiera les résultats de l’évaluation nationale comme élément d’une série de publications dédiée de l’UNESCO. L’UNESCO établira également une plateforme globale en ligne pour l’aide aux évaluations nationales et le partages d’expériences, afin de faciliter l’échange de pratiques, les activités de plaidoyer et les discussions sur les politiques publiques.